MONTPELLIER JOURNAL - René REVOL - La Médiation du Cub de la Presse est possible

MONTPELLIER JOURNAL - René REVOL  - La Médiation du Cub de la Presse  est…

MONTPELLIER JOURNAL – René REVOL  – La Médiation du Cub de la Presse  est possible.
Le tout par communiquésde presse  échangés… A suivre …


Communiqué de René REVOL

Fait à Grabels le 2 mars 2015

Suite au communiqué de presse publié par le Club de la Presse du Languedoc-Roussillon, ce lundi 2 mars 2015, je prends acte de la main tendue visant à proposer l’intervention d’un médiateur. 

Considérant qu’il m’a été impossible d’utiliser mon droit de réponse, j’accepte la proposition du Club de la Presse. Je souhaite vivement que cette rencontre avec le médiateur s’organise dans les plus brefs délais afin de mettre un terme à cette affaire préjudiciable pour tous. Il est évident que ceci ne présage en rien des suites à donner à cet entretien.

Plus que jamais la liberté de la presse doit être défendue et je continue à affirmer haut et fort qu’informer n’est ni injurier ni encore diffamer.

René REVOL


* Donnant suite a ce communiqué :  Jacques Olivier TESSIER  ( Directeur de la publication de Montpellier Journal ) nous pris d'insérer ce 3 mars 2015 : 

René Revol écrit : “Considérant qu’il m’a été impossible d’utiliser mon droit de réponse.” Cette affirmation est mensongère pour la simple et bonne raison que René Revol n'a jamais adressé de droit de réponse à Montpellier journal.

Jacques-Olivier Teyssier, directeur de la publication de Montpellier journal.


Plainte contre Montpellier Journal
Une autre voie est possible

Vendredi 27 février, le maire (Parti de gauche) de Grabels, René Revol, a annoncé qu’il poursuivait le pure player Montpellier Journal pour diffamation suite à la diffusion d’un article intitulé « René Revol fait un beau cadeau foncier à un entrepreneur du bâtiment ».

Si la liberté d'informer n'empêche évidemment pas celle de se défendre, nul ne peut ignorer qu’une telle action est mortifère pour un média aussi fragile économiquement. Les simples frais de justice(*) constitueront une obstruction au travail de journaliste de son directeur de publication, Jacques-Olivier Teyssier, qui, rappelons-le, est présumé innocent.

Le Club de la Presse estime que d’autres voies sont possibles avant d’en arriver à une telle extrémité, comme le droit de réponse ou la conciliation, et propose l’intervention de son médiateur, Jacques Molénat. Montpellier journal a prévu une soirée de soutien samedi prochain, 7 mars, à l’Atelier du nord (29, rue St Étienne, quartier Figuerolles) à laquelle le Club de la Presse s’associe.

Depuis 2009, Montpellier Journal est la cible d’attaques inacceptables de la part de collectivités et d’institutions (Agglomération de Montpellier, Région et préfecture) : privation de communiqués de presse, « blacklisting », entrave par les policiers et les gendarmes, etc. A chaque fois, le Club de la Presse s’est mobilisé et a pu débloquer des situations. A ce jour, seul le préfet continue de refuser d’inviter Montpellier Journal aux conférences de presse et de lui envoyer les communiqués de presse.

Le Club de la Presse condamne avec la plus grande fermeté cet ostracisme d’un représentant de l’Etat qui constitue une entrave à la liberté de la presse et à son libre exercice.

(*) Le Club de la presse rappelle à ses adhérents qu’ils peuvent disposer d’une aide juridique via ses services, avec une première consultation gratuite et des tarifs négociés.

 Club de la Presse


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.