Louer un chalet de rêve sur l'eau à Gruissan à partir de 90 euros la nuit, c'est possible !

Gruissan innove avec 35 ‘Lodgeboats’ flottants ! Un projet unique en France en matière d’habitat flottant voit le jour à Gruissan, sous l’impulsion de son maire, Didier Codorniou, par ailleurs président du Parlement de la mer et premier vice-président de la Région Occitanie, et de Jean-Claude Méric, directeur de l’Office de Tourisme de la station audoise.

Une résidence de vacances sur l’eau ? La destination de vacances fait rêver, et c’est juste à côté, dans l’Aude, dans le port de Gruissan. À partir du 1er juillet, 35 habitations flottantes ou « LodgeBoats », destinées à la location à des vacanciers, vont être installées dans l’avant-port, face à la célèbre plage des chalets. Le projet a été rendu possible par une alliance publique-privée, entre l’Office de Tourisme, la Ville de Gruissan et des investisseurs. Les LodgeBoats ont été conçus et designés par Alliance Plaisance (Sète) et fabriqués par 2 industriels français : Chalet Fabre (Rodez, spécialisé dans la construction de chalets modulaires) et Metalu (Nantes) pour la partie immergée, le raccordement des eaux usées et l’homologation à la navigation, puisque ces habitats du troisième millénaire sont en homologation bateau. 

« Une expérience qui correspond à l’air du temps » 

Les Îlots de Gruissan, nom de ce village flottant, « sont un nouveau mode de tourisme durable », explique Jean-Claude Méric, directeur général de l’Office de Tourisme de Gruissan. « Les touristes recherchent de plus en plus la nature et les grands espaces, a fortiori en période pandémique. Nous proposons une expérience unique, qui correspond à l’air du temps : dormir sur l’eau ! Le cadre est nouveau et totalement précurseur. Nous sommes les premiers en France à faire ça dans le domaine maritime. » Un cadre inédit, « et un retour assuré sur les réseaux sociaux de la part des estivants », qui vont devenir ainsi les premiers ambassadeurs de la station. 

L’initiative est aussi impulsée pour élargir la saison, à partir de 2022, de Pâques à la Toussaint, et pour anticiper un éventuel déclin du port de plaisance.« Gruissan compte 1 650 anneaux ; c’est le 4e port de plaisance d’Occitanie. La question du devenir de la plaisance dans les dix à quinze prochaines années se pose, car la population des propriétaires de bateaux vieillit, et les attentes des jeunes générations évoluent. Désormais, les gens souhaitent davantage utiliser un bateau qu’en être propriétaires. Deux études récentes, réalisées par la Région Occitanie et la Fédération des Industries Nautiques, le corroborent. » Les bateaux vendus aujourd’hui sont, pour la plupart, « soit petits et destinés à des ports à sec, soit très imposants et destinés à l’exportation », complète l’expert. 

Une mission d’étude avec Didier Codorniou… dès 2006 

Le projet des Lodgeboats a demandé de la ténacité face à une réglementation très stricte en France sur les habitations flottantes, sur fond de lutte des services de l’État contre la cabanisation. Une première mission d’études a été organisée au Danemark et en Hollande dès 2006, avec le maire, Didier Codorniou. « Là-bas, ils ne nous ont pas attendus pour créer des habitats flottants ! », ironise Jean-Claude Méric. Pour débloquer la situation, le choix a porté sur de l’habitat saisonnier et expérientiel, pour des séjours compris entre la nuitée et une quinzaine de jours. Autre astuce pour convaincre les services de la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer) : « On a fait appel à des spécialistes du ponton et à des constructeurs de bateaux pour faire immatriculer en bateau ce qui est une habitation ». Le Lodgeboat est en effet mobile et doté d’un moteur. L’objectif : pousser à la création d’une réglementation par l’usage, comme cela a été le cas pour les mobil-homes, qui ont révolutionné les campings il y a une quarantaine d’années, avant d’en devenir la norme. 

Transport d'un habitat flottant à Gruissan.

