L'Hérault au Salon International de l'Agriculture !

Du 23 février au 3 mars 2019 à Paris, le Département de l’Hérault sera…

Du 23 février au 3 mars 2019 à Paris, le Département de l’Hérault sera présent sur le Salon International de l’Agriculture aux côtés des producteurs héraultais mais également de ses partenaires, la Chambre d’Agriculture, les territoires Vignobles & découvertes et Hérault Tourisme.

Parc des Expositions de la Porte de Versailles B060 Hall 3

Deux espaces permettront de découvrir toute la richesse des produits agricoles héraultais. 

Le stand du Département sera animé tout au long de la journée par des dégustations thématiques et des ateliers découverte. Accords mets et vins autour de produits héraultais, animations autour du Muscat, de l’appellation Saint-Chinian ou encore des châtaignes des Cévennes et plongée au coeur des territoires héraultais avec Vignobles et Découvertes : un avant-goût de l’Hérault est proposé aux visiteurs du Salon ! 

En face, la boutique de l’Hérault présentera le meilleur de la production héraultaise : confitures, produits oléicoles, fromages, charcuteries, viande de taureau et bien sûr vins de différentes appellations… 

Les partenaires du Département 

La Chambre d’Agriculture est une institution originale, à la fois consulaire et entreprise de services. Etablissement de proximité, elle propose de multiples services à ses « ressortissants » : agriculteurs, forestiers, salariés agricoles, propriétaires, mais aussi filières agricoles et forestières, collectivités locales… 

Destinations Vignobles et Découvertes : cette distinction délivrée par l’Etat aux régions viticoles est la garantie d’un séjour de qualité. Dans l’Hérault, 4 destinations l’ont obtenues : Minervois, Saint-Chinian, Faugères et Haut-Languedoc / Languedoc, Coeur d’Hérault / Béziers, Canal du Midi, Méditerranée / Thau en Méditerranée. Le Grand Pic Saint Loup est en démarche et attente d’obtention. 

Hérault Tourisme : l’agence de développement touristique met en oeuvre la politique touristique du Département. Elle contribue à l’élaboration, la promotion et la commercialisation de produits touristiques, en collaboration avec les professionnels et les offices du tourisme. 

Les grands rendez-vous 

– Mardi 26 février 9h30 : le Président du Département Kléber MESQUIDA et le Président de la Chambre d’Agriculture Jérôme DESPEY invitent les visiteurs sur le stand de l’Hérault et vont à la rencontre des producteurs héraultais. 

– Mardi 26 février 11h30 : Kléber MESQUIDA inaugurera le stand du Département. Très attaché à l’identité agricole et viticole de l’Hérault, il prendra la parole pour rappeler l’action départementale en faveur de ces filières (irrigation, environnement, littoral, circuits courts…). Philippe GLOAGUEN, fondateur et directeur du ROUTARD sera également au rendez-vous pour présenter avec le Président du Département l’OEnotour de l’Hérault, qui fera l’objet du tout premier guide oenotouristique du fameux editeur en 2019. 

– Mercredi 27 février à 11h30 : l’emblématique cave de Saint-Jean-de-Minervois créée en 1949 célèbrera ses 70 ans sur le Salon. C’est l’occasion de découvrir les Muscats de ce caveau-étape de l’OEnotour, situé sur un terroir unique à une altitude entre 250 et 280m. Sur un plateau calcaire, le sol blanchâtre et pierreux restitue pendant les nuits fraîches la chaleur 

accumulée pendant le jour, ce qui favorise la maturation du raisin. La cave produit des vins à l’équilibre alcool, sucre et acidité exceptionnel et aux arômes de fruits exotiques, agrumes et 

fruits à chair blanche. En bouche, ils offrent un formidable équilibre, alliant puissance et fraîcheur, harmonie et persistance. 

– Samedi 23, dimanche 24 et mercredi 26 février, le duo héraultais Marcel en Tête : Christophe et Cédric seront présents sur le stand du Département pour jouer leur dernier titre Mon Hérault, une ode au territoire de leur enfance… (sets à 12h et 15h30) 

Créé en 1870, le Concours Général Agricole est sans conteste le concours alimentaire le plus important du monde, tant par le nombre de produits présentés que par le nombre de jurés impliqués et la réputation de ses médailles. Une récompense assure aux lauréats une vitrine internationale et surtout une référence reconnue par les consommateurs. 

En 2018, 269 médailles d’or, d’argent et de bronze avaient récompensé les produits héraultais. 

