Un tableau agathois qui dérange...

"Pourquoi ?". C'est la question qui s'inscrit en lettres de sang au dessus d'un…

“Pourquoi ?”. C’est la question qui s’inscrit en lettres de sang au dessus d’un pauvre taureau supplicié et ensanglanté qui semble implorer le ciel. Ce pastel, dont je suis l’auteur, est présent dans la riche documentation anticorrida qui a été remise par la SPA, le CRAC et la FLAC au mois de février dernier, à trois ministères concernés par la corrida.

En effet, le 17 janvier 2008, le chef de cabinet de l’Elysée envoyait à la SPA, une lettre expliquant la volonté du Président de la République, Nicolas Sarkozy, de créer des groupes de réflexions pour une éventuelle interdiction de l’entrée des arènes aux moins de 16 ans. Comme en Catalogne espagnole (moins de 14 ans). Dans ce dossier, remis à ces trois ministères (Education, Justice et Agriculture), un argumentaire imparable et des documents filmés accablants qui impliquent des enfants. Le monde taurin n’a jamais été aussi inquiet…

Au terme de de cette période de débats qui ont déjà commencé, la balle sera dans le camp du chef de l’état. Je rappelle que ce tableau dérangeant qui fut censuré à Béziers, reçu une distinction à la salle Molière d’Agde le 4 février 2002.

Pastellement vôtre !

Thierry Hély
Artiste peintre et Chargé de communication du CRAC
Comité Radicalement Anti Corrida
Tel: 04 67 01 23 29/06 23 94 84 83
www.anticorrida.com 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.