Hérault : randonnées à la rencontre du patrimoine viticole

Reportage

Le vignoble du département est devenu une composante essentielle du patrimoine héraultais, par son histoire, ses noms prestigieux et son paysage, répondant après une longue mutation aux besoins d’un tourisme grandissant.

Le Département de l’Hérault s’est engagé à soutenir l’activité des caves coopératives qui ont connu des fortunes diverses lors du passage au troisième millénaire. De nombreuses fusions entre caves ont été nécessaires à la survie des viticulteurs coopérateurs. Une étape que dictaient aussi les changements de mode de consommation de vins des nouvelles générations.

Au village sans prétention, les vins ont bonne réputation

L’Hérault a des atouts à faire valoir. Outre la dimension de son vignoble, il offre aux touristes des paysages très variés et la proximité de la mer Méditerranée. Son patrimoine culturel, architectural et paysager accroît son attractivité. Il a fallu la convergence et l’intelligence des secteurs viticoles et touristiques pour adhérer au projet du Département : l’œnotour. Résultat : un réseau de caveaux promoteurs de la qualité des vins du territoire et relais vers les activités du département et leurs infrastructures.

L’œnorando, une activité pour garder la vigne

Pour cultiver la vigne, il faut marcher toute l’année d’un cep à l’autre, du premier jusqu’au dernier. En période de taille dans le froid et le vent, à l’ébourgeonnage lorsque les beaux jours arrivent, au palissage sous un soleil mordant, et aux vendanges entre la fin de l’été et l’automne pluvieux. Sur des hectares, l’ouvrier viticole foule la terre et se penche sur chaque pied de vigne. Mais il lève parfois la tête, scrute le ciel et sent l’immensité d’un paysage majestueux et hostile, odorant et sec. Quoi de plus normal que de voir la vigne et la randonnée associées ? Un mariage de raison à la faveur d’un tourisme avide de goûter toutes les beautés locales. Et un mariage de cœur pour venir à la rencontre des femmes et des hommes qui ont fait du vin en faisant le paysage. Un pas de deux, pour ainsi dire, entre la viticulture et la randonnée, conscientes du pouvoir attractif de leur association.

Le sens du partage

Le Département de l’Hérault est pionnier en la matière. Il a très tôt initié cette activité, labellisant ses circuits grâce à sa collaboration avec la fédération française de randonnée pédestre. Aujourd’hui, un large choix d’itinéraires est proposé à travers tout l’Hérault. Florilège de quelques excursions proposées dont les départs s’effectuent d’une maison des vins, d’une cave coopérative ou d’un domaine. La dégustation des vins locaux enchante l’immersion au cœur des paysages façonnés par l’homme.Il y a eu un tournant majeur pour la viticulture héraultaise. Un épisode qui accouchera d’une décision fondatrice pour les viticulteurs : mettre leurs ressources en commun. De là sont nées les caves coopératives au début du XXe siècle. C’est avec le même état d’esprit que les Œnorandos® ont été pensées : donner à vivre aux visiteurs un moment de partage du patrimoine.

Œnorandos® : sélection de parcours

Les Mourels
Difficulté : facile – Départ : Azillanet
Distance : 6,5 km – Durée estimée : 2 heures
Parfait pour un circuit en famille. La diversité du paysage minervois ravira les randonneurs. Vignes, collines, bois et garrigue, la balade fait le plein.

Circuit du vin à la source
Difficulté : facile – Départ : Pomérols
Distance : 7,5 km – Durée estimée : 2 heures
Les parfums de la garrigue inondent les sens des promeneurs qui se dirigent sur les hauteurs d’un village. De là, protégés par le feuillage d’un amandier, leur regard embrasse le vignoble jusqu’aux limites de l’étang de Thau et de la colline de Sète.

De Castelbarry, entre vignes et oliviers
Difficulté : facile – Départ : Montpeyroux
Distance : 6,5 km – Durée estimée : 2 heures
La préservation de l’environnement a pénétré les pratiques viticoles à Castelbarry. Les certifications Terra Vitis et Agriculture biologique, très répandues sur le vignoble, en témoignent. Des oliviers millénaires croisés entre les vignes sont comme la ponctuation d’unpaysage d’exception.

Les balcons d’Alignan-du-Vent
Difficulté moyenne – Départ : Alignan-du-Vent
Distance : 12,5 km – Durée estimée : 3h15 min
Une fête pour les yeux. En arrivant au Travers, la vallée et les villages viticoles s’étendent jusqu’à se fondre dans un lointain enivrant. Une récompense offerte après avoir arpenté les chemins entre piochs et vignes…

Entre grès de Montpellier et Pic Saint-Loup
Difficulté : moyenne – Départ : Assas
Distance : 15 km – Durée estimée : 4 heures
L’excellence se diffuse ici dans les paysages viticoles, les espaces naturels, l’accueil et l’appellation des vins. L’histoire du territoire est enracinée dans ce lieu qui reste une référence du département pour le tourisme en Terres de garrigues et du Pic Saint-Loup.

Entre canal du Midi et vignoble
Difficulté moyenne – Départ : Villeneuve-lès-Béziers
Distance : 10 km – Durée estimée : 3 heures
D’innombrables cépages s’épanouissent aux portes de Béziers dans un vignoble lové sur les rives du canal du Midi. Les raisins sont nourris aux influences maritimes, leurs ceps sont accrochés à un terroir de galets roulés, et laissent un vent local caresser leurs feuilles.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.