Agde : 7 balades incontournables pour découvrir l'écrin de la perle noire

La ville d’Agde possède mille facettes qui séduisent tour à tour les historiens, les touristes et les amateurs de nature. Dans le cœur historique de la cité et sur les quais de la station balnéaire du Cap d’Agde, le patrimoine et les animations participent à faire de la destination une des haltes incontournables du sud de la France.

Cependant, Agde ne se résume pas à ses musées et ses plages. Ses rues et ses environs sont également propices à la découverte et à des moments de quiétude. Une parenthèse inespérée en plein été…

La cité agathoise

Cité de caractère, la ville d’Agde est née au VIe siècle avant notre ère, lorsque les Phocéens, venus de Massalia par la mer, décidèrent de s’installer sur le site volcanique. De nos jours, celle qu’on surnomme “la perle noire de la Méditerranée” en raison de ses constructions en pierre basaltique continue d’attirer les navigateurs. Avec les années, ils ont été rejoints par les touristes, séduits par son patrimoine, ses canaux et ses quatre secteurs de caractère. Dans la ville d’Agde, ils découvrent des rues chargées d’histoire et des éléments de patrimoine qui les transportent de l’Antiquité au “Grand siècle”, en passant par le Moyen Âge et la Renaissance. Au Cap d’Agde, ils changent d’univers et admirent le charme d’une station balnéaire moderne qui jouit d’une réputation internationale. Au Grau d’Agde, ils ont un aperçu du visage traditionnel de la commune. Le paysage, rythmé par le va-et-vient des bateaux, est celui d’une terre de pêcheurs, authentique et paisible. Ils retrouvent cette même quiétude dans le petit village de la Tamarissière. Établi dans une pinède du XVIIIe siècle, entre mer et étangs, il abrite de nombreux lieux de promenade, dont les indomptables Verdisses.

passerelle villa laurens coeur de ville agde

Le long des canaux

Très populaire, le circuit des canaux est un petit chemin de randonnée de moins de 10 km qui permet d’approcher le canal du Midi et la zone des Verdisses depuis la plage des Œillets, près du Cap d’Agde, ou la commune de Vias. Facile d’accès et aménagé, ce parcours est rythmé par le clapotis de l’eau et une belle variété de paysages (chemin boisé, roubines, canal…), ainsi que les arrivées et les sorties des bateaux. La balade permet également d’admirer des éléments de patrimoine qui témoignent de l’ingénierie humaine, notamment les ouvrages du Libron, une construction du milieu du XIXe siècle créée pour faire traverser le cours d’eau du Libron par le canal du Midi. 

Le volcan du mont Saint-Loup

Cette balade de 7 km permet d’accéder à de somptueux panoramas et à des vestiges historiques qui sommeillent depuis plusieurs siècles sur les versants de cet ancien volcan des Puys d’Auvergne. Le sentier qui conduit les marcheurs jusqu’à son sommet, haut de 113 mètres, sillonne la pinède odorante et permet d’apercevoir, selon l’orientation, le bleu de la mer Méditerranée, le vert des réserves naturelles et les tons noirs des terres basaltiques.

2019 11 25 233348 mont saint loup cap d agde 850x491 2

A la découverte du sentier sous-marin

Implanté au cœur du site Natura 2000 “Posidonies du Cap d’Agde”, le sentier sous-marin permet d’approcher facilement les fonds marins du Cap d’Agde. Depuis la Plagette et ses falaises d’origine volcanique, muni de palmes, masque et tuba, on peut y admirer la faune et la flore de la mer Méditerranée. Le parcours, en accès libre, fait environ 200 mètres de long et mène à l’observation d’espèces typiques du littoral telles que des saupes, des seiches et des rougets. Les 5 bouées éducatives installées le long du sentier permettent de mieux appréhender la vie marine du littoral agathois, et rappellent la nécessité de veiller à sa protection. Attention, le sentier est balisé uniquement de mi-juin à mi-septembre.

La réserve du Bagnas

Située entre les communes d’Agde et de Marseillan, la zone humide du Bagnas est une impressionnante réserve naturelle de 567 hectares. Protégé depuis les années 1970, le site a été préservé de l’essor urbain des Trente Glorieuses et des volontés touristiques portées par la mission Racine. Résultat, l’espace naturel demeure un lieu de choix pour les promenades. En parcourant ses sentiers, les marcheurs découvrent une diversité de milieux typiques du littoral méditerranéen avec les dunes, les roselières et les sansouires. Un environnement prodigieux qui accueille plus de 500 espèces animales, dont plus de 200 types d’oiseaux. Pour respecter la tranquillité de la faune et veiller au respect des milieux, l’accès à la réserve est interdit en dehors des visites guidées.

Bagnas©H.Comte
©H.Comte

Le site naturel de la Grande Maïre 

Dunes, lagunes, prés salés ou encore roselières, le site naturel de la Grande Maïre à Portiragnes a des airs de décor camarguais. Entre le canal du Midi et la mer, sur 400 hectares, de nombreux animaux tels que des oiseaux, des chevaux ou encore des taureaux vivent ici et sont éduqués à la manade du Grand Salan. Trois parcours fléchés mènent les visiteurs jusqu’à ce lieu naturel préservé. Au départ de Portiragnes-Plage ou Portiragnes Village, des panneaux explicatifs aident à percer les nombreux mystères du site.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires

  1. Bonjour, je suis très surprise de voir que l’on peut se promener librement dans la réserve du Bagnas auparavant ce n’était qu’avec un guide aux dates et heures indiquées pour une visite partielle du site. Rien dans l’article n’indique cela ! ” Lieu de choix pour les promenades ” : dès que les oiseaux sont dérangés ils quittent le nid et les œufs ou les juvéniles se font attaqués par les prédateurs qui eux n’ont pas peur. Et un oeuf laissé sans être couvé un grand moment ne pourra aboutir. A vérifier auprès de l’adena : 04 67 01 60 23. Bonne journée. Helene Cabréra

  2. Malheureusement la tamarrissiere pour ne citer qu’elle est victime de son succès, je comprend les besoins financiers de tous ,mais peut-être trouver un compromis entre préservation et tourisme serait judicieux sinon dans quelques temps il ne restera plus rien de ce beau patrimoine naturel …

  3. Bonjour Cest bien vrai que a la tamarissiere,elle aurais besoin d’etres revue sur tout les points

  4. C est splendide. On a toujours plein de choses à découvrir. On ne se lasse jamais de cette diversité pour plaire à tout le monde. Merci de préserver cette nature.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.