Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

CAPESTANG - Concerts du 24 Juin 2017

Ce samedi 24 juin, deux concerts gratuits, forts différents l’un de l’autre ont été proposés aux habitants de Capestang, ainsi qu’aux touristes de passage. Le premier à eu lieu à 18h.30 à la collégiale. Organisé par la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs et en présence d’un public trop peu nombreux, c’est à […]

Ce samedi 24 juin, deux concerts gratuits, forts différents l’un de l’autre ont été proposés aux habitants de Capestang, ainsi qu’aux touristes de passage.

Le premier à eu lieu à 18h.30 à la collégiale. Organisé par la Pastorale des Réalités du Tourisme et des Loisirs et en présence d’un public trop peu nombreux, c’est à un concert d’orgue que nous avons pu assister sous les doigts de Jean Mercier, organiste titulaire à Nissan lez Ensérunes et maître de chapelle.

Ce concert s’articulait autour de trois compositeurs nés la même année, en 1685. Le napolitain Domenico Scarlatti, et les saxons Johann- Sebastian Bach et Georg Friedrich Haendel, ce dernier ayant fait la majorité de sa carrière en Grande Bretagne.

Le public présent a ainsi pu découvrir, grâce aux explications fournies par Jean Mercier, les caractères forts différents de chacun de ces compositeurs. Scarlatti, compositeur très enjoué, virtuose du clavecin, Johann- Sebastian Bach, musicien sérieux, mais néanmoins pas du tout triste et ennuyeux, qui a surtout composé des œuvres religieuses, et Georg Friedrich Haendel, plus spécialement musicien de Cour, même s’il a composé des oratorios dont le plus célèbre est le Messie.

C’est sur l’orgue positif Bertyl Soutoul de 2007 appartenant aux Amis des Orgues de Narbonne et de la Narbonnaise que Jean Mercier a donné ce concert. Cet orgue va maintenant rejoindre le conservatoire de Narbonne où il sera utilisé par les élèves du conservatoire.

Le concert s’est terminé par le verre de l’amitié offert par les organisateurs.

Le deuxième concert, organisé par l’association « Sur la Piste des Domaines » s’est déroulé à 21h. à la salle polyvalente Nelson Mandela auquel près de 200 personnes ont assisté. Le Brass Band de Toulouse, créé en 2005, orchestre de cuivres composé de plus de 30 musiciens, dont certains sont membres du prestigieux Orchestre National du Capitol de Toulouse, sous la direction de Jean Guy Olive, nous a offert un concert très diversifié allant du classique au jazz, avec des incursions dans la musique country et autres musiques contemporaines. Le programme de ce concert, ainsi que les différents instruments de l’orchestre nous ont été présentés, avec humour, par un des membres de l’orchestre.

Au cours de l’entracte rendu nécessaire par la chaleur de ce début de soirée, l’organisateur a très bien fait les choses, en proposant pour des sommes très modiques, des boissons rafraîchissantes et des petits canapés garnis de différentes viandes.

A noter particulièrement, à la reprise juste après l’entracte, la performance d’un trio de percussions qui a totalement ébloui le public. A la fin du concert, en bis, l’orchestre nous a proposé un arrangement de plusieurs chansons de Claude Nougaro : « Toulouse », « tu verras, tu verras », « Cécile » et « Armstrong ». A la reprise de cette dernière pièce, le public a été invité à participer en frappant en rythme dans les mains.

Le public a longuement applaudi ce magnifique ensemble. A la suite de ce concert, le public et les musiciens ont été conviés à une dégustation (raisonnable) de vins pour ceux qui le souhaitaient et de boissons non alcoolisées. Dans cette ambiance bon enfant, tout le monde a pu échanger et parler avec les musiciens et avec les organisateurs.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.