Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

BEZIERS 3 - DEPARTEMENTALES - Les candidats de "Défendons le biterrois" prennent la parole

Issue de la société civile, mariée, mère de 2 enfants, enseignante et chef d’établissement, j’ai vu évoluer la société ces trente dernières années avec l’alternance UMP et PS. Droite et gauche nous conduisent tour à tour  vers le mur. C’est donc tout naturellement que j’adhère à  l’action de Robert MENARD à Béziers et que je […]

Issue de la société civile, mariée, mère de 2 enfants, enseignante et chef d’établissement, j’ai vu évoluer la société ces trente dernières années avec l’alternance UMP et PS. Droite et gauche nous conduisent tour à tour  vers le mur.

C’est donc tout naturellement que j’adhère à  l’action de Robert MENARD à Béziers et que je m’engage pour porter cette dynamique au niveau du canton et de l’ensemble des communes du biterrois avec le soutien du Front National et d’un certain nombre d’élus qui ont bien compris la nécessité d’un vrai changement. Avec Franck Manogil, mon binôme pour ces élections, nous nous engageons  à :

  • Permettre à l’ensemble de la population de l’Hérault d’être représentée au conseil départemental alors qu’aujourd’hui le PS et les communistes monopolisent le pouvoir au détriment de l’ouest du département. Et cela depuis plusieurs dizaines d’années !
  • Eviter le cumul des mandats. Ainsi,  M. Zemmour candidat PS à cette élection est actuellement conseiller régional et vice-président de la région. Comment peut-on imaginer qu’il puisse siéger efficacement dans deux assemblées. Nous n’aurons qu’un seul mandat, nous nous consacrerons à notre canton et uniquement à lui.
  • Faire cesser le clientélisme pour se concentrer sur les habitants du canton qui connaissent de vraies difficultés qui  veulent s’en sortir et que je rencontre régulièrement dans le cadre de mon travail : la majorité silencieuse et ignorée. Nous mettrons fin à la pratique de ce « chantage aux subventions »  trop souvent pratiqué dans le biterrois.
  • Accompagner les personnes âgées qui ont souvent travaillé durement toute leur vie pour une retraite indigne et soutenir leur famille qui les accompagne. Nous encouragerons et développeront l’Aide au Maintien à Domicile.
  • Améliorer la gestion du conseil général qui figure parmi les mauvais élèves, en baissant les charges de fonctionnement pour pouvoir diminuer les impôts, mieux redistribuer et surtout rendre régulièrement des comptes aux citoyens. En finir avec l’opacité des subventions et autres attributions.

Assez d’UMP, assez du PS. Pour un véritable changement, il faut changer de politique et surtout changer d’équipe.

Ceux qui me connaissent, parents et élèves que j’ai accompagné depuis des années savent que je m’engage totalement dans mon travail, mes activités et mes missions et que je répondrai toujours présente pour accompagner ceux qui en besoin dans ces périodes difficiles pour nos concitoyens.

Nicole Zenon


Père de famille de 32 ans, je réside à Villeneuve-lès-Béziers où j’exerce la fonction de chef de dépôt dans une société de négoce.

Je fais partie de cette génération touchée de plein fouet par la précarité, le chômage,  les délocalisations  et l’immigration de masse.

  • Lassé de subir l’échec des politiques  menées conjointement par les représentants des partis de gauche et de droite, j’ai décidé de m’engager auprès du  Front National il y a maintenant 3 ans pour contribuer à cette alternative souhaitable.  C’est à mes yeux le seul parti où les candidats vivent les problématiques du peuple au quotidien.
  • Séduit par les prises de position courageuses de Robert Ménard alors qu’il était encore journaliste, j’ai naturellement rejoint son équipe de campagne dès l’annonce de sa candidature à la mairie de Béziers. Après son élection j’ai  intégré le conseil d’administration de l’association Choisir Béziers.

Je me présente aujourd’hui, avec le soutien de Robert Ménard et du Front National comme candidat aux élections départementales sur le canton 4 – Béziers 3 en binôme avec Nicole Zenon et nous comptons tout mettre en œuvre pour mettre fin à toutes sortes de dérives.

Il n’est pas concevable aujourd’hui, qu’au sein du Conseil Général de l’Hérault, aucune autre voix  ne puisse être entendue. L’omniprésence de la gauche dans cette assemblée ne pouvant déboucher sur aucune alternative, il est grand temps de la rééquilibrer,  d’y faire entendre des voix différentes.

Les dépenses en faveur de l’action sociale représentent une large part du budget du conseil départemental. Nous veillerons à sa juste redistribution et nous lutterons contre tous les abus. Les aides sociales ne doivent pas servir à l’achat de la paix civile, elles doivent revenir aux gens d’ici, à ceux qui le méritent et qui veulent s’en sortir. Alors que d’honnêtes gens peinent à boucler leurs fins de mois, il est invraisemblable que des familles de clandestins soient logées et nourries aux frais du conseil départemental. Notre département n’a plus vocation à accueillir toute la misère du monde.

Nous devons mettre en place une vraie politique départementale pour améliorer la qualité des services pour nos séniors. Le maintien à domicile doit devenir une priorité. Grâce à l’attribution de subventions de la part du conseil départemental, les logements pourront ainsi être mieux adaptés. La création de maisons médicalisées au plus proche des besoins doit compenser la baisse constante du nombre de médecins en activité dans les zones périphériques.

Comme l’a démontré le maire de Béziers, il est possible de baisser les impôts en mettant en place une gestion rigoureuse, une chasse aux gaspillages. Les attributions de subventions aux associations ne doivent plus être assimilées à de l’achat de voix à l’approche d’échéances électorales. Au niveau départemental, nous mettrons fin notamment au clientélisme et à toutes les subventions aux associations communautaristes.

Contrairement aux candidats des grands partis majoritaires et responsables du déclin, je ne suis pas un professionnel de la politique, je suis comme vous, un père de famille, un employé et je suis confronté aux mêmes difficultés que la majorité de la population. J’agirai donc en connaissance de cause. Alors les 22 et 29 mars, il est temps de remettre le peuple aux commandes.

Franck Manogil 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.