Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

A Vias .. Tout le monde a bien compris !

En « politique » il est toujours facile de jouer avec les mots, cet exercice s’avère bien plus difficile en matière de chiffres. L’analyse financière rétrospective et prospective de la gestion communale est une base essentielle pour établir SERIEUSEMENT ET OBJECTIVEMENT un projet de gestion.Même si cette « dépense » peut paraître inutile aux yeux […]

En « politique » il est toujours facile de jouer avec les mots, cet exercice s’avère bien plus difficile en matière de chiffres.

L’analyse financière rétrospective et prospective de la gestion communale est une base essentielle pour établir SERIEUSEMENT ET OBJECTIVEMENT un projet de gestion.
Même si cette « dépense » peut paraître inutile aux yeux de certains, elle devient un vrai investissement pour les choix prioritaires à faire à court, moyen et long terme.

Pour les communes comme pour les entreprises ou les simples ménages l’endettement  est un bon outil lorsqu’il est utilisé de façon pertinente et lorsque qu’il ne détruit pas de façon rédhibitoire le capital et la richesse du patrimoine.

Reprendre en détail tout l’historique qui a abouti à la situation actuelle serait trop long mais le constat est clair, réel et patent, et là ce n’est pas moi qui le dit « Que la situation soit tendue, nous en sommes conscients depuis que nous nous sommes investis dans la  campagne électorale » (dixit M. MOURALIS).
« Tendue ? » C’est un peu faible !

« Gymnase , groupe et restaurant scolaires , crèche, stade, galerie d’art , école de musique,  réfection de voiries  (avenues de Bessan et Pierre Castel ), nombreuses acquisitions foncières bâties ou non bâties» (petit oubli quand même sur le foncier bradé en fin de mandat pour assurer une réserve financière !)
Qui peut qualifier ces réalisations d’inutiles ? Personne bien sûr !

Mais pourquoi ne pas les avoir entreprises beaucoup plus tôt et ainsi alléger le poids par l’étalement de la dette sur une période plus longue ?

De plus l’orientation sur le tout tourisme et le gigantesque gouffre financier du contentieux avec la SEBLI n’a pas permis à la commune d’encaisser des sources de recettes pérennes comme aurait été la taxe professionnelle (issue des entreprises qu’il aurait été judicieux d’attirer aussi pour l’emploi) lorsque Vias n’était pas encore dans l’intercommunalité.

Quant à « comprendre » il est utile pour cela  d’observer et d’analyser.

Il s’avère qu’après avoir assisté à de très nombreux conseils municipaux « orchestrés » par l’ancien Maire, je n’y ai jamais vu l’ensemble de ceux qui prétendent aujourd’hui vouloir le bien de TOUS les Viassois. D’ailleurs, ils le reconnaissent d’eux-mêmes : « nous en sommes conscients depuis que nous nous sommes investis dans la  campagne électorale ».
Gérer une commune ce n’est pas juste le temps d’une campagne électorale !

De plus, si la gestion de la commune était si satisfaisante depuis aussi longtemps pourquoi en avoir changé le leader ?

En guise de conclusion, je constate comme je le disais récemment, que « l’opposition »(1) n’est capable de contester que la forme car sur le fond l’équipe actuelle fait bien l’unanimité dans les votes des décisions qu’elle propose.

Voilà, finalement il faut COMPRENDRE et non pas PRENDRE pour des C… !!

(1) le terme d’opposition ne semble peu approprié lorsqu’on recherche l’intérêt collectif.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.