Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BEZIERS - TGV : en finir avec les atermoiements de l’État ! par madame Emmanuelle Ménard

communiqué de presse de madame Emmanuelle Ménard, député de l'Hérault, suite au projet de…

communiqué de presse de madame Emmanuelle Ménard, député de l'Hérault, suite au projet de loi d'orientation des mobilités (LOM) présenté par madame Élisabeth Borne, ministre des transports.

 

Béziers, le 28 novembre 2018

 

Madame Élisabeth Borne, ministre des Transports, a présenté ce lundi 26 novembre en conseil des ministres la future loi d’orientation des mobilités (LOM).

Sans surprise, la remise en état des réseaux ferroviaires et routiers existants est la grande priorité de ce projet. Une loi qui devrait permettre de désenclaver les territoires et notamment ceux de la ruralité et des petites villes, selon les propos de la ministre.

Malheureusement, et comme nous pouvions nous y attendre, la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan (LNMP) est la grande oubliée. En effet, le projet prévoit que « les études se poursuivront en vue de l’engagement en premier lieu des travaux de la section Montpellier/Béziers à l’horizon de dix ans et de la section Béziers/Perpignan à échéance de 20 ans ».

Ce nouveau recul est absolument incompréhensible ! Il l’est d’autant plus que le tronçon Montpellier- Béziers fait consensus ! Tous les acteurs publics – région, départements, agglomérations et communes et même les services de l’État ! – sont d’accord sur son tracé, ses gares (dont la gare centre à Béziers !), son phasage, son financement, etc. Or, même l’enquête publique, initialement prévue pour 2017 et reportée à 2018, a disparu de la nouvelle loi. Inexplicable !

Pourtant, Madame Élisabeth Borne, lors de la séance de Questions au Gouvernement du mercredi 28 novembre, a rappelé dans l’hémicycle : « Nous ne pouvons plus accepter que notre pays avance à deux vitesses. La politique du tout TGV menée pendant des décennies a laissé beaucoup de territoires et beaucoup de citoyens abandonnés au tout voiture. […] L'objectif de la loi mobilité est clair : améliorer concrètement les déplacements du quotidien, pour tous les citoyens et dans tous les territoires. »

Ce que la ministre ne comprend pas, c’est que la LGV Montpellier-Béziers-Perpignan correspond en tous points aux objectifs affichés. Même l’Observatoire de la saturation a tiré la sonnette d’alarme : le réseau sur l’arc méditerranéen est saturé et ne peut plus se permettre d’attendre ! La mobilité du quotidien en Occitanie passe par une réalisation rapide de la ligne grande vitesse sur l’axe Montpellier-Béziers- Perpignan.

À la lecture du projet de loi, qui met en avant certains projets comme celui du « Grand Paris » et affiche une volonté de promouvoir l’autopartage ou le libre-service urbain des nouveaux moyens de mobilité, il est clair que le gouvernement n’a toujours pas compris que l’amélioration de la mobilité du quotidien, dans notre territoire, dans cette France d’en bas qu’il méprise tant, celle des gilets jaunes qu’il n’écoute pas, passe précisément par la mise en œuvre de cette LGV Montpellier-Béziers-Perpignan, et dans des délais rapides !

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.