Le Grau d'Agde : PEGASE, un procédé s'inspirant de la mangrove pour protéger la plage

Reportage

Projet PEGASE, une opération pour combattre l'érosion en s'inspirant de la mangrove.

Le réchauffement climatique menace les zones littorales confrontées en permanence au risque de submersion marine. Malheureusement, la plage du Grau d’Agde n’échappe pas à ce constat… En trente ans, la plage a reculé de près de vingt mètres. L’aménagement des digues a également changé le sens de circulation de l’eau.

L’ouvrage de deux cents mètres, occupera quasiment toute la largeur de la plage du Grau d’Agde. Ce système, qui reproduit le comportement de la mangrove, est constitué de béton et de bois. Les modules cylindriques de deux mètres de haut seront posés sur des pieux plantés à environ 150 mètres de la plage, sous deux mètres d’eau. Sa mise en service sera effective en 2023. Une première mondiale.

pegase grau dagde
Un positionnement et une orientation de chaque ilots pour répondre aux spécificités des houles et courants locaux, en termes de fréquence et d’intensité.

Gilles D’Ettore rappelle l’importance de cet outil : « c’est la première fois dans le monde entier qu’une installation de ce type voit le jour. L’atténuateur de houle permet de protéger l’environnement, les poissons y trouvent des refuges et en comparaison avec un brise-lames, il est moins complexe. De plus, il permet de renouveler l’eau de baignade. Ce projet devenu réalité ne coûtera rien à la Ville et à l’Agglo : l’investissement de 500 000 € est soutenu par un fonds de La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (200 000 €), par Seaboost (300 000€) et TotalEnergies qui finance un plan de restauration des mangroves. »

PEGASE : Protection contre l’Erosion de la plage du Grau d’Agde et Sauvegarde des Ecosystèmes

La société à l’origine de ce projet est Seaboost, une entreprise d’ingénierie écologique spécialisée dans la conception de solutions clé-en-main de restauration de la biodiversité marine. Cela fait maintenant 5 ans, qu’elle développe le procédé expérimental : PEGASE. Lauréat de l’Appel à projets « Avenir Littoral 2020 » de la région Occitanie, dans la catégorie visant à lutter contre l’érosion et la submersion marine, le projet PEGASE vise à réduire les forçages hydrodynamiques sur la plage pour limiter les départs sédimentaires et faciliter l’accrétion, et ainsi rééquilibrer le solde annuel.

Pégase 3 ©Renaud Dupuy de la Grandrive Direction milieu marin ville dAgde
©Renaud Dupuy de la Grandrive / Direction milieu marin ville d’Agde

L’inspirante mangrove

La mangrove est un écosystème forestier se développant dans les zones littorales et estuariennes tropicales, et atténuent 70 % de la houle. Elle possède de nombreux avantages, notamment pour la pèche, le tourisme, la capture de carbone ou encore la lutte contre l’érosion et les tempêtes. C’est sur ce constat que Seaboost a développé et breveté le concept TOWER, un système de lutte contre l’érosion inspiré de cette fameuse mangrove. Le système TOWER est moins couteux qu’une digue, un brise-lame ou un boudin géotextile. Il a été conçu pour accueillir la vie locale, grâce à la complexité du réseau racinaire qu’il reproduit. Le système de circulation d’eau et de sédiment, contribue aussi au renouvellement des eaux de baignade.

Cette solution est inspirée des réseaux racinaires des palétuviers, avec une forte microcomplexité permettant d’accueillir la vie et d’en favoriser le développement, en supportant des fonctionnalités écologiques clés (habitat, nurserie, …) ” Julien Dalle, directeur de projet chez Seaboost.

pegase agde

Les 40 modules, d’une hauteur de 2,3 m reposeront sur des pieux enfoncés de 6 m dans le sable, ont été conçus en béton biogène et en bois.

Les objectifs de l’opération PEGASE

  • Valider la conception et le protocole de déploiement des modules in situ.
  • Mesurer la performance hydrosédimentaire d’un ouvrage à échelle réelle in situ.
  • Mesurer la performance écologique de l’ouvrage.
  • Vérifier la cohérence des résultats obtenus parle biais des suivis in situ avec les paramètres pris en compte dans les modèles numériques.
IMG 6548
L’ingénieur Julien Dalle et Gilles d’Ettore sont venus se rendre compte de l’efficacité du dispositif
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Commentaires

  1. Super pour la faune, et cela empêche la plage ďe reculer
    Il faudrait le faire à Marseillan plage
    Je pense que le maire Yves Michel devrait s’en inspirer

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.