Montpellier Métropole : un Forum de l'eau installé dans un an

Mardi 22 mars se tenait un conseil de Métropole à Montpellier. A cette occasion, un vœu a été voté en faveur de la création d'un Forum de l'eau d'ici un an.

Le 22 mars se tenait la Journée mondiale de l’eau. L’occasion idéale pour la votation d’un “vœu en faveur de la mise en place d’un Forum de l’eau d’ici un an”, a plaidé le maire de Grabels René Revol, également vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole délégué à la Gestion raisonnée, écologique et solidaire de l’eau et de l’assainissement. Une création proposée dans le cadre d’un appel à projets de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse, qui pourrait bénéficier d’aides financières sur 2022-2023. Les arguments du vice-président ont été convaincants, les élus de la Métropole ayant adopté ce vœu à l’unanimité.

René Revol
René Revol, maire de Grabels et vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole délégué à la Gestion raisonnée, écologique et solidaire de l’eau et de l’assainissement

Pourquoi mettre en place un Forum de l’eau ?

René Revol a rappelé que la ressource en eau est contrainte par un stress hydrique fort. La métropole de Montpellier a connu “les deux mois de sécheresse les plus élevés en janvier et février depuis toujours, avec un niveau de sécheresse égal à celui de l’été”. Cela doit inciter à “une plus grande sobriété d’usage de l’eau”, en se cantonnant aux “usages les plus fondamentaux”. Cela passe selon lui par “un changement de comportement collectif”.

Les membres du Forum de l’eau

Piloté et porté par la Métropole de Montpellier, cofinancé avec des partenaires* et présidé par Michaël Delafosse, ce Forum de l’eau devrait rassembler les acteurs de l’eau** et les citoyens intéressés à l’échelle du territoire, et “dépasser les frontières administratives”. Le président de la Métropole, Michaël Delafosse, a relevé l’importance de “coopérer avec la recherche, avec les autres EPCI ou syndicats sur la maîtrise de la ressource et impliquer les citoyens dans une nécessaire sobriété via notamment un tarif d’écoresponsabilité qui sera établi dans les mois qui viennent”.

Les rôles et actions du Forum de l’eau

Mis en place en mars 2023, en plein “centenaire du Congrès de l’eau rassemblant les communes de l’Hérault en 1923″, le Forum de l’eau est destiné à “remplir le rôle d’observatoire, c’est-à-dire collecter des statistiques sur la qualité et la quantité d’eau disponible, mais aussi à mener des campagnes de mobilisation et de sensibilisation des usagers pour construire avec eux une politique de l’eau a expliqué René Revol. Par ailleurs, le Forum de l’eau élargira le débat aux institutions, chercheurs, associations… parties prenantes des sujets sur l’eau.

Le Forum de l’eau disposera de 2 outils : un site Internet qui lui permettra de rendre publiques les données collectées au sujet de l’eau, les échanges et autres ; et des manifestations tournées vers le public : des rencontres, débats et autres ateliers citoyens sur des thèmes choisis, des sondages d’opinion menés auprès des habitants, etc.

A raison de 2 thèmes par an, le Forum de l’eau pourrait notamment se pencher sur l’économie d’eau et la réutilisation des eaux traitées usées (la REUT, comme celle mise en place à La Grande-Motte et Agde pour arroser les golfs ; la décarbonation des eaux potables ; les baignades urbaines et la lutte contre la pollution des eaux des cours d’eau…

La qualité et la quantité d’eau en question

Lors du conseil de métropole, la conseillère Catherine Ribot a insisté sur “la dimension partenariale de la politique publique menée par la Métropole autour de l’eau”, expliquant qu’elle résulte d’une “pleine conscience de l’urgence en la matière de la part des élus”. Selon elle, le Forum de l’eau s’inscrit dans la droite ligne du Forum international de l’eau de Dakar. Elle a rappelé que la ville de Montpellier et 16 autres communes de la Métropole ont reçu le label “communes économes en eau”. “L’Objectif de Développement Durable n° 6 garantit l’accès de tous à l’eau et l’assainissement. Or, la ressource eau est en danger, dans sa qualité et sa quantité”, a-t-elle conclu.

Pour sa part, Charles Sultan, professeur émérite d’endocrinologie pédiatrique au CHU de Montpellier, expert en santé environnementale, conseiller de Montpellier Méditerranée Métropole et adjoint au maire de Montpellier chargé de la Santé, a insisté sur l’importance de la qualité de l’eau, sachant que “des publications récentes font état de contamination de l’eau de robinet par des pesticides, des métaux lourds, des médicaments, des pesticides”. Il souhaite “que la concentration de l’eau en perturbateurs endocriniens soit analysée au niveau de la métropole”. Ce à quoi René Revol a répondu qu’un atelier du Forum de l’eau se pencherait sur les actions à mener pour la qualité de l’eau.

Véronique Négret, maire de Villeneuve-lès-Maguelone, vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée au littoral, à la prévention des risques majeurs et à la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations, s’est dite “enthousiaste à l’idée de ce forum associant les élus et les citoyens, qui aidera à faire prendre conscience à la population que la qualité et la quantité d’eau sont précieuses et que la ressource va se raréfier”. Elle ajoute : “Il va falloir développer une culture de la sobriété dans la consommation de l’eau“.

René Revol a conclu en disant que le comité de bassin Rhône Méditerranée a adopté à l’unanimité un schéma départemental d’aménagement et de gestion des eaux, qui donnera des préconisations. Par ailleurs, les travaux de l’Usine Vallée d’Eau débuteront dans un mois pour assurer un traitement très perfectionné de l’eau afin de lutter contre les pollutions médicamenteuses.

*les partenaires pourraient être Sète Agglopole Méditerranée, la CC du Grand Pic Saint-Loup, la CA du Bassin de l’Or, le Syndicat du Bas Languedo, le Syndicat mixte Garrigues Campagne…
** Les acteurs de l’eau associés pourraient être des institutions (l’Agence de l’eau, les services de l’Etat, Syble, Symbo…), des associations et collèges d’usagers (Mosson coulée verte, Alec, Apieu, Eau secours 34, FNE, Aquavallée, Cen LR, la chaire Unesco, le Conseil de développement…), des centres de recherche (Inrae, Ifremer, CNRS, le labo Hydro Sciences, l’IRD…), les collectivités locales dont les 31 communes de la Métropole.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.