Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - Force d'un vœu pour un Conseil par "Bessan avec Audace"

Force d’un vœu pour un ConseilDéjà par deux contributions dédiées, le groupe a exprimé…

Force d’un vœu pour un Conseil

Déjà par deux contributions dédiées, le groupe a exprimé son inquiétude sur la question récurrente des déserts médicaux. L’association EDB avait aussi partagé cette réflexion. Malgré son accroissement démographique, la Commune n'est pas épargnée par les effets induits de ce phénomène global qui affecte si sévèrement le local (même en milieu urbain) au détriment de la population.

C'est pourquoi, dans la même veine et avec la même cohérence, il nous paraît pertinent d'unir notre voix pour contribuer à l'écho de la proposition de la Fédération Hospitalière de France (FHF) qui rassemble 1000 hôpitaux publics et 3800 établissements sociaux et médico-sociaux publics. Dans ses dispositions impactant les communes et intercommunalités, le projet de loi « Ma santé 2022 » inquiète les associations d'élus locaux.

En ce sens, l'Association des Maires de France (AMF) sollicite toutes les communes adhérentes (dont Bessan fait partie) pour exprimer un vœu par le vote des conseil municipaux. Le modèle proposé par l'AMF s'intitule « vœu relatif aux principes et valeurs devant guider les évolutions du système de santé ».

Le « vœu » (au sens administratif du mot) consiste à l'expression d'un souhait de l'assemblée locale sur tout sujet d'intérêt local. L'objectif consiste à « interpeller l'opinion sur des questions d'actualité, de manifester un point de vue ou de peser dans un débat ».

Pour chacun, l'avenir du système de santé est l'affaire de tous. La cohésion des territoires souffrirait de déséquilibres et d'inégalités accrues. Aussi, ici à Bessan, le groupe minoritaire a proposé à son homologue majoritaire d'inscrire ce voeu à l'ordre du jour de la prochaine séance du  Conseil municipal. En ce sens, à la mi-juin, nous avons présenté cette suggestion pour insertion en page “libre expression” du “Journal de la Tuque” à paraître dans le courant de l'été. Nous nous réjouissons de pouvoir échanger et voter ensemble ce voeu le 1er juillet.

En effet, à la lecture des « considérants » du modèle précité, nous ne pouvons que partager le constat des « inquiétudes et colères exprimées dans le pays ces dernières semaines »Oui vraiment, celles-ci illustrent le « sentiment de fracture territoriale et sociale dans l'accès aux services publics, dont la santé est un des piliers. » Oui, nous devons refuser que des personnes soient résignées à ne pas se faire soigner du fait de difficultés « d'accessibilité tant économique que géographique. » En conséquence, oui encore, nous devons appuyer cette revendication collective en demandant au gouvernement que le projet de réforme de santé considère les huit points énoncés dans ce vœu.

Parmi ceux-ci, citons en deux comme pivots : 1 – « la lutte contre les déserts médicaux et la garantie d'une offre de proximité adaptée aux territoires »  2 –  «  la garantie d'accès à des soins de qualité pour tous dans des conditions financières assurées par des mécanismes efficaces de solidarité »

Tel le colibri qui fait sa part en portant sa goutte d'eau de l'océan pour éteindre un incendie, nous proposons, à notre tour, de considérer avec bienveillance et gravité la juste et légitime revendication des associations professionnelles et d'élus locaux qui interpellent le gouvernement. L'intérêt local est manifeste, l'enjeu aussi.

Groupe « Bessan avec Audace » au Conseil municipal

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.