Implication du préfet de région et de Carole Delga

L’idée a fait son chemin, petit à petit. Il a fallu l’implication personnelle du préfet de région, Etienne Guyot, et de Carole Delga, présidente de Région, « qui ont été moteurs », complète Jean-Claude Méric. L’État a validé le principe d’une expérimentation, dans un décret du conseil interministériel de la mer, en décembre. « Le Premier ministre Jean Castex (presqu’un local, puisqu’il a été maire de Prades dans les Pyrénées-Orientales, NDLR) et la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, devaient venir dans la station touristique audoise en septembre… mais le jour même, un incendie s’est déclaré dans la cathédrale de Nantes, et le déplacement a été annulé. Ce n’est que partie remise ! » Gruissan attire chaque année 850 000 touristes pour 3,8 millions de nuitées. 

Commercialisation en cours pour cet été 

L’habitat flottant, de type cabane, est amarré au quai par un cordage. « À l’intérieur, vous retrouvez toutes les sensations de la flottaison, tout en bénéficiant d’un hébergement confortable : une ou deux chambres, cuisine, salon et grande terrasse », détaille Richard Perdu, directeur du développement d’Alliance Plaisance, détenu en majorité par le groupe sétois Promeo. Les services « à bord » sont identiques à l’hôtellerie : literie, ménage, livraison de petits déjeuners ou de repas, en lien avec des prestataires et des restaurateurs locaux. Le prix de la nuitée, en basse saison, oscille entre 90 euros (1 chambre) et 115 euros (2 chambres), et entre 130 et 200 euros en haute saison (mi-juillet à mi-août). Deux Lodgeboats prototypes, déjà installés à la capitainerie, sont en location depuis le 1er mars. 

> Plus d’infos sur allianceplaisanceresort.com

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. J’aimerais savoir ce qu’il en est des eaux usées (salle de bain, toilettes, cuisine) et des déchets.???

  2. Je trouve le projet très intéressant.
    Effectivement, nous, les touristes, sommes plutôt à la recherche de l’authentique et proche de la nature.
    Ayant moins de possibilité de partir en vacances (budget oblige), cela permet de vraiment se déconnecter du quotidien juste en 1,2 ou 3 nuits.
    Je viens tous les ans sur Gruissan et Narbinne-Plage…. et nous essaierons volontier cet hébergement !

  3. Une super idée ! Des logements de qualité et un emplacement sympathique pour de belles soirées d’été, mais pourquoi pas tout au long de l’année…

  4. Merci beaucoup de soulever ce sujet, des eaux usées qui est un point crucial auquel nous sommes particulièrement sensibles.
    Le LodgeBoat répond aux caractéristiques réglementaires imposées aux bateaux récents. A ce titre, nos LodgeBoats sont équipés de cuve à eaux noires qui sont vidangées par un système d’aspiration sous vide qui évacue les flux vers le « tout à l’égout » du port . Par conséquent, naturellement, il n’y a aucun rejet d’eaux usées dans le port.
    Nous sommes particulièrement sensibles à préserver l’environnement portuaire. C’est la raison pour laquelle afin de sensibiliser nos passagers au respect de l’environnement marin nous avons choisi d’équiper nos LodgeBoats de Biohuts. Ces nurseries à poissons réalisées par la société Ecocéan offrent aux alevins et jeunes poissons un refuge pour grandir à l’abri des prédateurs et venir ainsi préserver la biodiversité.

  5. C’est génial en espérant que les Narbonnais pourront louer. Ne pas faire profiter que les touristes, nous aussi on aime Gruissan !

  6. Bonjour
    Est ce qu il est possible d avoir des renseignements pour louer une maison sur l eau en août

  7. Bonjour,
    J aimerais connaître les disponibilités de cet été pour un loge flottant sur le port de Gruissan?
    Cordialement
    Sophie Campins

  8. Bonjour à tous et merci pour l’article.

    J’ai un appartement à vendôme et j’ai remarqué que après la crise sanitaire il y a de plus en plus visiteurs qui veulent prendre des appartements ou des villas en location saisonnière. Surtout ce sont des gens qui travaillent à Paris et pour un week end ils peuvent venir à Vendôme. Ce n’est pas un Gruissant, mais nous avons une ville magnifique et une nature magnifique, donc je vous invite à prendre en location saisonnière des appartements ou des villas à Vendôme également Grand sourire 😀

  9. Bonjour
    Pourriez-vous me donner les coordonnées pour réserver un chalet sur l’eau.
    En vous remerciant.
    Cordialement

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.