Montpellier, immobilier : Christèle Marnas, directrice de Tourny Meyer, alerte sur la pénurie de bureaux, et liste les disponibilités

Hérault Tribune Pro Reportage

L’attractivité économique de la métropole de Montpellier va-t-elle être enrayée par un manque d’offre d’immobilier d’entreprise ? Christèle Marnas, directrice de Tourny Meyer Méditerranée, enseigne spécialisée dans le conseil en immobilier d’entreprise, alerte…

Photo : Christèle Marnas, directrice de Tourny Meyer Méditerranée

Christèle Marnas, directrice de Tourny Meyer Méditerranée, pointe une baisse des stocks disponibles (environ 93 000 m2 à 12 mois dans le tertiaire, dont 15 000 m2 dans le neuf), inférieurs à une année de commercialisation. Conséquences : “Les valeurs de vente et de location sont en augmentation. Les produits qui seront livrés en 2024 sont déjà commercialisés. Et les prix de vente dépassent, dans le neuf, les 2 500 €/HT/m2“.

Si les chiffres 2021 de transactions enregistrées par la profession sont au beau fixe (112 329 m2 pour le tertiaire, 115 000 m2 pour les entrepôts et locaux mixtes), la situation se tend pour l’avenir. D’autant plus que la période est marquée par l’instabilité et l’incertitude. Avec la hausse annoncée des taux d’intérêt, consécutive de l’inflation, « nos clients prennent en ce moment de nombreuses décisions d’achat », enchaîne-t-elle. Et, d’un autre côté, la hausse généralisée des matériaux de construction (acier, bois, béton) « incite les promoteurs à ne pas lancer les chantiers, ou à revoir les grilles de prix à la hausse ».

« Suprématie des logements sur le développement économique »

Dans un territoire qui connaît une forte croissance démographique (« 10 habitants de plus par jour à Montpellier »), « les impératifs liés au logement prennent le dessus sur le développement économique et l’activité. Nous connaissons un vrai creux de disponibilité foncière, un trou d’air pour les deux prochaines années », alerte Christèle Marnas. « Les utilisateurs n’ont plus vraiment le choix du bien ou de la destination. On voit de la surenchère ».

Le marketing territorial autour de Med Vallée, au nord de l’agglomération, est jugé positif, mais doit être suivi d’effets pour éviter de décevoir le marché. « Le nord ne représente que 15 000 m2 d’offre. Il faut accélérer l’offre immobilière dans ce secteur, pour le mettre en phase avec les ambitions de Med Vallée », souligne Christèle Marnas.

La pénurie touche également les locaux d’activité (environ 33 000 m2 de stock à 6 mois), « alors que la demande de logistique, d’artisanat, de soft industrie, n’a jamais été aussi forte ». Le taux de vacance, faible (4 % pour le tertiaire, 3 % pour les locaux d’activité), laisse peu de marge de manœuvre sur la seconde main. Point positif : alors que la demande est « toujours là, et qualifiée », les consultations à venir d’Altémed (ex-Serm-SA3M) « sont une très bonne chose, même si l’horizon des livraisons, vu la conjoncture, n’est pas garantie ».

L’immobilier d’entreprise guidé par la data, les services et la flexibilité

Quels bureaux et locaux d’activité dans la ville d’après le Covid-19 ? Les opérateurs doivent prendre en compte de nouvelles exigences : pénurie de foncier, réhabilitation de territoires, reconversion d’actifs, nouveaux enjeux climatiques… Les programmes immobiliers qui répondent aux nouveaux paradigmes des utilisateurs « se commercialisent rapidement », observe Christèle Marnas.

Cette nouvelle donne peut se résumer à travers quelques mots-clés très parlants : télétravail, bas carbone, logistique urbaine, tiers-lieux, connectique, home-office, mutabilité, numérisation, parkings serviciels, visio, flex-office, sécurité sanitaire, bien-être au travail, roof-top (toit-terrasse), cybersécurité, végétalisation, sport, mobilité, food court, décoration, éco-label, crèche, interaction urbaine…

Les stations de coworking ne sont pas dédiées uniquement aux entrepreneurs individuels. « On y trouve aussi des représentants locaux de multinationales, des start-up en phase de levée de fonds, des équipes projet de grands groupes, des professions nomades, des entreprises en forte croissance, des coworkers de passage… », explique l’experte.

Quelques programmes en cours de commercialisation

Le parvis d'Orig'inal sur le PIOM à Mauguio
Le parvis d’Orig’inal sur le PIOM à Mauguio

• PIOM (Parc Industries Or Méditerranée) à Mauguio : immeuble Or’iginal, 6 000 m². Promoteur : Advitam by Icade

le cube
Le Cube au Parc Mougère à Mauguio

• Parc Mougère à Mauguio : Le Cube, 5 000 m². Promoteur : Vinci Immobilier Méditerranée

TERRA Cambacérès
Terra à Cambacérès, Montpellier

• Parc Cambacérès à Montpellier : Terra, 7 500 m². Promoteurs : Nexity – Cirrus – Engie

Bâtiment Le Weko sur la Zac Hippocrate à Montpellier
Bâtiment Le Weko sur la Zac Hippocrate à Montpellier

• Zac Hippocrate à Montpellier : Weko, 4 086 m². Promoteur : Vinci Immobilier Méditerranée

Vitalia à Baillargues
Vitalia à Baillargues

• Parc Aftalion à Baillargues : Vitalia, 4 916 m². Promoteur : NG Promotion

Le Shed, Zone de Fret Aéroport
Le Shed, Zone de Fret Aéroport à Mauguio

• Zone de fret de l’aéroport Montpellier Méditerranée à Mauguio : Le Shed, 5 010 m2 – Programme mixte d’entrée de parc, avec 1 200 m2 de bureaux, 1 200 m2 de showroom, 2 600 m2 d’activité (village artisans). Promoteur : Totem Promotion

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.