Gignac, incendie : le maire Jean-François Soto parle d'un "paysage de désolation" après avoir survolé les lieux

Reportage

En milieu d'après-midi, ce mercredi 27 juillet 2022, le maire de Gignac et président de la communauté de communes de la Vallée de l'Hérault a pris quelques minutes pour répondre à la rédaction et revenir sur le terrible incendie qui a frappé son territoire hier toute la journée et encore la nuit dernière.

Photo : Jean-François Soto © archives Hérault Tribune.

Jean-François Soto explique : « J’ai eu la possibilité de survoler le désastre avec le SDIS de l’Hérault. Heureusement que les soldats du feu ont combattu au sol et que les moyens aériens ont été déployés par le Département de l’Hérault ! Sans les investissements du Département, des communes et des intercommunalités, ces investissements humains et dans les Canadair, les nouvelles technologies (drones) – qui sont des investissements lourds, de plusieurs millions d’euros – des milliers d’hectares seraient partis en fumée. Cela a permis de préserver une partie de la végétation. Mais 800 à 1 000 hectares se sont consumés. C’est terrible”.

Le président de la Vallée de l’Hérault souligne que par chance, il n’y a eu aucun blessé parmi la population, et aucun bien matériel (comme les villas) n’a été détruit. Le feu n’a pas franchi l’autoroute ni dégradé la ligne à haute tension”.

“Néanmoins, malgré tous les moyens mis en œuvre, je ne peux qu’avoir un constat d’échec devant ces 800 à 1 000 hectares brûlés”, déplore le maire de Gignac.

La colère face à cet acte criminel

“Je ressens de la désolation , de la tristesse et de la colère, car la piste criminelle est envisagée par les enquêteurs. Les deux feux ont débuté de manière volontaire, à 800 mètres à vol d’oiseau l’un de l’autre, entre Gignac et Aumelas. J’insiste sur le fait que les départs de feux ont été signalés à l’intérieur des bois, pas à la lisière des routes…” indique Jean-François Soto, scandalisé.

La solidarité des maires

Jean-François Soto se réjouit tout de même du mouvement de solidarité qui est né pour la mise en sécurité de la population d’Aumelas, hier, mardi 26 juillet : “Toutes les communes ont mis leurs moyens à disposition. Chacun a mis à disposition des lieux de restauration, de soutien et d’hébergement, comme la structure Trois Fontaines au Pouget, la salle des Fêtes à Vendémian, la salle polyvalente à Saint-Bauzille-de-la-Sylve. Des particuliers également ont hébergé des habitants d’Aumelas. Aujourd’hui, chacun a pu rentrer chez soi, tandis qu’une grande surveillance est menée sur place pour éviter que des braises ne reprennent feu. Tout est rentré dans une certaine forme d’organisation”.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.