Montpellier : Frédéric Poisot, nouveau sous-préfet, entre écoute et fermeté

Hérault Tribune Pro Reportage

Portrait du nouveau sous-préfet de Montpellier, secrétaire général de la préfecture de l'Hérault, rencontré lors d'une présentation officielle à la presse, quelques jours après son arrivée.

Photo : Frédéric Poisot, sous-préfet de Montpellier, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault © Virginie Moreau.

Des gendarmeries aux préfectures

Originaire de Nancy, titulaire d’une maîtrise de droit public et sciences politiques, passé par l’Ecole des officiers de la gendarmerie et l’Ecole de guerre, Frédéric Poisot aura 47 ans en novembre prochain.

Ce père de 3 enfants, passionné de sport et de littérature, cite volontiers de grands auteurs comme Bergson, Montesquieu ou Paul-Valéry lorsqu’il parle avec ses interlocuteurs.

Frédéric Poisot a passé une quinzaine d’années dans la gendarmerie nationale à divers postes, dont ceux d’huissier de gendarmerie chargé de lutter contre l’orpaillage illégal et de commandant en second et commandant.

Il a enchaîné les postes de sous-préfet de 2014 à 2018, respectivement à Jonzac et en Polynésie française.

Frédéric Poisot a également travaillé durant la crise Covid au centre interministériel de crise place Beauveau, notamment à la rédaction de guides des marchés (pour les achats de masques notamment) puis auprès du directeur de la modernisation et de l’action territoriale au ministère de l’Intérieur, en tant que chef de mission en charge de la politique de mobilité et de débouchés.

De 2020 à 2022 en Seine-Saint-Denis, en tant que sous-préfet hors classe, directeur de cabinet auprès du préfet de Seine-Saint-Denis, il a eu l’occasion de rencontrer le maire de Montpellier Michaël Delafosse lors de la finale du Top 14 au stade de France, durant laquelle l’équipe de Montpellier s’est distinguée.

L’arrivée à Montpellier

Dans le cadre de ses missions, Frédéric Poisot a servi l’Etat dans une bonne partie de la France métropolitaine et même en Polynésie française et à Cayenne. Ayant émis le vœu d’être nommé à la préfecture de l’Hérault, il se dit aujourd’hui “ravi d’être là”. Travailler dans ce “très beau département” était “une espérance”, explique-t-il. Amateur de géographie, il relève “la géographie extraordinaire de l’Hérault, sa grande variété de paysages : zones montagneuses, littoral…” “J’ai hâte de découvrir tout cela”, affirme-t-il.

“Très heureux de retrouver le développement territorial, l’accompagnement des élus”, qui lui “plaisent beaucoup”, le nouveau sous-préfet de Montpellier, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, évoque son impatience “d’entrer dans la profondeur des dossiers”. Son arrivée étant trop récente pour lui donner la possibilité de s’exprimer sur les nombreux dossiers qui l’attendent, il ne s’est pas prononcé à leur propos, indiquant : “Je suis un grand curieux qui aime aller dans le fond des sujets”.

Alors que le président Emmanuel Macron est un fervent partisan du “en même temps”, le sous-préfet de Montpellier, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault, dit s’intéresser au “et donc”, pour, “une fois la situation posée, pousser le raisonnement jusqu’au bout“.

Le Salon des Communes, un rendez-vous attendu

Frédéric Poisot profitera de l’aubaine que constitue le Salon des Communes et des Intercommunalités de l’Hérault – organisé le 30 septembre prochain au parc des expositions de Béziers – pour rencontrer les maires. “C’est la première fois depuis longtemps que les services de l’Etat seront présents au salon des maires, a-t-il relevé. En cette période de hausse des prix des matières premières et de l’énergie, on aura besoin de proximité avec les collectivités et le monde économique”.

Sa méthode de travail

“Etre dans mon bureau ne m’intéresse pas autant qu’aller à la rencontre des acteurs sur le terrain”, résume-t-il. Frédéric Poisot explique avoir “une approche globale des problématiques rencontrées” et “l’intention d’être dans cette démarche-là à Montpellier”. Estimant que “Le métier préfectoral est d’être à l’écoute”, il dit vouloir “être à l’écoute des élus avec beaucoup d’humilité”. Cette qualité pourrait bien être nécessaire. “Le président Macron a dit que l’on va entrer dans une zone de turbulences ; l’Etat doit être davantage encore que d’habitude dans la proximité pour répondre aux crispations à venir”, juge-t-il. Il ajoute : “Je suis un homme de dialogue avec des positions de fermeté, pour faire respecter le cadre de la loi”.

Le nouveau sous-préfet de Montpellier, secrétaire général de la préfecture de l’Hérault prône le travail en équipe. Il souligne : “Thierry Laurent, mon ami et prédécesseur, était déjà dans cette démarche”, ajoutant : “Je crois à l’intelligence collective”.

Deux ans pour apporter un regard neuf et des solutions

En poste pendant deux ans, Frédéric Poisot partira ensuite pour une autre destination. Cette rotation permet selon lui d’apporter à chaque fois “un regard neuf”.

Son regard sur le préfet de l’Hérault

“Hugues Moutouh est un homme courageux, qui a des idées, une vraie force de vivre, qui s’exprime avec enthousiasme et franchise. La dynamique, l’agilité ne doivent pas être de vains mots. Il faut les incarner, c’est la force du corps préfectoral”, explique Frédéric Poisot.

Son rôle

Frédéric Poisot définit ainsi le rôle du secrétaire général de la préfecture de l’Hérault : “il est chargé de la direction des services (notamment les ressources humaines), de la coordination des grands dossiers du territoire (développement économique, ingénierie territoriale…), et en tant que sous préfet de l’arrondissement de chef-lieu, il doit assurer la suppléance du préfet quand il n’est pas sur le territoire”. Voilà qui a le mérite d’apporter aux profanes un éclairage sur les arcanes de ce métier.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.