Vias : les gendarmes de Marseillan sauvent 24 chiens

Les gendarmes et la SPA de l'Hérault ont démantelé un élevage clandestins de setters anglais.

(Image d’illustration)

Le chasseur, qui vraisemblablement en faisait son commerce, a été dénoncé après avoir publié une annonce sur le bon coin. Un élevage de chiens non déclaré est illégal, et la maltraitance des animaux est répréhensible. La vente d’animaux sans être déclaré est passible d’une amende de 7 500 euros.

Des conditions déplorables

La brigade des gendarmes de Marseillan est allée contrôler la situation. Les chiens étaient entassés dans un petit espace sans aucun abris. Au micro de France Bleu Hérault, Nathalie, enquêtrice à la SPA qui a réalisé les investigations avec les gendarmes, décrit “les animaux vivaient dans des conditions déplorables. Ils vivaient au milieu de leurs excréments. Les chiens retrouvés sur place n’étaient ni tatoués, ni vaccinés et n’étaient pas suivis par un vétérinaire.” “Ils n’étaient pas rachitiques, mais avaient des problèmes comportementaux” ajoute-t-elle. 19 chiens ont été récupérés par la SPA qui a pu les faire récemment adopter, après un accompagnement par un expert canin. Les cinq autres ont été laissés au propriétaire avec l’obligation de les vacciner.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.