ACTUALITÉS : SOCIETE - En attendant la manifestation du 17 nov, les gilets jaunes réfléchissent sur les radars

SOCIETE - En attendant la manifestation du 17 nov, les gilets jaunes réfléchissent sur les radars

Un peu partout en France, des manifestations citoyennes s'organisent le 17 novembre pour dénoncer la hausse du prix des carburants. 

C'est le cas notamment à Agde où 150 personnes se sont réunis  ce mercredi afin d'établir les points de blocage.

En attendant, les gilets jaunes, symboles de l’adhésion au mouvement, sont de plus en plus nombreux sur les tableaux de bord mais pas seulement.

Depuis quelques jours, ils réfléchissent également sur les radars fixes. Qu’ils soient simplement posés, maintenus avec des pierres ou scotchés, ces premières actions risquent de n’être qu’un début…

 

radar gilet jaune Oissel
 

 

gilet jaune sur le radar de Saint-Leu
 
capture video pose gilet jaune radar
 

Attention aux sanctions

Attention à ce type d'actions, les sanctions en cas de dégradation sont punissables d'une amende pouvant aller jusqu’à 45 000€ et parfois accompagnées d’une peine d’emprisonnement.

Pourtant, le simple fait de masquer un radar n’est pas toujours reconnu comme une dégradation. En mars dernier, le tribunal de Mont de Marsan a ainsi relaxé un homme accusé d’avoir apposé un sac poubelle sur une cabine radar. Pour la juge, « si l’on s’en tient à une interprétation stricte de la loi, vous n’avez ni dégradé, ni eu l’intention de le faire. Le tribunal vous relaxe ».

 

 

 

La rédaction d'hérault-tribune (07-11-18)     20033 vues

Retour    Imprimer

 

AEROPORT-BEZIERS-CAP D'AGDE
L'escale Affiche
EDEN banniere
MERCURE
Plumeria
cpro horizontale
HYPER U
RTL 2
MAISON GIL AGDE
GISS BANNIERE
VIATERRA - PERMANENT
SICTOM PEZENAS BIODECHETS
objectif renov horizontal
SORTIES.gif
INTERMARCHE DRIVE HORIZONTAL
BALNEOCAP - PERMANENT
Bannière olivier et kevin
BANNIERE RICHEMER
ATOL - OPTICIEN
nouribio horizontal
Kicks night banniere
BANDEAU ASG
AGDE - SANTONI
 Envoyer par E-mail 

 

TÉLÉCHARGEZ L'APPLICATION GRATUITE HÉRAULT TRIBUNE