Législatives, 8e circonscription : Elsa Cesari candidate en famille pour la condition animale

C’est le 1er engagement politique de cette ingénieure de 26 ans. Née à Montpellier, elle milite en famille pour la cause animale, sa mère Sylvie Cesari étant sa suppléante, et son frère se présentant pour le Parti Animaliste en Arles.

Pour Elsa Cesari, la condition animale « est un sujet important. L’inaction doit cesser. La question animale est un sujet dont les Français se préoccupent de plus en plus, elle est pourtant diluée, voire ignorée par les politiques ».

Le projet

La candidate entend « imposer dans le champ politique la condition animale : c’est une priorité. Nous n’opposons pas les animaux et les humains, ce qui arrive aux uns affecte les autres. L’élevage intensif par exemple a des conséquences négatives sur l’effet de serre et donc un impact important sur l’environnement. La consommation d’animaux à qui l’on donne des antibiotiques a des conséquences sur la santé des humains. Je suis animaliste et humaniste. »

Elsa Cesari sait que « beaucoup de thématiques peuvent concerner l’animal : économie, écologie, emploi … Nous voulons des mesures favorables aux animaux. Nous nous battrons également pour les mesures qui leur seraient défavorables. »

Le Parti Animaliste est « pour l’abolition de la corrida, pour l’interdiction de la chasse, car même si certains animaux peuvent causer des dégâts sur des cultures, il y a d’autres moyens de protection que les tuer ».

Les idées

Elsa Cesari va lutter « contre l’étalement urbain et l’artificialisation des sols, notamment autour des zones protégées. Il faut également écouter beaucoup plus les associations, à l’exemple de celles qui ont fait des recommandations pour la ligne LGV sur notre territoire. Même si cette ligne est nécessaire, le tracé choisi doit respecter les animaux et la protection de la biodiversité. »

Sur le sujet de la pêche, la candidate « est contre la souffrance animale pour du loisir (pêche de loisir) et contre la pêche intensive : il faut contrôler. Les directives européennes vont dans le bon sens. »

Elsa Cesari se félicite « des menus hebdomadaires végétariens dans les cantines mis en place dans le département. Mais je voudrais aller plus loin avec un menu végétal alternatif quotidien dans le privé, comme dans le public. Ce que l’on mange à la cantine é des effets importants sur la santé des enfants et sur l’environnement ! ».

La candidate souhaite également « la création d’un ministère pour la protection animale. Nous sommes actuellement noyés entre plusieurs ministères et rien n’avance. »

Elsa Cesari souhaite aussi que « la loi sur la maltraitance des animaux de 2021 aille plus loin : arrêter les démonstrations dans les parcs. Nous voulons aussi réduire de 50% d’ici 2027 la consommation des produits d’origine animale. Nous voulons abolir le gavage des canards pour le foie gras, et améliorer les conditions d’élevage et d’abattage (endormir les animaux avant de les tuer). »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.