BESSAN - AGGLO - LA CAPUCIERE : Les recours déposés ont abouti

L'article du Mercredi 21 mai  est consacré  à la zone d'ativité de la Capucière…

L'article du Mercredi 21 mai  est consacré  à la zone d'ativité de la Capucière située sr la Commune de Bessan et les recours déposés qui ont abouti.

A cet article nous joignons également çi-dessous : 

 LA DÉCISION DE LA COMMISSION NATIONALE D'AMÉNAGEMENT COMMERCIAL
– LE DOSSIER DE PRESENTATION INITIAL
– L'HISTORIQUE DU PROJET


LA DÉCISION DE LA COMMISSION NATIONALE D'AMÉNAGEMENT COMMERCIAL


Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2014 05 21 %C3%A0 14.45.49

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2014 05 21 %C3%A0 14.46.09


Voir le dossier de présentation
Patientez 20 secondes  et une fois l'image apparue, cliquez pour l'agrandir au format plein écran


 

 

 


Quelques ELEMENTS du DOSSIER de CONCERTATION 


DEFINITION D’UNE ZONE D’AMENAGEMENT CONCERTE (ZAC)
 
La ZAC est une procédure d’initiative et de compétence publique qui permet un contrôle complet de la personne publique qui en prend l’initiative sur les choix d’aménagement. 
Cette procédure permet à la personne publique « initiatrice » de l’opération,  directement ou par le biais d’un aménageur, d’acquérir les terrains, de les aménager, de  réaliser les équipements, de les revendre à des constructeurs en incorporant dans les  prix de vente (charge foncière) le coût des équipements publics. 
 
La procédure de ZAC comporte 3 étapes principales : 
1- Les études et concertation préalables, 
2- La création de la ZAC, 
3- La réalisation de la ZAC. 
 
HISTORIQUE DE LA ZAC LA CAPUCIERE
Délibération du 08 juillet 2002 : la Commune de Bessan crée le Parc d'Activités
Economiques 
Délibération du 27 janvier 2003 : la Communauté d'Agglomération Hérault  Méditerranée (CAHM), nouvellement créée, définit le Parc d'Activités  Economiques « La Capucière » d'intérêt communautaire 
Délibération du 27 mars 2003 : la Commune de Bessan transfère le Parc  d'Activités Economiques à la C. A. H. M. 
Délibération du 2 février 2009 : la C.A.H.M décide d’engager une procédure  d’expropriation en vue de l’aménagement du parc d’activités La Capucière. 
Délibération du 13 mai 2009 : la C. A. H. M. déclare la « ZAC La Capucière »  d'intérêt communautaire. 
Délibération du 29 juin 2009 : la C. A. H. M. fixe les objectifs d'aménagement de la  ZAC et organise les modalités de concertation préalable. 
LA CONCERTATION 
 
Conformément à l’article L 300-2 du Code de l’Urbanisme, la concertation préalable sera menée pendant toute la durée de l’élaboration du projet, avec les habitants, les  associations ou toutes autres personnes concernées. 
 
La Délibération Communautaire du 29 juin 2009 a décidé que cette concertation soit  organisée selon les modalités suivantes : 
 
– Des insertions dans la presse locale, 
– Une information dans le journal de la CAHM, 
– Une information sur le site internet de la CAHM. 
 
Un registre, accompagné de ce présent dossier, sera également mis à disposition du public  au siège de la CAHM et en mairie de BESSAN. 

La délibération communautaire qui approuvera le dossier de création de ZAC pourra  simultanément tirer le bilan de la concertation avec le public. 

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 06.50.16

LES ENJEUX 
 
Un site d'intérêt économique majeur
Ce site, qui porte sur une superficie d'environ 35 ha, se situe à l'entrée nord de  Bessan, à proximité de deux axes importants :  Sortie de l'autoroute A 9 et liaison avec l'A 75 par la RD 13 (projet de doublement). 
Par sa situation géographique, il constitue un espace d'articulation et de  représentation du territoire qui suscite l'intérêt de nombreuses entreprises  commerciales et industrielles, de dimension locale, régionale et nationale. 
Des enjeux urbains et paysagers 

Situé à l'entrée de ville nord de Bessan et à l'entrée du territoire de la CAHM par la  sortie Agde de l‘autoroute A9, le projet d'aménagement devra prendre en compte  l'accessibilité par la RD13, la recomposition urbaine et la revalorisation de l'entrée  de ville. 

