Covid-19, Hérault : un taux d'occupation de 91% dans les services de réanimation

Depuis quelques jours, les chiffres du Covid augmentent à toute vitesse, notamment le taux d’incidence, qui a fait un bond de 66,7%.

Lors de son point presse du vendredi 3 décembre, le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh, s’est voulu rassurant, expliquant que les services de réanimation du département ne subissent pas l’impact de la pandémie de plein fouet comme lors des vagues précédentes. 

“Nous ne sommes pas en situation de saturation hospitalière”

“L’évolution n’est pas bonne, rappelle le préfet. Le taux d’incidence était de 462 pour 100 000 habitants ce jeudi, il a augmenté de 66,7% au cours des sept derniers jours. La situation de l’Hérault est très préoccupante par rapport à la moyenne nationale, qui est de 343”.

Ces données ont des répercussions mesurées sur le milieu hospitalier. Au 1er décembre, le taux d’occupation des services de réanimation par les patients touchés par le Covid était de 23%. “Nous ne sommes pas en situation de saturation, cela s’explique sûrement par la couverture vaccinale, précise Hugues Moutouh. Il y a une progression notable chez les plus jeunes mais il y a moins de formes aiguës. Ils sont cependant des vecteurs de transmission importants”.

Plus de 7 000 injections par jour

“Nous absorbons mieux le choc de la 5e vague, c’est dû à une couverture vaccinale satisfaisante, se réjouit le préfet. Le 1er décembre par exemple, 9 053 vaccinations ont été enregistrées dans la journée”. 

D’après les chiffres fournis par la Préfecture, la campagne lancée pour la dose de rappel est le facteur majeur de cette dynamique. En effet, 7578 des 9 053 injections du 1er décembre étaient liées à la 3e dose. Seules 369 d’entre elles étaient des primo-injections.

En ce moment, les centres de vaccinations comptabilisent entre 7 000 et 9 000 injections par jour, en moyenne.

Les recommandations de la Préfecture

Pour le moment, aucune décision limitant la circulation ou les regroupements a été prise. En coulisses, le préfet échange avec des organisateurs d’événements, préconisant la vigilance et la prudence, mais pour le moment rien n’a été imposé. “J’ai déconseillé aux élus d’organiser des cocktails et des moments de convivialité. j’ai moi-même annulé la cérémonie des vœux en préfecture, détaille Hugues Moutouh. Je n’ai pas posé d’interdiction mais plusieurs organisateurs ont décidé d’annuler des événements d’eux-mêmes, c’est le cas du festival I love Techno”.

Lors de la conférence de presse, le préfet de l’Hérault a fait part de ses recommandations, à savoir :

  • l’administration de la 3e dose, portée par le slogan “Jamais 2 sans 3”, qui permet de se prémunir des formes graves
  • le retour des gestes barrières et comportements prudentiels, notamment en période de fêtes
  • l’augmentation des contrôles du passe sanitaire, la multiplication des événements avec places assises et la conservation du masque, même lors des prises de parole.

Hugues Moutouh a également aborder le thème des personnes non-vaccinées : “Il y a toujours cette poche d’irréductibles, je leur demande de tourner le dos aux théories complotistes”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.