Vécu, Le Cap d'Agde : "mon frère a abusé de moi dans ma jeunesse, mais j'ai pu me libérer de mes démons par le sport et l'écriture"

Criss L. n'est pas son vrai nom, mais un pseudonyme que son éditeur lui a suggéré d'adopter pour se protéger. Criss L. a 53 ans. Dans son récit "Leçons de vie"*, il évoque les années d'abus sexuels que lui a infligés son frère, mais aussi sa résilience face au traumatisme.

Photo d’illustration : © Christopher Campbell / Unsplash.

Placé en foyer avec son frère, abusif

Criss L. évoque ses premières années de vie, difficiles puis heureuses : “Abandonné petit dans une poubelle, j’ai été recueilli et placé dans une famille d’accueil de 3 ans à 13 ans”. Il y vit des jours heureux, choyé par une famille d’accueil aimante, qui l’entoure et lui procure la sécurité nécessaire à son épanouissement. Mais à 13 ans, c’est le choc. “J’ai été arraché à ma famille d’accueil et placé avec mon frère dans un foyer”.

Commence alors un long calvaire : “Mon frère me violait régulièrement”, se souvient-il, encore hanté par des images qui lui reviennent en mémoire. La première fois, il ne comprend même pas ce qui se passe. Il tente bien de dénoncer les agissements de son frère, mais les éducateurs ne le croient pas. Au foyer, la vie n’est pas simple, entre les grands qui tapent sur les plus jeunes et le frère incestueux. Criss L. subit les abus sexuels de son frère de 13 à 20 ans, de façon régulière. “Je me sentais souillé”, explique-t-il. Il sombre alors dans la délinquance, consommant alcool et drogue.

Le sport, une planche de salut

Heureusement, il découvre le sport, qui sera sa planche de salut. Au fil des années, son niveau se perfectionne. Il devient marathonien, accède au statut d’athlète de haut niveau. Il retrouve confiance en lui, réussit progressivement à se reconstruire grâce à l’effort, qui lui permet d’évacuer la douleur et les larmes.

Sa personnalité, bien que résiliente, montre des failles. Il est réservé, dans sa coquille, comme s’il se protégeait des autres. Lorsqu’il se met en couple, il refuse de devenir père, sans doute par crainte que son enfant ne subisse un jour la même chose que lui.

Puis par chance, un second déclic se produit. “J’ai rencontré Marilyn il y a douze ans. Son amour m’a permis de passer un cap supplémentaire, de me confier…”, explique Criss L. Pour sa part, Marilyn se souvient du caractère de Criss au début de leur rencontre : “Il était taciturne, renfermé sur lui-même. Je voyais bien que quelque chose n’allait pas. J’ai essayé de le comprendre, d’être à son écoute. Et petit à petit, il m’a livré des fragments de son histoire, si terrible. J’ai compris ce qu’il avait enduré”.

“L’écriture, une thérapie”

Après le sport de haut niveau, Criss se découvre une passion pour l’écriture. Marilyn commente : “Je l’ai encouragé à s’exprimer par l’écriture. Notre mariage en septembre 2019 a été un déclic. Dès le mois de mars 2020, lors du premier confinement, il a commencé à écrire son histoire”. Criss indique : “Exprimer par l’écriture le calvaire que j’ai vécu a été une véritable thérapie pour moi”. Il lui faut deux ans pour coucher son récit sur le papier, publié aux Editions La Bruyère en janvier 2022. C’est une sorte de délivrance…

crissl
“Leçons de vie”, par Criss L. (Editions La Bruyère, Paris)

Il faire lire son livre Leçons de vie autour de lui, ses amis découvrent son lourd passé, et sa parole se libère. “Je veux faire savoir que les violences exercées contre les garçons et les hommes existent, et qu’elles sont encore trop taboues. De nombreux hommes n’osent pas révéler qu’ils ont été violés dans leur enfance ou leur adolescence”, assume-t-il.

Pas de dépôt de plainte

Mais il se sent pour l’instant encore incapable de porter l’affaire devant la justice, malgré les conseils de son épouse et de son entourage. Il a peur de représailles éventuelles de la part de son frère, qui continue à le contacter, et dont il subit encore une certaine emprise. Impossible pour lui de rompre le lien malsain qui s’est créé entre eux. “Chaque message reçu de son frère, qui varie entre des paroles anodines, des mots qui le rabaissent et des photos pornographiques, le met dans un sale état. Il change immédiatement de visage, se renferme. Son frère est selon moi un pervers narcissique manipulateur, qui le rend voyeur et complice de sa sexualité. Mais mon mari n’a pas le courage de couper les ponts. Il répond à ses messages normaux, mais jamais à ses messages pornographiques”, assure Marilyn, qui espère que son époux portera plainte un jour…

* Leçons de vie a été publié en janvier 2022 aux éditions La Bruyère (Paris).

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.