L’Hérault à déguster 

Des produits du terroir : Huîtres et moules de l’Etang de Thau, Oignon doux de Lézignan-la-Cèbe, Navet de Pardailhan, Pois chiche de Carlencas, olives, Safran de la Salvetat, Marron d’Olargues, Fizalis, Cochon des Hauts-Cantons, poisson de mer, de rivière et anguilles de l’Etang de l’Or ou encore le fromage de chèvre Pélardon… 

Des recettes : Tielle, Bourride, Macaronade de Sète, Petit pâté de Pézenas, Pain Paillasse de Lodève, Brasucade de moules, chichoumeille, … et quelques douceurs : zezettes de Sète, Coque de Béziers, Grisettes de Montpellier… 

Et dans le verre ? Muscats, Minervois, Faugères, Terrasse du Larzac, Pic St Loup, Montpeyroux, St Chinian, Picpoul de Pinet, Grés de Montpellier, IGP pays d’oc, Pays d’hérault, Clairette du Languedoc, Picpoul de Pinet… Au total, 13 AOC et 7 IGP héraultaises. 

Sans oublier la carthagène, le vermouth de la Maison Noilly Prat, les bières artisanales de l’Hérault et les eaux pétillantes naturelles de la Salvetat et de la Vernière ! 

LE DEPARTEMENT AUX COTES DES PRODUCTEURS HERAULTAIS 

Soutenir les filières agricoles et viticoles 

Pour accompagner les viticulteurs en 2019, le Département consacre un budget de près de 14M€ aux filières agricole et viticole dans: 

• le déploiement d’Hérault Irrigation 

l’installation d’équipements agri-environnementaux, d’infrastructures et d’équipements ruraux (ex : aide pour la lutte biologique par confusion sexuelle, création d’aires de lavage, dépollution des caves particulières, expérimentation de cépages plus résistants aux maladies, soutien à la biodiversité et pour la certification Haute Valeur Environnementale…) 

la valorisation des vins par l’Observatoire viticole, notamment une mise en lumière des vins de garde héraultais avec les 10 ans de l’OEnothèque départementale en 2019 

L’OEnotour de l’Hérault édité par le Routard 

2ème département viticole de France, l’Hérault est également le 4ème département touristique. Pour faire de l’Hérault une destination oenotouristique leader en Europe, le Département a lancé en février 2018 l’OEnotour de l’Hérault. Créé en partenariat avec les professionnels du tourisme et de la viticulture, notamment les territoires Vignobles et découvertes, l’objectif est de faire rayonner l’Hérault ! 

L’OEnotour, ce sont 515 kms de routes, 24 circuits oenotouristiques qui maillent le territoire d’est en ouest et du nord au sud, 16 OEnorandos®, 4 destinations labellisées Vignobles et découvertes, plus de 700 caveaux ouverts au public… 

Au coeur de tous ces parcours, 64 caveaux-étapes sont devenus les véritables ambassadeurs de ce projet. Signataires d’une charte, ces domaines viticoles sont les portes d’entrée de l’aVinture. Ils accueillent les visiteurs pour leur faire déguster leurs vins et les renseigner sur les sorties nature, sport, culture, les lieux à visiter, les restaurants ou hôtel à tester… autour de leur terroir. 

De nombreux parcours thématiques invitent à goûter l’art de vivre héraultais, à déguster des vins d’exception en découvrant des paysages époustouflants, à conjuguer convivialité et expériences sportives et culturelles. 

La démarche est aujourd’hui reconnue. Après l’obtention du prix Iter Vitis Awards aux Assises de l’Oenotourisme à Paris, le célèbre Routard publiera en juin 2019 son tout premier guide oenotouristique avec l’OEnotour de l’Hérault

Nouveauté ! A partir de mai, le Département organisera chaque mois un Oenoconcert. Le concept : une dégustation animée par un sommelier-expert suivie d’un moment de convivialité autour de produits et vins locaux et d’un concert jazz ou salsa. Ces soirées se tiendront dans les caveaux-étapes de l’OEnotour et dans des lieux emblématiques du territoire (Domaine de Bayssan, Lac du Salagou…). 

Le Département, acteur majeur des filières maritimes 

Le Département mène une action volontariste sur le littoral dans le double but de concilier environnement et développement du territoire au travers notamment du développement des activités de pêche et conchyliculture. 

