HERAULT - Lutte contre les moustiques, Christian ASSAF lance un cri d'alerte : " Pour nos territoires, notre santé, pour le tourisme : il y a urgence à agir "

Lutte contre les moustiques, Christian ASSAF lance un cri d’alerte : "Pour nos territoires,…

Lutte contre les moustiques, Christian ASSAF lance un cri d’alerte : “Pour nos territoires, notre santé, pour le tourisme : il y a urgence à agir”

Les études le démontrent : la nouvelle saison estivale qui s'ouvre verra une recrudescence des moustiques tigres avec, comme nouveauté, l'arrivée du virus Zika.

Conscient de l'impact à la fois sur la santé publique, mais aussi sur le tourisme de notre région, Christian ASSAF, Député de la 8ème circonscription de l’Hérault, est intervenu à l’Assemblée nationale en interrogeant la Secrétaire d’Etat chargée de la Biodiversité, Barbara POMPILI, sur les moyens consacrés à la démoustication.

A cette occasion, le député a rappelé que depuis environ 15 ans, une dizaine d'insecticides de démoustication ont été retirés du marché. Parallèlement, les industriels estimant le secteur faiblement rentable, a peu investi dans la recherche de nouveaux produits.

Ce qui complique l’action des opérateurs, dont l’E.I.D Méditerranée, qui, sur le terrain, luttent contre l’invasion des moustiques.

Déjà, l’été dernier, dans un courrier adressé à la Ministre des Affaires sociales et de la Santé, Marisol TOURAINE, le député avait relayé l’inquiétude des habitants et les attentes des professionnels du tourisme. Depuis, des rencontres ont été mises en place entre les différents acteurs du secteur et le gouvernement.

Aujourd'hui, dans sa question, Christian ASSAF a souhaité obtenir un point d’étape sur les avancées de ces réunions. Il a également plaidé pour une accélération du calendrier « pour agir au mieux et au plus vite ».
Enfin, il a demandé la mise en place de mesures transitoires durant cette période estivale.

Il a réaffirmé « l’urgence à agir tant contre le moustique traditionnel, qu’en raison de l’installation croissante du moustique tigre. Tant pour les habitants que pour les touristes, tant pour des questions sanitaires que pour des motifs économiques et touristiques ».

Pour lui, c’est clairement « de la qualité de vie de nos concitoyens et de l’attractivité de nos territoires qu’il est question dans ce sujet relevant de l’environnement et de la santé publique ».


Texte de la question orale

(Seul le prononcé fait foi)

Madame la Ministre, Monsieur le Président, Chers collègues,

Le sujet de ma question peut laisser penser aux vacances, donc à une certaine oisiveté, je veux pourtant en souligner toute l’importance, et même l’urgence, pour la circonscription dont je suis l’élu, celle de Montpellier-Frontignan. Et même, plus largement, pour le Département de l’Hérault et la Région Languedoc- Roussillon/Midi-Pyrénées.
Je veux parler des moyens qui sont donnés pour lutter à grande échelle contre la prolifération des moustiques.
Nous le savons, depuis 1998, et la directive européenne « biocide », ce sont une dizaine d’insecticides qui ont disparu du marché. Aujourd’hui, le secteur industriel est peu enclin à contribuer à l’apparition de nouveaux produits en raison du coût des études préalables au dépôt des dossiers de demandes d’homologation et d’une faible rentabilité du marché de la démoustication.

Et ce, alors que la demande des opérateurs intervenant dans ce secteur est forte et que l’attente des habitants ou des visiteurs des régions infestées est criante.
Régulièrement les opérateurs de la démoustication et les élus des territoires concernés ont sollicité l’Etat pour savoir quel pourrait être son engagement dans l’élaboration de nouvelles modalités de financement de la recherche.

Si, depuis l’été dernier, des rencontres ont eu lieu, nous souhaiterions, aujourd’hui, avoir un point d’étape mais également savoir comment le calendrier peut être accéléré pour agir au mieux et au plus vite.
Tout comme, nous aimerions avoir des indications sur les moyens qui pourront être employés dans cette période de transition qui nous conduira au moment où de nouvelles substances, à la fois efficaces et respectueuses de l’environnement, seront disponibles.

Je veux vous redire l’urgence à agir tant pour le moustique traditionnel qu’en raison de l’installation croissante du moustique tigre, tant pour les habitants que pour les touristes, tant pour des questions sanitaires que pour des motifs économiques et touristiques.

Vous l’aurez compris, c’est de la qualité de vie de nos concitoyens et de l’attractivité de nos territoires qu’il est question dans ce sujet relevant de l’environnement et de la santé publique.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.