"Les décors de la Semaine Sainte en Languedoc" conférence Vendredi 19 septembre

 "Les décors de la Semaine Sainte en Languedoc" Vendredi 19 septembre à 18h30 (salle…

 “Les décors de la Semaine Sainte en Languedoc”

Vendredi 19 septembre à 18h30 (salle du Conseil Municipal), Denis Népipvoda, animera une conférence sur “Les décors de la semaine Sainte en Languedoc”

En effet, lors d’une récente visite de l’église Saint-Pierre de Bessan, notre attention a été attirée par une curieuse mise au tombeau. Elle est peinte sur un ensemble de six planches assemblées et découpées à la forme des personnages. De manière conventionnelle, Joseph d'Arimathie soutient la tête du Christ et Nicodème les pieds, sous les regards des Saintes Femmes, de Marie et  de Saint-Jean. Cependant, le peintre n’a représenté que deux des trois Saintes Femmes. Cette œuvre a probablement appartenu à un « monument » de la Semaine Sainte et pourrait provenir de la chapelle des Pénitents Gris, voisine de l’église paroissiale.

Conçus comme de véritables décors de théâtre, les Monuments du Jeudi-Saint s’ouvraient sur la nef de la chapelle par une imposante façade architecturée en trompe l’œil. Le répertoire ornemental (colonnes, entablement, guirlandes…) rappelait celui des arcs triomphaux érigés lors des « entrées » de grands personnages dans les villes. Ils comportaient souvent la représentation d’instruments de la Passion. L’accès du « monument » pouvait être gardé par des soldats peints en trompe l’œil.

L’architecture feinte se poursuivait à l’intérieur du « monument » sous la forme panneaux, reprenant le principe des coulisses des décors de théâtre. Les pénitents pouvaient placer entre ces panneaux des toiles peintes ou des personnages en relief, illustrant diverses scènes de la passion. L’ensemble était éclairé par une multitude de cierges et de lampes à huile.

Cet imposant décor servait très souvent de cadre à la représentation d’une crucifixion, d’une déposition de croix ou d’une mise au tombeau, au dessus de laquelle était placée une custode destinée à recevoir le Saint Sacrement.

La constitution fragile de ces installations provisoires, faites d’objets légers, de toiles peintes tendues sur des châssis, permettant de les manipuler, de les monter avec beaucoup de facilité lors des célébrations de la Semaine Sainte en a précipité la dégradation.

Par son style, la peinture pourrait dater de la fin du XVIIe siècle ; elle est l’œuvre d’un artiste de talent qui reste à découvrir.

Par sa forme, elle rappelle celles des silhouettes de bois peint, visibles sur de nombreux décors ou éléments de monuments ligures, corses, roussillonnais ou catalans conservés. La mise au tombeau de Bessan est à ce jour le seul élément de décor de la Semaine Sainte connu en Languedoc.

Cette conférence permettra de faire le point sur nos connaissances sur cet art éphémère ainsi que sur les pratiques qui lui étaient rattachées, tout en resituant le tableau de Bessan  dans son contexte historique et cultuel.

Le verre de l'amitié offert à tous, clôturera la conférence.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.