Grabels : expulsion des occupants de la Zad du LIEN, plusieurs personnes interpellées

Ce jeudi matin, une importante opération de gendarmerie a conduit à l’évacuation des Zadistes de la Zad du LIEN.

Depuis plusieurs mois, une vingtaine de personnes s’étaient installées au niveau de la commune de Grabels pour protester contre le tracé du tronçon du LIEN (Liaison Intercantonale d’Evitement Nord), un chantier qui doit donner vie au contournement nord de Montpellier.

Une semaine sous tension

La semaine dernière, la reprise des travaux a ravivé les tensions déjà existantes. En réaction, les Zadistes avaient même appelé du renfort. Hier, les gendarmes avaient effectué une première intervention afin de sécuriser le travail des ouvriers.

Ce matin, les autorités ont décidé de passer à la vitesse supérieure en déployant un dispositif terrestre et aérien comprenant entre 70 et 100 gendarmes. Dès l’aube, ils ont procédé à l’évacuation du terrain privé sur lequel les Zadistes étaient installés et ont procédé à plusieurs interpellations.

Une action saluée par le préfet de l’Hérault, Hugues Moutouh :

Une lutte de longue haleine

L’implantation des Zadistes du LIEN sur ces terres privées date du printemps. Dès le départ, leur objectif était de mener au plus près la lutte contre le projet du LIEN, le tronçon routier qui doit relier l’A9 à l’A750 par le nord de Montpellier, en dénonçant son impact sur l’environnement.

Désormais, c’est à distance qu’ils continueront leur lutte. Une manifestation est d’ors-et-déjà prévue ce samedi 6 novembre à 11h devant la Préfecture de l’Hérault, à Montpellier.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.