LES OBJECTIFS 
Objectif 1 : Augmenter le ratio emploi/m² en privilégiant les activités nécessitant à la fois  de la main d’œuvre de basse qualification et des cadres 
  •  par l’apport d’activités logistiques 
  •  par l’implantation d’industries agro-alimentaires 
  •  par le développement des industries mécaniques et métallurgiques
  •  par l’accueil d’activités tertiaires 
Objectif 2 : Augmenter la zone de chalandise en profitant des flux de   l’autoroute A9 ( 20 millions de passages par an ) 
 pour valoriser la zone d’environ 10 hectares sous contrainte  des champs captants  pour attirer de nouveaux visiteurs sur le territoire
 
LES CIBLES
• Réflexion sur une halte de repos et de loisir autoroutière, 
• Zone proposant de la restauration ( enseignes nationales et gastronomie locale ), 
• Réflexion sur une vitrine commerciale et une valorisation des produits régionaux ainsi  que de l’attractivité touristique de notre territoire, 
• Implantation d’Industries Agro-alimentaires, 
• Création d’une zone logistique e-commerce ( export compris ), 
• Sièges sociaux régionaux et nationaux : Industrie, Agro, logistique et tertiaire, • Recherche de « Locomotives » : tertiaire, filière vinicole, Industrie Agro … 
PLAN DE SITUATION

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 06.54.35

EXTRAIT DU POS DE BESSAN EN VIGUEUR 

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 06.56.24

Le périmètre du projet de ZAC La Capucière intègre la zone IVNA1 au POS en vigueur de BESSAN. 

Cette zone, non équipée, est destinée à l’implantation d’activités après réalisation des divers  équipements. Cependant, par anticipation sur la réalisation par la commune des équipements publics,  ces activités peuvent s’y implanter sous certaines conditions. 
SERVITUDES ET CONTRAINTES 
Les servitudes d’utilité publique
Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 06.59.23
 
Risques et nuisances 

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 06.59.37

Prise en compte de l’article L111-1-4 du Code de l’Urbanisme 
 
Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 07.02.15
S'agissant du secteur de la Capucière localisé en limitation d'urbanisation, mais également en bordure de l'A9 et de la RD 13, la commune de Bessan doit prendre en  compte dans son POS l'article L111-1-4 du code de l'urbanisme (amendement «  Dupont ») qui indique : 
« En dehors des espaces urbanisés des communes, les constructions ou installations  sont interdites dans une bande de 100 mètres de part et d'autre de l'axe des  autoroutes, des routes expresse et des déviations au sens du code de la voirie routière,  et de 75 mètres de part et d'autre de l'axe des autres routes classées à grande  circulation. 
Cette interdiction ne s'applique pas : 
● Aux constructions ou installations liées ou nécessaires aux infrastructures routières, 
● Aux services publics exigeant la proximité immédiate des infrastructures routières, 
● Des bâtiments d'exploitation agricole,
● Des réseaux d'intérêt public. 
Enjeux environnementaux

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 07.02.26

ETAT PARCELLAIRE

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 07.02.38 

PERIMETRE D’ETUDE DE LA ZAC LA CAPUCIERE 

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2013 11 29 %C3%A0 07.02.52

ACTIONS ENGAGEES 

L’opération d’archéologie préventive, effectuée par l’INRAP de janvier à Février 2009 n’a pas révélé la présence de site devant  justifier la prescription de fouilles archéologiques. 

Lors du Conseil Communautaire du 24 janvier 2011, la CAHM a  attribué le marché de mission de maîtrise d’œuvre et d’urbanisme  opérationnel concernant la réalisation de la ZAC La Capucière à  l’agence RAYSSAC, mandataire du groupement RAYSS

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.