Hérault : l'art a donné des couleurs aux caves et domaines viticoles

Plusieurs caves coopératives font appel aux artistes pour donner une nouvelle identité à leurs bâtiments. Saint-Chinian, Nissan et Cazouls-lès-Béziers ont franchi le pas.

Vues des cuves © Les vignerons du pays d’Ensérune

Parcours street-art à Nissan et Saint-Chinian

Donner à l’art des rues sa place sur du matériel viticole en milieu rural, tel est le pari fou de la Cave de Nissan. A l’extérieur de la coopérative, d’immenses cuves hautes de 8 mètres dominent le paysage de leurs faces arrondies en inox. On mesure les quantités astronomiques de raisins puis de vin qu’elles peuvent contenir. L’association Line-up a proposé un partenariat à la cave. De là est né un projet : faire venir des street-artistes d’Occitanie pour peindre les 5 gigantesques cylindres et transformer le visage de la cave. Arkane, Noon, Polar, Adec et Asto ont réalisé des œuvres étonnantes mêlant des figures géométriques, des visages, des animaux. Chacune a son identité propre et exprime, avec un sens du très grand format, une poésie qui embellit les lieux.

fresque cazouls les béziers
Fresque de l’artiste Jace à la cave de Cazouls-lès-Béziers © Hubert

Un même désir de renouveler le décor de la cave a motivé la coopérative de Saint-Chinian. Ici, c’est l’intérieur qui a subi une métamorphose et un saut dans le présent. Des artistes comme Miss. Tic, Bocaj, Bastide, YZ ou encore Laura Chaplin ont recouvert les murs en béton et les portes des cuves de leurs peintures, couleurs et motifs. Là aussi, les artistes ont su voir les choses en grand et utiliser à merveille les immenses surfaces de la cave. D’année en année, une nouvelle fresque est réalisée et sert à illustrer l’étiquette d’une cuvée d’exception. La cave est devenue un lieu de rendez-vous de l’art contemporain et reste ouverte toute l’année aux visiteurs.

Vin et art de la table au Château de Raissac

Dominant les terrasses de Béziers, le Château de Raissac exploite 50 hectares de vignes, dont il tire un vin raffiné. Cette demeure exceptionnelle de la famille Viennet depuis près de deux siècles possède aussi un musée de la faïence et des arts de la table. On y trouve plus de 6 000 pièces retraçant l’histoire de ces savoir-faire sur près de cinq cents ans. Les visiteurs sont pris en main par la propriétaire et céramiste Christine Viennet, ancienne élève du peintre espagnol Salvador Dali. La famille a plus d’un artiste dans son sac. On croise en effet également les peintures de Jean Viennet à l’intérieur du château. Des portraits et fresques d’une grande originalité ornent le salon. Le lieu invite à prolonger son séjour et à profiter de ce château d’hôtes, également aménagé pour accueillir des séminaires ou des événements dans des salles de réception grandioses.

Statues monumentales

statue
“La Vendangeuse” de Ben Truscott © Département de l’Hérault

L’art s’invite au cœur des vignes à Montagnac. Le parcours de randonnée chemine à travers un vignoble qui pousse sur une terre ocre au milieu de pinèdes et de garrigues. Des artistes ont réalisé 14 sculptures monumentales sur le thème du vin. Elles sont disposées le long du circuit, taillées dans des blocs de pierre de plus de 2 tonnes originaires de Saint-Privat dans l’Hérault. Une prouesse que l’on doit aux sculpteurs locaux Daniel Chotard, Michèle Cros, Jean-Pierre Giraud, Ben Truscott, Bruno Mendola, et Kay Vygen. Chacune incarne une dimension de la viticulture : le Viticulteur, la Prospérité, le Porteur, la Symbiose, la Vendangeuse, la Dégustation, le Sommelier… La promenade, qui peut être accompagnée, suit des chemins de vignerons dominant l’étang de Thau et la vallée de l’Hérault. Si la météo est favorable, le Canigou enneigé apparaît au loin.

L’art des vignerons

Capitelles0013
Capitelle © Sophie Fages

Les vignerons de l’Hérault ont laissé une empreinte architecturale encore visible. Des maisons bourgeoises des négociants aux mazets et jusqu’aux capitelles, il est facile de voyager dans le temps et de se plonger dans l’ambiance des grands propriétaires comme des simples ouvriers. Selon son parcours – pédestre ou à vélo – on notera l’ornement de certaines façades des grandes demeures, témoignage d’une prospérité. Mais c’est au cœur même des vignes qu’il est possible de s’imprégner des conditions de travail d’une époque révolue. Celle où les viticulteurs n’avaient que leurs jambes pour se déplacer parfois loin de leurs habitations. D’où la présence de nombreux mazets qui offraient un espace de rangement pour les outils et un havre de paix ou une ombre salutaire, selon la météo. Ces petites bâtisses ont inspiré le poète occitan Max Rouquette : “Ils vivent dans notre mémoire les mazets. Ils y sont fidèles. Comme aux vignes qu’ils président dans leur veille silencieuse.” Les capitelles, plus rares, fascinent encore par leur simplicité et le savoir-faire patient et déterminé des vignerons qui les ont construites. Un abri de fortune pour y passer parfois des nuits où se mêlaient rêverie et rudesse de la vie agricole.

Informations pratiques

Œnorando® Les Granjots
Difficulté : moyenne
Distance : 13 km
Durée : 3h45
Au départ de Murviels-lès-Béziers, ce circuit propose une boucle à travers ce patrimoine fait de pierres et parfois de sueur.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.