Montpellier : le village rom de transition de la Rauze, "un projet d'intérêt général" selon le préfet Moutouh

Le projet de village de transition de la Rauze, destiné à accueillir et assurer l'intégration sociale et économique de 165 personnes évacuées du camp de roms de Celleneuve, n'en finit plus de faire couler de l'encre et de mobiliser. Ce matin, le préfet s'est exprimé à ce sujet sur France Bleu Hérault.

Le village de transition situé entre Montpellier et Lattes, dans le quartier de la Rauze, suscite la polémique tant de la part des riverains que de la part du maire de Lattes, Cyril Meunier, concernant notamment la pollution qui y règne (proximité avec l’autoroute et l’aire de concassage) ; le risque d’insécurité routière, etc. (voir nos articles précédents ci-dessous)

Un projet sur deux ans

Le préfet Hugues Moutouh a souhaité apaiser les tensions en rappelant qu’il s’agit d’un “projet d’intérêt général.” Il a expliqué : “J’assume de défendre l’intérêt général, et l’intérêt général peut irriter ou contrarier quelques intérêts particuliers”. Rappelant avoir reçu les riverains, il a résumé ainsi l’affaire : “personne ne veut de Roms à côté de chez lui. Mais c’est un village de transition parce qu’ils ne seront là que momentanément. Dans un second temps, par l’aide que nous leur apportons – je rappelle que nous débloquerons 1,5 million par an pendant deux ans – cet argent va servir pour l’accompagnement individualisé des familles que nous allons accueillir dans ce village de transit”.

Un village encadré

Selon le préfet, un règlement intérieur sera en vigueur et devra être observé par les habitants sous peine d’exclusion. 14 personnes travailleront sur place pour encadrer et conseiller les habitants. Deux gardiens assureront la sécurité du village de transition, et des patrouilles passeront régulièrement.

Le préfet a expliqué que l’entrée dans le village de transition de la Rauze est soumise à des engagements de la part des personnes : engagement à “suivre des formations Pôle emploi ou Mission locale”, et engagement à scolariser régulièrement les enfants. Le village de transition est en effet destiné à insérer ses habitants dans la société et dans la vie économique.

Le village de transition ouvrira en mars 2022.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.