Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Le travail dominical se précise : Un projet de loi

Le gouvernement souhaite inscrire dès la “première quinzaine de décembre” à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale la proposition de loi UMP de Richard Mallié sur l’extension du travail dominical, a annoncé dimanche le secrétaire d’Etat à la Consommation, Luc Chatel, sur France 2. “C’est une liberté que nous allons donner aux Français, on ne […]

Le gouvernement souhaite inscrire dès la “première quinzaine de décembre” à l’ordre du jour de l’Assemblée nationale la proposition de loi UMP de Richard Mallié sur l’extension du travail dominical, a annoncé dimanche le secrétaire d’Etat à la Consommation, Luc Chatel, sur France 2.

“C’est une liberté que nous allons donner aux Français, on ne va pas obliger tous les Français à travailler tous les dimanches, on va donner un droit nouveau aux salariés qui se manifesteront”, a-t-il affirmé, alors que ce projet soulève de nombreuses réticences.

Assouplissement

L’assouplissement du travail dominical concernera principalement “les grandes agglomérations, où les modes de vie font qu’on n’a pas le temps d’aller faire les courses dans la semaine”, a affirmé le secrétaire d’Etat. “Dans les grandes agglomérations, quand il y a la conjugaison à la fois des commerçants de vouloir développer leur activité, des salariés de travailler le dimanche pour gagner davantage et des consommateurs (…) de vouloir faire leurs courses le dimanche, pourquoi les en empêcher?”, a-t-il poursuivi.

Le texte “prévoit un droit de refus” pour les salariés ainsi qu’un “doublement du salaire avec repos compensateur”, a par ailleurs rappelé Luc Chatel, avant d’ajouter: “Le dimanche est un jour exceptionnel, il doit rester exceptionnel et donc cela doit se traduire par une rémunération exceptionnelle.”

Un droit de refus ?

Laissez-moi rire, un droit de refus ? quel droit de refus ? L’employeur aura toujours des moyens de pressions sur les salariés pour les obliger à travailler le dimanche… Quant au doublement du salaire ce jour-là et à sa compensation, je demande à voir, rien n’est encore voté et quelques Lobbys ont des chances à y mettre le holà.On va demander au salariés de récupérer.

Quelle tristesse

Etre obligé d’aller faire ses courses le dimanche, parce qu’on n’a pas le temps dans la semaine… Malheureusement, nous avons de plus en plus de temps, avec les entreprises qui sont en chômage technique.
Et puis, quel modèle pour nos enfants : gagner plus pour dépenser plus. Comme si l’homme se réduisait à son porte-monnaie. Le dimanche, c’est justement le jour des associations, du don de temps aux autres, à sa famille…On n’achète pas le bonheur.
Le mari toute la semaine au boulot et la femme le dimanche à la caisse en grande surface et les personnes qui décident ce système seront les premiers à critiquer l’éducation des enfants ,cela prête à sourire, non ? .

Marcel DICKS

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.