La Banque Populaire du Sud lance son club des entrepreneurs 3.0

Lancé le jeudi 18 avril, à Montpellier, ce club a pour objectif de créer une communauté de start-up et d’entreprises de l’ensemble du territoire. Celles-ci s’engagent à faire grandir l’innovation comme levier de croissance afin d’ insuffler une dynamique entre les acteurs locaux. Des séances de coaching et de la visibilité dans les différents médias de la Banque Populaire du Sud sont prévues dans ce partenariat gagnant-gagnant, entre la banque et l’écosystème de l'innovation.

Mission et enjeux du CDE 3.0

Sa mission est d’être un lieu de rencontre et d’échanges, permettant aux acteurs de l’innovation de bénéficier du retour d’expérience de leurs pairs ainsi que d’un maintien au contact permanent avec les meilleures pratiques, études, analyses en innovation. Cet évènement dédié à la relation client 3.0 a rassemblé des entreprises animatrices du tissu économique local et des start-up à fort potentiel de l’écosystème montpelliérain.

Il a mis en relation des start-up sur des thématiques concrètes allant de la data à la relation client en passant par l’IOT ou bien encore la cybersécurité. Un des enjeux du club est d’en faire un facilitateur d’affaires et de faire se rencontrer les grandes entreprises locales avec des start-up fortement spécialisées dans des domaines du moment (relation client, données, Internet des objets (Iot), cybersécurité, Blockchain, intelligence artificielle (IA), transformation digitale etc.) 

Le club des entrepreneurs à vocation à se réunir ponctuellement en traitant des sujets et des thématiques du moment qui intéressent les client PME de la BP Sud. Il permet de :

  • rassembler des entreprises animatrices du tissu économique local et des start-up à fort potentiel de l’écosystème montpelliérain ; 
  • mettre en relation des start-up agiles sur des thématiques concrètes allant de la Data à la Relation Client en passant par l’IOT ou bien encore la cybersécurité ;
  • faire pitcher des start-up clientes devant les clients « corporate » avant de se rencontrer en « BtoB » autour d’un cocktail ;

Les autres thématiques abordées cette année

  • L’immobilier lors de la 2e édition de la matinale PIM (Professionnels de l’immobilier), le 13 juin 2019 ; 
  • le tourisme à l’Open Tourisme Lab à Nîmes ;
  • puis une 3e thématique à Perpignan en fin d’année. 

À propos de la Banque Populaire du Sud

La Banque Populaire du Sud est une Banque régionale coopérative présente dans 7 départements : l’Ariège, l’Aude, le Gard, l’Hérault, la Lozère, les Pyrénées-Orientales et le sud de l’Ardèche. Elle compte 1.705 collaborateurs, ce qui la place, parmi les principaux employeurs en région. En 2018, elle a recruté en CDI 105 nouveaux collaborateurs majoritairement issus de la région et une centaine de jeunes en alternance. Attachée à la mixité professionnelle sous toutes ses formes, le label « Egalité professionnelle » délivré par l’AFNOR a été confirmé pour l’année 2019. En 2018, près de 28.000 nouveaux clients ont venus renforcé le fonds de commerce de la BPS. Le nombre de clients actifs s’est ainsi accru de 2%. Cette dynamique a notamment été portée par une activité toujours aussi soutenue en matière de crédits avec près de 40.000 projets financés en 2018, pour un montant cumulé de 1,9 milliard d’euros au bénéfice de l’ensemble de sa clientèle : particuliers, professionnels, PME, agriculteurs…


A lire également

Une alliance entre Banque Populaire du Sud et Leader Occitanie

Banque Populaire du Sud : une Team Voile et des agences spécialisées

Banque Populaire du Sud lance son Lab Inno by BPS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.