AGDE - UN JEUNE QUI PROMET : Léo CAUSSE, JOUTEUR ET PILIER DE RUGBY.

Quand j'entre dans ce Café bien nommé "Horizon" au Grau d'Agde, mon premier regard…

Quand j'entre dans ce Café bien nommé “Horizon” au Grau d'Agde, mon premier regard se porte sur tous les pavois exposés.

Normal, Agde fait partie des grands fiefs des Joutes Languedociennes.

1 G

2 G

Je regarde le Patron et je m'étonne,  car il n'a pas le profil du jouteur, grand, massif et fort en gueule.

C'est vous, l'heureux gagnant de tous ces trophées ?

Si je vous dis oui, vous n'allez pas me croire. Et bien, non, ils sont toutes à mon fils. (Fierté bien légitime)

H.G / Aussi, je me disais. Peut-on avoir une petite interview avec ce jeune prodige ?

(Le papa va chercher son fils)

Et survient un jeune imposant par sa stature et tout juste sorti de l'adolescence. Il a le regard bien trempé et déterminé.

3 G

Deux trophées remportés récemment. Les vainqueurs sont gravés et on y trouve du beau monde !

Léo,  (mon ami Max Isidro, chantre du ROA m'avait donné son prénom), vous allez nous expliquer comment vient-on aux Joutes et au Rugby.

L.C: Un collègue à moi joutait depuis deux ou trois ans. Son père m’a demandé de venir à l’entraînement. Tout de suite, j’ai accroché.

Pourquoi ?

J’aime la convivialité entre collègues et l’ambiance des joutes. En plus, règne une superbe mentalité. 

Et le rugby, car vous êtes aussi Junior Agathois ?

Question à poser à mon père qui voue au rugby une véritable passion. D’ailleurs toute la famille baigne dans le rugby. Grand-père, oncle,  etc. et même ma mère jouait ! (On parle rugby, le papa s'approche.)

4 G

Le papa, ancien joueur de rugby et passionné. Fier de son fils.

Ces deux activités vous imposent des heures d'entraînement sans compter les passes (Joutes) et les matches (Rugby). Sans porter préjudice à vos études, ca me parait difficile.

Non, les joutes c’est que l’été. Et très bientôt, on va commencer les entrainements sur des chariots.

Et le rugby, j’ai deux entraînements par semaine de 19 à 21h.

Donc, pas de surmenage côté sportif. Vous pouvez poursuivre vos études sans contrainte. Dans quel établissement ?

Au Lycée de la Mer à Sète.

C'est tout indiqué, quoique Sports-études à Béziers, ce n'est pas mal non plus. C'est votre choix.

Disons qu'habitant le Grau, aimant les joutes et la mer, ma vocation était tracée.

Vous avez remporté des trophées, notamment cette Coupe qui fait vraiment impression. Mais, vous devez être bien entraîné pour gagner de la sorte ?

Je saisis l'occasion que vous me tendez pour rendre hommage à mes premiers coaches, Nanou Figuéras, Jean-Louis Montels et Laurent Fossati. Ils m'ont tout appris.
 

5 G

Et au rugby ?

Nous avons la chance d’avoir la-aussi deux entraîneurs de qualité Matthieu Caumette et Victor Decuq.

Craignez-vous les blessures. En rugby, c'est fréquent mais jamais trop grave alors qu'aux Joutes, elles peuvent être assez graves. Je me trompe ?

En effet, aux joutes, c’est rare mais ca peut être très grave notamment le visage.

Si le rugby est un sport de combat collectif, sur la tintaine, vous êtes seul, uniquement protégé par un pavois.

C'est exact, point d'équipiers pour m'aider. Moralement, les gars sont là près de moi et nous vivons en communion.

Le rugby c'est 80 minutes de jeu, la joute, c'est 10 secondes de combat, voire moins. Faut s'armer de patience !

En effet, de longues minutes d'attente pour quelques secondes de combat. Mais, ce sont des moments exaltants à vivre.

Revenons au rugby, pour faire plaisir au papa ! Quel est votre poste ?

Pilier

Je ne m'étais pas trompé en vous voyant. Droit ou gauche ?

Les deux, je n’ai aucune  préférence. (Léo pèse 120 kgs pour 1.80m)

Aimeriez-vous jouter plus tard sachant que les poids lourds sont souvent dans la démesure ?

Plus tard oui, mais ne pas devenir comme le super poids lourd Evangélisti. D'ailleurs, on ne sait pas trop son poids. Certains parlent de plus de 200 kgs.

Ouh la! Mais ce sont les kilos de graisse qui font la différence ou bien la tonicité et la précision du geste ?

Le poids n’a rien à voir, c’est la force des reins et la tonicité et aussi des heures à étudier les  bons gestes, les bonnes positions.

Et pourtant, Evangélisti..

Il tombe à l'eau comme les autres.

Le plus difficile c’est quoi ?

La défaite. J'ai le culte de la gagne.

Vous devez aimer le folklore qui entoure les tournois. Cette musique typiquement méridionale qui rythme l'avancée de la barque. C'est un instant magique avec un suspens croissant jusqu'au point de rencontre décisif.

Ca me donne les frissons et puis le public nous charge d’adrénaline

Vous avez l'âme d'un tueur ou simplement d'un gagneur ?

Comme, je vous le disais plus haut, je suis sur la tintaine pour gagner.

Et si c’est un copain en face ?

J’ai envie de gagner mais le cœur n’y est pas.

La Maman a-t-elle-peur ?

Pas du tout, que ce soit aux joutes comme au rugby, elle vit sa passion comme moi. Elle me prépare mes habits, plus blancs que blancs et vraiment je la félicite.

Quel est le sport qui vous donne le plus d'émotion ?

Ce sont les joutes parce qu’on est seul, sous le regard du public dont l’attention se focalise sur les deux jouteurs.

Votre meilleur souvenir ?

Agde  en 2009, j'ai remporté le tournoi pupilles contre un collègue Jean-Baptiste Visin du Grau-du- Roi. Et Sète en 2015, Canal des Quilles, j’ai gagné le tournoi junior de l’avenir des jouteurs sétois.

Parlez-nous du jury.

Ce sont des anciens jouteurs qui tranchent tous les litiges. Et parfois, il y a des embrouilles mais c’est comme une générale en rugby, c’est fondamental et très couleur locale.

Léo, nous allons vous laisser car vous avez entraînement de rugby.

Pour clore cette interview, Max Isidro pose une ultime question : le Brennus ou la St Louis ?

Sans hésiter la St-Louis (et c’est sorti du cœur).

Max me regarde, il sait que pour moi, le plus beau trophée, c'est le Bouclier de Brennus et non le Pavois de la Saint-Louis. Mais, nous respectons parfaitement le choix de Léo.

6 C

Max avait bien raison de me dire que ce “petit” ira loin aussi bien comme jouteur et comme pilier de rugby.

De plus, il a la tête froide, une excellente éducation et de sérieux atouts moral et physique.

Propos recueillis, le 11/03/2016 au Café “l'Horizon” au Grau d'Agde (vue sur Brescou et le Canigou garantie par beau temps!

Henri GEOFFROY avec l'aimable participation de Max ISIDRO.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.