Frontignan : l'immense chantier de réhabilitation de l'ancienne raffinerie

11 hectares du site de l’ancienne raffinerie Mobil de Frontignan sont à réaménagés. C’est l’objectif de cette opération de réhabilitation environnementale supervisée par Antea Group.

(Crédit Ville de Frontignan)

La municipalité précise que ces « travaux engagés par Séché Eco Services sur ce site proche du littoral et à proximité du centre-ville se révèlent être un défi technique pour les 3 prochaines années« . Situé à proximité immédiate du centre-ville et à deux pas du canal du Rhône à Sète, ce site a accueilli pendant des décennies des activités de raffinage de pétrole. Michel Arrouy, le maire, se félicite : « c’est un grand plaisir en tant que Maire de Frontignan la Peyrade d’assister au début de cette opération d’envergure. L’aménagement d’un terrain de 11 hectares situé en plein cœur de ville est une véritable opportunité pour développer et redynamiser la commune, et s’inscrit dans la dynamique que nous portons pour notre ville depuis plusieurs années, dynamique de grands projets et d’actions au quotidien pour améliorer le cadre de vie des habitants« .

Les chiffres du chantier

  • 11 hectares
  • 165 000 m3 de terres à excaver, dont plus de 80 000 m3 à évacuer
  • 50 m x 120 m : dimension de la tente de confinement
  • 60 tonnes : poids de la tente
  • 50 millions d’Euros : coût de l’opération porté par Esso
  • 70 intervenants en phase de démarrage et 40 en phase d’exécution

Ce qui est prévu

La solution technique a été définie : une tente gonflable mobile de 50 x 120 mètres (60 tonnes) pour réaliser les opérations de terrassement sous confinement. L’air intérieur sera aspiré et traité en continu pour éviter les émanations d’odeurs. Au cours du chantier, la tente sera déplacée 17 fois sans être démontée afin de réaliser les travaux sous confinement sur la majeure partie du terrain. En complément, une deuxième tente de stockage de 40 x 100 mètres a été aménagée.

Les bétons et blocs calcaires triés directement dans les fouilles ou criblés dans la tente de stockage seront dirigés vers un concasseur afin de pouvoir les réutiliser rapidement sur site.

Il est prévu de terrasser 165 000 m3 de terres dont plus de 80 000 m3 seront évacués. Les terres excavées réutilisables, les refus de criblage conformes aux critères de gestion et les bétons concassés serviront à remblayer une partie des excavations en complément de matériaux propres provenant de carrières.

En raison de la présence de la nappe souterraine à partir de 2 mètres de profondeur, il est nécessaire de mettre en place un système de pompage dans les fouilles et d’acheminer les eaux pompées vers une unité de traitement également construite spécialement pour l’opération. Le site ayant été bombardé lors de la deuxième guerre mondiale, les opérations consistent également à sécuriser les travaux en recherchant les éventuels objets à risque explosif.

Réduire les nuisances : un réseau de nez a été mis en place afin d’intégrer les riverains à la démarche d’amélioration continue. Certaines phases des travaux ne seront réalisées que lorsque les conditions climatiques seront favorables.

Et la suite ?

La mairie précise que « suite à ces travaux, un site multi activités verra le jour, avec un pôle d’échanges multimodal en cours d’étude, un parking pour le futur cinéma et une zone d’activité pour des entreprises tournées vers la transition écologique« .

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.