Tourisme et Réalité : Les poches Vides des Français.

On nous annonce par voies de presse locale et regionale  une avalanche estivale prochainede…

On nous annonce par voies de presse locale et regionale  une avalanche estivale prochaine
de touristes désargentés que  le prix de l’essence dissuaderait d’aller plus loin ….

Outre que cette situation  serait blessante, si elle était vraie, pour  notre réputation, elle serait catastrophique pour notre économie et pour les efforts faits par l’Office du Tourisme
pour conserver  la  clientèle de classe  moyenne qui est la notre .

Mais les poches vides annoncées, sont elles réalité ou phantasme de journalistes engagés dans la sinistrose à la mode ?

A voir les autoroutes le dimanche , les stations d’hiver affichant complet , les stades pleins, les livrets de Caisse d’épargne doublés , les trains de week end  bondés , les caddies surchargés dans les super marchés,  l’électronique donnée aux enfants , on ne peut oublier que le bas de laine des Français, malgré leurs jérémiades, est le plus important d’Europe .

Que les dépenses soient plus  surveillées cet été , c’est sans doute prévisible et nécessaire, par suite d’une inflation générale mal ressentie par le public.
Les touristes demanderont des prix conformes au meilleur rapport qualité /prix , au meilleur accueil , à la meilleure attention pendant leur séjour , comme ils en rencontrent ailleurs .

Nos commerçants devront s’y adapter, certains sur le prix de la bouteille de vin à table, ou sur des menus écrits en trois langues ,d’autres  avec des prestations  souriantes et régionales si possible, pour marquer une singularité « CAP D’AGDE » qui sera retenue par nos visiteurs.

Notre valeureux Office du Tourisme affiche ses 10 priorités auxquelles il aurait du en ajouter au moins une supplémentaire : l’Obtention du LABEL PAVILLON BLEU POUR LES PLAGES DE LA STATION.

Voilà des années que cette distinction rassurante, très recherchée par les internautes, est oubliée par nos responsables pour des raisons diverses, qui tiennent davantage de la négligence que de la difficulté technique, depuis les améliorations  permanentes des rejets  de notre station d’épuration d’eaux usées .

Mais l’Office veut aussi  lancer l’ecotourisme, le développement du Centre Ville et les animations pour les enfants .
En ce qui concerne l’ecotourisme, je pense qu’il s’agirait plutôt d’organiser un oeno-tourisme avec les grandes caves ou domaines de la Région, ce qui permettrait de faire connaître nos vins et nos paysages les jours de vent ou de crachin , en appuyant sur le caractère particulier du  plus grand vignoble du Monde , à partir de sa station pilote ,le CAP D’AGDE .

Et à ce sujet reprendre peut etre une idée que j’ai déjà lancée sur ce site : faire du centre ville d’AGDE , à travers ses circuits touristiques classiques qui deviendraient ainsi quasi obligés,  la vitrine internationale  des vins du Languedoc- Roussillon par achats de quelques magasins sous label commun, décoration commune ,ouverts à l’année pour les expéditions aux particuliers de toutes nationalités, qui auraient ainsi la faculté de s’approvisionner régulièrement et directement après avoir goûté sur place pendant les vacances .

MONTELIMAR est bien la vitrine des nougats de toutes marques, LAGUIOLE  ou THIERS celle des couteaux, LIMOGES celle des porcelaines françaises, etc. …. pourquoi AGDE ne pourrait t-il  pas devenir celle des vins qui cherchent à se faire connaître ?

Les animations sont bien sur nécessaires, mais elles sont fugitives et ne laissent pas de grands souvenirs à ceux qui les ont vues .
C’est pourquoi il paraît indispensable de travailler sur du définitif , même si plusieurs années sont nécessaires pour le mettre en place .

                                ROGER VIVIER

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.