Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers / Insolite

Le comité de quartier du cœur de ville a tenu sa réunion publique la 14 novembre

Sa préoccupation majeure fut le projet d’un grand ensemble immobilier sur la rive droite du port. De quoi s’agit-il ? De la destruction de 5 chais majestueux qui font partie de l’histoire et du patrimoine de MARSEILLAN. De la construction sur cet emplacement d’un complexe immobilier de 200 logements. Afin de permettre cette réalisation, Yves Michel […]

Sa préoccupation majeure fut le projet d’un grand ensemble immobilier sur la rive droite du port.

De quoi s’agit-il ?

De la destruction de 5 chais majestueux qui font partie de l’histoire et du patrimoine de MARSEILLAN.

De la construction sur cet emplacement d’un complexe immobilier de 200 logements.

Afin de permettre cette réalisation, Yves Michel a modifié un article du règlement du PLU afin de porter la hauteur des bâtiments à 12 mètres 50 à 16 mètres ! Deux de ces chais appartenaient à la commune. Pourquoi Yves Michel n’a-t-il pas exigé du promoteur, en contrepartie de la vente, la préservation de ce site exceptionnel, à l’instar de Sète ou de Montpellier ?

A cette question posée avec insistance, il n’a pas souhaité répondre.

D’autres questions très importantes furent posées aux quelles il n’a pas non plus daigné répondre : pas d’information sur ce gigantesque projet, impact visuel depuis le port, ….

En conclusion, le quartier du cœur de ville a demandé au maire de revoir le projet avec le promoteur, dans le sens du respect du site et du patrimoine.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.