Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

FRONTIGNAN - Festival A la rencontre des Suds : Ana LAINS, la diva du fado contemporain

Après l’Italie en ouverture, direction la côte ouest de la péninsule ibérique. En effet,…

Après l’Italie en ouverture, direction la côte ouest de la péninsule ibérique. En effet, pour cette seconde soirée, le festival A la rencontre des Suds met le cap sur le Portugal ce samedi 23 juillet en accueillant au parc Victor-Hugo Ana Lains, prodige de la scène, alliant à merveille fado et musique traditionnelle.  

C’est une véritable petite prodige qui sera samedi soir sur la scène du parc Victor-Hugo de Frontignan. Ana Margarida Lains Augusto da Silva, née à Tomar au Portugal en 1979, chante pour la 1ère fois en public à l’âge de 6 ans, découvre très tôt son talent pour la musique et entonne son premier fado en public à 15 ans. Lauréate de la « Grande Noite do Fado » à Lisbonne en 1999, elle lance sa carrière dans la foulée, se produisant alors aux 4 coins de l’Europe ainsi qu’aux Etats-Unis.

Nommée en 2014 ambassadrice des commémorations autour du 800ème anniversaire de la langue portugaise, Ana Lains considère la musique « comme une forme mondiale de libre expression, principale raison de ma loyauté envers le fado, la musique traditionnelle et la langue portugaise ».

Sur scène, la jeune femme enchante les foules, par sa virtuosité, ses performances, son interprétation et sa capacité naturelle à toucher le public.

La sortie, en 2006, de son premier album, Sense, connaît un succès immédiat. Elle conquiert tour à tour l’Espagne, la Belgique, les Pays-Bas, la Russie ou encore la Grèce où Ana est rapidement considérée comme « la diva du nouveau fado ». La critique internationale ne tarde pas à lui dresser de nombreux éloges. Le magazine britanique Songlines souligne d’ailleurs à cette occasion la performance des plus contemporaines de la chanteuse. Au Portugal, cet album fait d’elle la grande révélation destinée à redonner des couleurs au Fado et à la musique portugaise.

A propos de son second album, Quatro caminhos, les quatre chemins de la vie, sorti en 2010, elle déclare : « C’est le reflet de ce que je pense de la vie, et de ma manière de l’aborder. J’ai voulu parler de cela, de la vie, et de toutes ses possibilités, de ses différentes perspectives et des chemins possibles ».

Comme la majorité des chanteurs portugais, Ana Lains passe pour une fadiste à l’étranger, il n’en va pas de même au Portugal. Evoquant Não sou nascida do fado (Je ne suis née du fado), un des titres de Quatro caminhos dont elle est l’auteur des paroles : « j’ai écrit ce texte une nuit, après avoir chanté dans une maison de fado, et avoir éprouvé à quel point le fait de ne pas être une fadiste traditionnelle expose au rejet. J’en suis sorti écoeurée. J’en ai pleuré énormément, je voulais tout laisser tomber, et ce texte m’est venu, comme une cataracte. Le fado fait partie de ma vie, mais ce n’est qu’une partie. Plus qu’une forme musicale, le fado est une manière d’être dans la vie. C’est pourquoi je préfère ne pas me dire fadiste. Je dirais plus volontiers que je suis une chanteuse de fado ».

Ana Lains est une chanteuse libre et précieuse comme le festival A la rencontre des Suds aime à faire partager à son public. Une véritable bouffée de création et de découverte au cœur de l’été, qui mêle tous les Suds et dont Frontignan est la capitale le temps d’un festival.

Concert | Ana Lains déplacé salle de l’Aire, plan du Bassin

En partenariat avec le festival 7 Sois 7 Luas

Samedi 23 juillet | 21h30

Accueil du public dès 20h30 | Buvette et petite restauration (tapas portugais : 6€)

Parc Victor-Hugo | Entrée libre

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.