Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - PRESENTATION DES VŒUX 2017 PAROLES ET PAROLES, RIEN QUE DES MAUX QUI NOUS FONT DECHANTER

PREALABLE : La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre ouverte pour publier des textes ou…

LIBRE EXPRESSION(1)

PREALABLE : La rubrique « LIBRE EXPRESSION »  de notre site est une fenêtre ouverte pour publier des textes ou communiqués de personnes physiques ou morales  étrangères à notre site.

HERAULT TRIBUNE offre ainsi un lieu de réflexion et une vitrine des pensées plurielles de notre département de l'Hérault en contribuant au débat local ouvert à TOUTES les expressions.

Ces textes n’engagent que leurs auteurs et ne reflètent pas la pensée de la rédaction d’HERAULT TRIBUNE ou de ses responsables ».
Vous pouvez écrire à l'auteur en cliquant sur sa signature.  


“Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout.”
Noam CHOMSKY

PRESENTATION DES VŒUX 2017

PAROLES ET PAROLES, RIEN QUE DES MAUX QUI NOUS FONT DECHANTER

Lors de la présentation des Vœux, Monsieur D’ETTORE n’a pas pu s’empêcher de pester sur la baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) versée par l’Etat aux communes.

Il est indéniable qu’il persiste à doubler et quadrupler les chiffres réels de la baisse de la DGF.

En 2016 elle n’a pas diminué de 4 millions d’euros contrairement à ce que notre édile a déclaré dans son discours, comme il l’avait déjà évoqué en conseil municipal.

En effet entre 2015 et 2014, la DGF avait baissé de  0,956 million et en 2016 elle a baissé de 9,3% par rapport à 2015, soit (10,634 x 9,3 %) = 0,988 million d’euros.

Certes la DGF a baissé, mais il y a eu des compensations par ailleurs. N’oublions pas que la ville perçoit une dotation pour 56 646 habitants. (Population INSEE : 25 038 + Résidences secondaires et places de caravanes : 31 608).

Cette baisse de la DGF  de 1, 944 Millions d’euros sur 2 ans a bon dos, elle serait la cause de tous les maux qui empêcherait par exemple :

  • de diminuer la dette de 72,8 M d’euros qui est supérieure à un an de ressources de la ville et qui va considérablement s’accroitre en 2016 et 2017.
  • d’absorber les pertes sur la gestion de l’Archipel de l’eau (1 million d’euros par an depuis 2012),
  • d’absorber les charges d’amortissement de l’extension du golf transférés sur les comptes publics,
  • de supporter l’absence de dividendes qui lui auraient été versés par la SODEAL si elle n’avait pas perdu plus de 2 millions d’euros avec le camping BALDY …

Quant à la tenue de ses engagements électoraux, Monsieur le maire doit ignorer la signification du mot « engagement » : action par laquelle on s’engage à accomplir quelque chose, promesse, convention ou contrat par lequel on se lie. Etre en accord avec ses promesses.

Donc il insiste sur la tenue d’engagements, en partie, inexistants.

Il avait bien dit que tous ses projets se feraient « sans endettement ni impôts supplémentaires », et rien que pour l’entrée du Cap d’Agde, il va devoir emprunter 38,5 millions d’euros, sans aucun plan de financement alors que les travaux ont commencé depuis plus de trois mois.

D’autre part, il était prévu sur sa brochure électorale, exclusivement la construction d’un nouveau palais des congrès et d’un nouveau Casino de jeux.

Il ne s’est jamais engagé sur la démolition des échangeurs routiers, ni des voies de circulation, ni de créer des bassins de rétention, ni sur la construction de 5 immeubles et d’un hôtel de 15 à 25 m de haut. C’est ce que Monsieur le maire a appelé dans son discours « faire une réfection » de l’entrée du Cap d’Agde.

Terme tout à fait inapproprié en l’occurrence car il n’y avait aucune nécessité de détruire le rond-point du Bon accueil, ni les échangeurs pour un projet immobilier entouré de 1300 places de parking. Bel exemple de conception écologique, de respect de l’environnement et de respect des riverains qui vont subir les pollutions atmosphériques, sonores et les vues plongeantes sur leur propriété !

Par contre à propos du Cœur de ville c’est bien d’une réfection qu’il s’agissait de réaliser de toute urgence pour arrêter son délabrement, la fuite d’habitants et de ses derniers commerçants.

 

Jean RABINO – CAP D'AGDE

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.