Castelnau-le-Lez : le Parc des Berges du Lez, nouveau lieu de balade et de jeux pour la population

Reportage

Samedi 6 novembre, les Castelnauviens, enfants comme adultes, s’étaient déplacés en masse pour découvrir le nouveau Parc des Berges du Lez, à l’occasion de son inauguration officielle.

Cet ancien cynodrome voué aux courses de lévriers est devenu un lieu dédié à la promenade et au jeu, avec son espace pour enfants, ses toboggans et son boulodrome. Pour l’occasion, le maire et président de la Métropole de Montpellier Michaël Delafosse était venu saluer cette belle initiative portée par la municipalité de Castelnau-le-Lez, et son maire, Frédéric Lafforgue…

La Ville de Castelnau-le-Lez a investi 350 000 € HT dans ce projet porté par la Ville et le bureau d’études Garcia Diaz, le syndicat du bassin du Lez et le service hydraulique de Montpellier Méditerranée Métropole.

ruban
Le maire de Castelnau, Frédéric Lafforgue, entouré d’élus et de Michaël Delafosse, maire et président de la Métropole de Montpellier © Virginie Moreau

Un lieu de promenade qui fait consensus

Le consensus règne autour de cet aménagement des berges du Lez, comme en témoignent les 73 % de voix favorables recueillies lors de la concertation préalable, où les participants pouvaient choisir entre 3 projets. « Vous avez le parc que vous avez choisi », a indiqué le maire Frédéric Lafforgue lors de son discours inaugural. Le Parc des Berges du Lez, situé de façon emblématique à l’entrée de Castelnau-le-Lez, entre le pont de la Concorde et le pont de l’Europe, est idéalement positionné dans le quartier Prado-Concorde, qui rassemble des logements, des commerces, des bureaux, mais aussi une école Montessori et un établissement pour personnes âgées. Lors de l’inauguration, on pouvait y croiser aussi bien des enfants en bas âge, que des ados, de jeunes adultes, des parents et des seniors, signe d’un mélange intergénérationnel bienvenu. 

sinueux chemin
Un cheminement agréable © Virginie Moreau
boulodrome
Un boulodrome ombragé © Virginie Moreau
table bancs
Une table de pique-nique et des fauteuils © Virginie Moreau
jeux enfants
L’aire de jeux pour les tout-petits © Virginie Moreau

Cheminement, plantations, jeux pour enfants, boulodrome…

Dans le parc, un cheminement a été créé pour faciliter la déambulation des promeneurs. De nombreuses espèces d’arbres et d’arbustes ont été plantées par la Pépinière Sport et Paysage : aubépine, fusain, agapanthe, tulbaghia, romarin, lobellia, gingko biloba, érable de Montpellier, tulipier de Virginie, frêne, chêne blanc, aulne, faux poivrier, saule pleureur, liquidambar… La prairie fleurie, semée, est attendue pour bientôt.

Des tables pour pique-niquer et des fauteuils ont été installés afin d’instaurer de la convivialité. Un espace jeu clos destiné aux tout-petits leur permet de s’amuser en toute sécurité, sous le regard de leurs parents. Les bambins un peu plus grands peuvent dévaler la pente grâce à 4 toboggans qui ponctuent l’espace de leurs couleurs joyeuses. Un boulodrome donne aux jeunes comme aux anciens l’occasion de s’adonner à leur passion pour la pétanque, tandis que les parents peuvent bavarder ensemble ou se restaurer grâce aux food-trucks, qui bénéficient d’un emplacement réservé.

Du street art pour accueillir la population

Les amateurs de street art comme les promeneurs peuvent admirer les fresques murales réalisées par l’artiste urbain Sunra (photo ci-dessus) sur le bâtiment de l’intercepteur. Humanité, partage et amour y invitent les promeneurs à se laisser gagner par la douceur des lieux.

La sécurité est assurée par deux caméras de vidéoprotection connectées. Et que les accros aux nouvelles technologies se rassurent, le WiFi public haut débit est assuré sur place. 

sunra
Sunra entouré de Sylvie Ros-Rouart, adjointe à la Culture, et du maire de Castelnau, Frédéric Lafforgue © Virginie Moreau

De nombreux autres projets

« Né à Orléans, je longeais le Loiret à vélo dans mon enfance », se souvient Frédéric Lafforgue. « Je me réjouis que les petits Castelnauviens puissent désormais apprendre à faire du vélo ou faire leurs premiers pas au Parc des Berges du Lez, qui est maintenant un endroit magique. Je souhaite que tous les habitants se l’approprient ». « A moyen terme, avec la Métropole, nous pourrions développer une offre touristique ‘Le Lez à vélo’ de Palavas à Saint-Clément-de-Rivière », a-t-il ajouté.

Mais les projets de Frédéric Lafforgue ne s’arrêtent pas là : il souhaite prolonger l’aménagement des berges vers la pépinière Amarger à partir de 2023, mais aussi, jusqu’aux rives de Monplaisir, pour, conjointement avec la Ville de Montpellier, créer une passerelle piétonne et cycliste vers le Parc Méric. D’autant que Michaël Delafosse souhaite ouvrir au public la demeure du peintre Frédéric Bazille, pour en faire un musée dédié à ses œuvres, ou mettant aussi à l’honneur sa famille. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.