Montpellier-Singapour : l'expatriation, une évidence pour Jean-Philippe Béraud

Ce Montpelliérain a baigné dans l'international dès son plus jeune âge. Il vit aujourd'hui à Singapour, après avoir passé 6 ans en Indonésie. Portrait.

Jean-Philippe Béraud explique : « Grâce à mes parents, je suis immergé dans l’international depuis tout petit ». Avec une maman professeur d’anglais et un papa pilote de ligne, Jean-Philippe Béraud a eu le goût des voyages très tôt : « j’ai eu la chance de faire un certain nombre de séjours linguistiques dans des familles d’accueil et j’ai tout de suite été ouvert à tous ces échanges culturels riches ».

Ce montpelliérain qui a étudié au Lycée Joffre puis a intégré les classes préparatoires au Lycée Notre Dame de la Merci à Montpellier, a ensuite rejoint l’école de commerce de Pau (ESC Pau). “Un premier stage de 6 mois en Irlande, à Cork, un double diplôme au Mexique, un stage de fin d’études chez Total… Toutes ces expériences m’ont confirmé que j’étais fait pour l’international ».

Jean-Philippe Béraud recherche ensuite un VIE en Amérique Latine, au Moyen-Orient ou en Asie : « J’ai eu le choix et c’est le poste qui me correspondait le plus qui ‘a gagné’ : celui qui m’offrait le plus grand champ d’actions et de responsabilités. » Le voilà parti à Jakarta en Indonésie pour un cabinet d’ingénierie pétrolière puis pour le groupe Institut de Soudure : « j’ai pu évoluer pendant 6 ans au sein de l’entreprise, dont les 3 dernières années où j’en étais le directeur. J’ai aussi recruté un VIE à mon tour, connaissant la pertinence tant pour le jeune que pour l’entreprise. Je suis passé par Racines Sud et Bertrand, un Nîmois, nous a rejoint ».

Les réseaux, indispensables surtout quand on est loin

Aujourd’hui, Jean-Philippe Béraud travaille pour ABI Energie à Singapour. Il est responsable du développement commercial et des opérations internationales, dans le secteur des énergies renouvelables et gazières (gaz, wind farm, éoliennes offshore, plateformes pétrolières, FPSO …).

Représentant de Racines Sud, la communauté des Occitans expatriés pour le Sud Est asiatique, ses missions lui tiennent à cœur : « identifier les Occitans installés dans la région, accompagner et coacher des étudiants qui se lancent dans l’aventure de l’expatriation, jouer le relais de croissance sur nos territoires pour les entreprises occitanes … et s’entraider surtout, car partager les mêmes origines nous rapproche ».

Au-delà de ce réseautage, Jean-Philippe Béraud voit dans la communauté Racines Sud « une facilité de mise en lien qui complète l’ensemble des offres publiques et privées. Chez nous, l’Occitanie dispose d’une réelle attractivité (French Tech, vignoble, ingénierie, aéronautique …). Si nous représentons efficacement notre région, nous pouvons créer et développer des ponts et des alliances et accompagner en Occitanie des capitaux étrangers ! »

Entre 110 et 150 Occitans sont présents dans le Sud Est-asiatique. Jean-Philippe Béraud leur lance un appel : « Rejoignez notre communauté et notre Amical, vous ne le regretterez pas ! ».

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.