Législatives, 8e circonscription : Stanislas Thiry représente le centre et l’écologie

Stanislas Thiry, entrepreneur dans la communication, est impliqué dans la politique depuis 2016. Il représente l’Alliance centriste et l’Alliance centriste écologique.

(Crédit @enmaotsdenous)

Sa suppléante, Patricia Vidalenche, est consultante. Elle est tournée vers les circuits courts et l’économie circulaire. Stanislas Thiry ne s’est « pas senti représenté sur la 8e circonscription malgré la présence de 3 candidats LR. J’ai pris mes responsabilités et je me présente. »

Le projet

Le candidat avait rejoint En Marche à sa création « car je trouvais que c’était une révolution : faire réaimer la politique aux Français, cette proposition de rassembler, ce côté ouvert pour enlever les dogmes m’ont séduit. Tout comme la défense de l’Europe qui est un pilier pour la société française. » Pour ces législatives, il affiche les couleurs d’une union centriste qui sera « loyale envers la majorité présidentielle, mais totalement libre de voter dans l’intérêt collectif. Par exemple, concernant les retraites, nous tenons absolument à la prise en compte de la durée et de la pénibilité du travail. Ce sujet de société est très impactant et engagera le pays et les Français sur plusieurs dizaines d’années. »

Stanislas Thiry considère que « nous avons besoin d’un débat apaisé et très ouvert. Il faut arrêter les directives et les dogmes dans l’intérêt de la population. Nous ne voulons pas être dans des clans, des ‘baronettes’, on ne doit pas nous contraindre. Il faut un renouveau, la politique, ce n’est pas un métier. »

Le territoire

Le candidat habite dans la 8e circonscription : « j’ai habité le centre de Montpellier pendant 7 ans, et je vis maintenant sur le Bassin de Thau à Frontignan. » Sa sensibilité écologique « vient de l’éducation nationale qui sensibilise mes enfants. C’est remonté jusqu’à moi. »

Stanislas Thiry considère « par son regard du rôle de député, qu’il faut commencer par faire reconnaître le statut de suppléant à l’Assemblée. Le suppléant pourrait alors devenir un réel binôme et rendre encore plus efficace le travail du député. Mais ce sera difficile, car certains y verront une sorte de concurrence. »

Pour le candidat, « l’écologie, l’économie, c’est une question de bon sens. Le site Exxon Mobil à Frontignan est en cours de dépollution. Il faudrait y installer un incubateur sur des projets de circuits courts et des énergies renouvelables, avec une visée internationale. Les lignes ferroviaires : c’est une économie d’énergie fossile, cela désengorge les routes. Il faut impulser un projet pour remettre en service les anciennes lignes. Nous avons besoin de moyens et d’une prise de conscience. Je suis la bonne personne pour défendre ces projets. À Montpellier, l’équipe de Michaël Delafosse a réalisé un gros travail sur les mobilités douces. Il faut accompagner tout cela. »

Stanislas Thiry propose également « d’anticiper sur les risques d’incendie : avec le réchauffement climatique, nous allons avoir des ‘mégas feux’ chez nous. » Le candidat perçoit « les pêcheurs, les viticulteurs et les agriculteurs comme des sentinelles. Tous ces gens qui travaillent leurs terres, qui travaillent avec la nature voient en temps réel ce qu’il se passe. Il faudrait une application qui leur permette de remonter ces informations en temps réel afin d’anticiper et de prendre les bonnes décisions. »

Sur la question du pouvoir d’achat, Stanislas Thiry pense « qu’il y a une urgence immédiate » et évoque « la piste de la TVA sociale ». Pour lui, « l’économie circulaire a une vraie place, car on recycle, on fait diminuer les coûts et on crée des emplois dans de nouveaux métiers. »

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.