Il est propriétaire de huit ports

• Port mixte de Bouzigues 

• Port mixte de Mèze 

• Port conchylicole du Mourre-Blanc à Mèze 

• Port du Chichoulet à Vendres 

• Port conchylicole des Mazets à Marseillan 

• Port mixte de Tabarka à Marseillan 

• Port conchylicole du Barrou à Sète 

• Port de pêche du Grau d’Agde 

 

La moitié des entreprises conchylicoles de l’Hérault est installée dans les ports appartenant au Département, soit plus de 650 emplois directs concentrés sur le pourtour de la lagune de Thau. 

Service du Département de l’Hérault, le Laboratoire départemental vétérinaire veille à la santé des coquillages et à la qualité des eaux. Depuis janvier 2018, le Préfet lui a confié la responsabilité des prélèvements et analyses des coquillages pour la Région Occitanie. 

2019 : l’année d’Hérault Littoral 

Le littoral héraultais, unique et fascinant, se dévoile sur 90 km de côtes façonnés par l’histoire et la présence de l’homme. Abritant un trésor de biodiversité et des sites géologiques exceptionnels, le littoral mérite une mobilisation sans faille du Département. 

Depuis 10 ans, le Département a investi 230 millions d’euros afin de protéger les lagunes, étangs et lidos tout en développant une activité économique précieuse autour de la pêche et de la conchyliculture, mais aussi des activités nautiques et du tourisme. 

Afin de répondre au mieux à l’importance des enjeux pour les 10 prochaines années, le Département souhaite renforcer son action autour d’une stratégie d’intervention qui couvre et met en cohérence l’ensemble des politiques départementales concernées : économie, aménagement, environnement et risques, action sociale, culture et loisirs. 

Cette réflexion a été engagée en mars 2018 sous le pilotage du Président du Département et de son 1er Vice- Président Pierre BOULDOIRE, avec la contribution d’un comité de pilotage composé des élus référents, d’un groupe d’experts internes, et des principaux partenaires (Etat, Région, Conservatoire du Littoral, Agence de l’Eau, Organismes associés du groupe Hérault et EID Méditerranée). 

Le Département propose : 

• de prendre la mesure des opportunités et des vulnérabilités de ce territoire, face notamment aux impacts du changement climatique, 

• de penser et de construire un avenir littoral et maritime souhaitable, à moyen et long termes, pour tous les héraultais et visiteurs qui viennent sur notre littoral, 

• d’agir pour cet avenir, dans le cadre de ses compétences et d’une stratégie départementale pour les années 2019 à 2030, nommée Hérault Littoral. 

Hérault Littoral s’articulera autour de 6 engagements forts, déclinés en 36 actions opérationnelles, et d’un projet d’envergure, une maison dédiée au littoral sur le site emblématique des Aresquiers

Elle aura pour mission de rassembler la population autour de la diversité patrimoniale, culturelle et paysagère du littoral. Avec un investissement départemental de 100 M€ sur la période 2019-2021, l’ambition du Département est de faire du littoral un écrin protégé qui relie l’arrière-pays à la mer, qui absorbe l’afflux touristique et qui participe au rayonnement économique du territoire. 

la promotion de l’agriculture, de la pêche et de la conchyliculture 

le maintien d’un foncier agricole : renforcer la présence des agriculteurs, notamment les jeunes qui débutent, en leur fournissant une aide dans l’acquisition et la restructuration des espaces fonciers 

le partenariat avec les organisations professionnelles : Chambre d’agriculture, interprofessions et syndicats viticoles, CIVAM Bio… 

la mise en place d’équipements oenotouristiques 

Avec le lancement d’Hérault Irrigation, voté en décembre 2018, le Département s’engage à tout mettre en oeuvre pour garantir aux viticulteurs et agriculteurs les conditions optimales de production dans le contexte de réchauffement climatique. 

Sur les 30 dernières années, les températures de l’Hérault ont en effet augmenté entre 

0,3 et 1,5°C. Les projections 2050 font état d’une hausse d’1 à 2,5°C. Conséquence : des épisodes répétés de sécheresse qui menacent la pérennité de la viticulture, les vignes dépérissent et leurs rendements en sont atteints. Agir est une priorité : avec 800 M€ de chiffre d’affaires annuel, la viticulture représente la deuxième composante du PIB héraultais après le tourisme. En 2019, le Département étudie la faisabilité de réalisation de 9 retenues hivernales mais également la possibilité d’augmenter le volume de la réserve d’eau du Lac du Salagou. 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.