Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Sarko-phile..ou Sarko-phage .. Les Capotins de Patrick Vincent

C'est ici le treizième numéro de la version des Capotins.. Apparue en 1973 avec…

C'est ici le treizième numéro de la version des Capotins.. Apparue en 1973 avec l'édition papier du journal Hérault-Tribune, cette rubrique « Capotins » de « brèves » de la vie locale fait partie du paysage de ce site.
Toutes les informations sont ici sujettes aux réserves d'usage en matière d'humeur et de rumeur et il est expressément convenu que l'humour y trouve avant tout sa source.
Le conditionel est donc la régle préalable à l'intreprétation de cette lecture dont les propos seront modifiés sur simple demande des interressés.

En fin de rubrique, vous trouverez les liens vers les précédents “Capotins”

Raffarin pour Commeinhes .. … et Raffa rien pour D'Ettore …
 

En dépit des laborieuses tractations qui ont précédées la visite de l'ancien Premier Ministre Jean Pierre Raffarin en terres sétoises, Gilles d'Ettore n'a pas pu participer à cette visite « surprise » mais néanmoins officielle.

Habituellement friand de son image photographique auprès des politico-people , Gilles d'Ettore aurait été très affecté par ce qui pourrait ressembler à une mise sur la touche.
Autour du ministre, se pressaient Jacques Blanc et François Commeinhes qui devaient l'accompagner un peu plus tard à Narbonne, pour un meeting de Nicolas Sarkozy.

Si pour François Commeinhes ce fut Raffarin .. pour Gilles d'Ettore ce fut Raffa..rien !
 

Didier Denestebe rallié à Gilles D'Ettore ?

De tout temps la communication entre Séte et Agde a tendance à subir une altération lors de la traversée de l'étang de Thau. C'est ainsi que dans le dernier numéro de la Gazette de Sète , un article fait état de « Dissonances Agathoises » à l'intérieur de la majorité municipale !

On y apprend : « Que Gilles D'Ettore est contesté à l'intérieur même de sa majorité locale en particulier par le conseiller municipal Didier Denestebe ».
Positionner ce conseiller municipal dans la majorité est une erreur bien involontaire.
On peut expliquer cette erreur lorsque l'on connaît les spécificités agathoises faites « de petites trahisons dont la vie politique est féconde ».

Cependant, même si Didier Denestebe a un temps été délégué national de l'UDF, c'était déjà en 2003 sur une liste de rassemblement de l'opposition.
Opposition qu'il n'a jamais quitté depuis lors.
Alors ! Didier Denestebe conseiller de la majorité ?
Si Gilles D'Ettore en a peut-être rêvé …La Gazette de Sète l'a fait !

Plus Sarkophile que moi tu meurs !

La conférence de presse de l'élu sétois UMP, Bruno Escaffre, candidat pour le CNI ne manque pas de troubler le jeu .
En effet ce colistier de Francois Commeinhes, membre du bureau départemental de l'UMP est candidat aux élections législatives en concurrence avec le candidat « officiel » , l'agathois Gilles D'Ettore.

Au petit jeu du Sarkophilisme, Bruno Escaffre semble l'emporter d'une courte tête au niveau de la revendication de son soutien à Nicolas Sarkozy.
Il a réaffirmé ce soutien avec force à l'occasion de sa conférence de presse, jetant ainsi un pavé dans la marre de son rival au sein de l'UMP

Bruno Escaffre intronisé comme le premier des Sarko..phile .. ne prépare t'il pas à Gilles d' Ettore le plus beau des Sarko ..phage ?

SICTOM : Une vice présidence Grillée … sine-die

Au cours du dernier conseil municipal, ne figurait pas le remplacement du regretté Henri Glomot à la vice présidence du Sictom.L'opposition inquiète de cette vacance, s'était vue répondre par Gilles d'Ettore que « c'était du ressort de l'agglo » et laisser entendre qu'elle désignerait Gérard Grillet comme représentant de la Ville d'Agde.

Quelques semaines plus tard cette désignation était à l'ordre du jour de la réunion du SICTOM.
Unis comme un seul homme, tous les agathois membres du conseil d'administration, étaient venus en rangs serrés apporter leur soutien à l'un des leurs et à assister a son triomphe !

Las ! Arrive la question N° 10 concernant la fameuse nomination et le président annonce : « La question dix est reportée « sine-dié » ! Il grille au passage, outre la politesse, les espoirs et les ambitions de notre représentant local.
L'explication se poursuit : « Une redéfinition des rôles et du poste devrait avoir lieu préalablement à cette nomination. » Ah parce que c'était nécessaire ?
Dans cette cuisine interne, il semble urgent de laisser mijoter a petit feu les problèmes de choix afin d'éviter que le torchon ne brûle en cette période électorale.

Grosses indemnités …. et petits profits .. à la Sodéal.

Adjugé ! Pour la somme de 108 000 € d'amende et de pénalités, la SODEAL a été condamnée pour le licenciement abusif de son ancien directeur.
Après l'avoir longtemps soutenu, le maire d'Agde avait annoncé son licenciement en conseil municipal avant d'en avoir eu le pouvoir et avant que l'intéressé lui même n'ait été informé au travers du nécessaire entretien préalable.
C'est l'incompétence technique de la procédure qui a été reconnue par le tribunal au travers des erreurs de forme qui furent commises par le maire d'Agde.
Jusque-là rien de neuf, avant que ne transpire récemment des services une information surprenante. Elle concerne les résultats de la société qui seraient en chute libre.

Or, les salariés de la SODEAL sont au travers d'une convention collective associés aux profits de l'entreprise sous le régime de la participation aux résultats.
Chaque année, une fois les comptes de l'année antérieure effectués, a lieu une répartition des résultats
Il serait d'ores et déjà distillé à titre officieux que ce bénéfice devrait ressembler à une peau de chagrin au mieux … à une cacahuète au pire !
La direction actuelle laisse courir le bruit que ce manque de résultat pour l'année 2006 serait la conséquence de l'indemnité qui sera versée par décision de justice du… 07 Mars 2007.
Pour la nouvelle direction le coupable est tout désigné : La balance de la justice se substitue à la balance des comptes !
Il est plaisant de laisser croire que les grosses indemnités de 2007 viendraient plomber « les petits profits » du budget clôturé en Décembre 2006… C'est vraiment prendre les salariés pour des Canards sauvages alors même qu'aucune des directions précédentes n'a jamais été prise pour les enfants du bon Dieu !

A trés bientôt …

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.