Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

FRONTIGNAN - Michel Arrouy, maire de Frontignan : réagir vite face aux conséquences du Covid-19

Hérault Tribune Pro Reportage

Alors que la pandémie de Covid-19 progresse, que les commerces de proximité sont en danger et que l'inquiétude de la population se fait sentir, le maire de Frontignan, Michel Arrouy, répond aux questions de la rédaction.

Le confinement met en danger le commerce de proximité. Quelle est votre réaction en tant que maire, et comment pouvez-vous agir pour soutenir les commerçants ? 

« Effectivement, le Covid a mis en difficulté le commerce de proximité et les commerces vendant des produits qui ne sont pas de première nécessité. Nous avons rencontré l’union des commerçants locaux il y a deux jours avec la CCI pour les accompagner dans leurs demandes d’exonérations de charges salariales et patronales et leurs dossiers de demande d’aides de l’Etat et de l’agglomération. Sète Agglopôle Méditerranée va mettre en place un fonds de solidarité. Je ne prendrai pas d’arrêté illégal en vue d’ouvrir les commerces, car cela mènerait au tribunal administratif. Certains maires proposent de payer les amendes des commerçants, c’est impossible ! Je ne veux pas raconter n’importe quoi à mes concitoyens. Je préfère leur conseiller d’attendre avant de consommer, de ne surtout pas utiliser les Gafa en commandant sur Amazon. Achetez chez les commerçants ouverts ! Mesure importante : nous avons exonéré les commerçants de la taxe d’occupation du domaine public. Le sujet du click and collect a été abordé avec la CCI et localement. Un community manager va être mis à la disposition des commerçants pour les aider à mettre en place le click and collect. Nous avons un fort partenariat avec la CCI de l’Hérault. »

La sécurité fait partie de vos prérogatives. Comment faire face au climat ambiant, entre la résistance au port du masque, le respect aléatoire du confinement et le risque terroriste ?

« Nos administrés ont droit à la tranquillité publique. J’ai souhaité garder cette prérogative en tant qu’officier de police judiciaire. J’ai rencontré le directeur départemental de la sécurité publique pour maintenir le poste de police nationale, obtenir un renforcement des effectifs et résoudre les problèmes de délinquance et de stupéfiants. Je suis pragmatique et je ne ferai pas d’angélisme sur cette question. Il entre dans mes prérogatives de renforcer la police municipale et la vidéosurveillance, ce qui va être fait. »

Et la santé ? Vous aviez parlé dans votre programme de créer un service de santé de proximité…

Michel Arrouy : ” Nous travaillons à la mise en place d’un service de santé généraliste et lié au Covid et à ses conséquences, composé notamment de psychiatres et psychologues. A Frontignan, nous voulons être dans le soin et l’accompagnement des personnes subissant les conséquences du Covid. Pour l’instant, le service de santé de proximité en est au stade de l’ébauche.”

Quelles actions avez-vous instaurées concernant la pandémie de Covid ?

Michel Arrouy : “Nous avons voulu préserver le lien avec la population. Tout d’abord par la mise en ligne d’informations sur le Covid au fil des jours sur le site Internet de la ville pour informer les concitoyens. Ensuite, avec le CCAS, nous avons mis en place un service qui permet aux personnes âgées, vulnérables ou en difficulté de communiquer leurs coordonnées. Un service d’aide à domicile du CCAS se déplace auprès des personnes âgées et des plus vulnérables. Nous luttons donc contre l’isolement à la fois par téléphone et physiquement.”

Quel est votre message à vos administrés en cette période de forte incertitude ?

Michel Arrouy : “Nous vivons une période compliquée, mais vous avez un maire et une équipe très déterminés et optimistes sur l’avenir. On demande actuellement aux élus de terrain des réactions rapides face aux décisions gouvernementales. A Frontignan, nous agissons rapidement, dans l’intérêt de nos concitoyens. Nos maîtres-mots sont l’optimisme et la détermination.”

Quelles solutions envisagez-vous concernant le cœur de ville, qui est l’une de vos priorités ?

« La période actuelle est compliquée pour toutes les villes. Le cœur de ville reste ma priorité. Nous travaillons sur l’opération Cœur de ville avec des financements de la Région Occitanie et du Département de l’Hérault. 30 millions d’euros seront injectés pour la réhabilitation du cœur de ville, avec l’aide d’Hérault Logement et de Territoire 34. Le cœur de ville est le cœur de vie de la cité. Je suis né dans ce cœur de ville et j’y suis très attaché, comme à La Peyrade et à Frontignan Plage. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.