Ou Habitons nous !!

  Après avoir dénoncé l’état de la rue Honoré MURATET et de la rue…

 

Après avoir dénoncé l’état de la rue Honoré MURATET et de la rue Louis BAGES, nous avons été agréablement surpris lorsque nous avons constaté que les employés municipaux reprenaient le revêtement de ces deux chaussées. Nous l’avons fait savoir par la presse locale et sur notre site internet. Nous nous sommes félicités de cette initiative

Quelle ne fut pas notre stupeur d’être interpellés, dans la presse locale, par un ancien élu M. BENTAJOU nous expliquant que ces travaux étaient dus à la demande du comité de quartiers dont il est, parait- il, responsable, et non à AGATHE. Pourquoi pas si cela permet d’avancer ! Nous aurions pu faire amende honorable, mais nous avions crié victoire trop tôt ! Quels sont les travaux qui ont été réalisés au cours de cette intervention ? La réparation de deux affaissements de chaussée et la mise à niveau de 3 plaques d’égout. Nous sommes loin d’une reprise générale. Il s’agissait tout simplement d’une suppression d’obstacles pour permettre à M. le Maire et à sa cour de ne pas se tordre les chevilles lors de l’inauguration des métiers d’art ! En effet on est loin du compte. Nous nous sommes réjouis trop tôt !

En fait, cette rue n’a pas été reprise dans son ensemble comme voulait le faire croire l’ancien élu, nous sommes déçus. Peut-être lirons nous, dans un prochain compte rendu des comités de quartier que la fin des travaux est prévue pour …..

Quoi qu’il en soit, et n’en déplaise à Mr Bentajou, grand responsable des comités de quartiers, sous la haute autorité de S.FREY ? nous continuerons à jouer notre rôle d’aiguillon, hors la structure des comités de quartiers puisque tous les membres de notre association en ont été éjectés.

EJECTEE : Notre association l’a été dans d’autres cas et en particulier:

  • · les invitations officielles (souvenez-vous du « NE JAMAIS INVITER »),
  • · la transformation du POS en PLU (nous avons pourtant un agrément pour l’urbanisme et l’environnement) et toutes les commissions extra municipales.

EJECTEE comme si nous étions une association de brigands de grands chemins !

Pourtant, aucun délit ne justifie une telle mise à l’écart : Agathe n’est pas surveillée par Tracfin , nous ne sommes pas soupçonnés de blanchiment d’argent, ni d’un quelconque trafic, même celui d’influence !

Pour continuer à dire ce que nous estimons devoir dire, nous conseillons à Mr  « ANTIAGATHE » qui ne cesse de critiquer notre Association, de se déplacer sur quelques points chauds :

– Le chemin du Mont St Loup : nous préconisons la reprise en totalité de la portion de voie se trouvant entre la rue du 11 Novembre et le Boulevard du Monaco. On y trouve des trous de l’ordre de 40/40/30cm de hauteur, plus quelques nid-de-poule. Il est «évident que la responsabilité du Maire sera engagée en cas d’accident. Une solution, quelques brouettes de pouzzolane et la structure de cette voie sera en adéquation avec sa dénomination : un chemin, tel qu’il était il y a quarante ans.

– Il en est de même pour la rue Hoche à la hauteur du plan de l’Abbé DOLQUES et de la rue de l’Arsenal : des trous partout, un vrai gruyère (il est vrai que nous sommes près des halles).

– La partie de la route de Guiraudette depuis le rond-point de l’Archipel jusqu’au rond-point de l’Ephèbe (si vous préférez, de Picard jusqu’à Lidl) : un no man’s land de 400 mètres où piétons, handicapés et autres voitures d’enfants ont intérêt à ne pas mettre un pied, sauf pour se mettre en danger. La solution sécuritaire consisterait à passer, depuis le murier de Sicard, par les bords de l’Hérault, voire par la route de Rochelongue (question sécurité, ce n’est pas mieux). A quelques mois de l’ouverture de la piscine des Champs Blancs, c’est quand même inquiétant.

Autre point important dans le cadre de la réhabilitation des quartiers anciens dégradés :  nous avons pu lire dans un journal local que l’État avait retenu entre autres la ville de Béziers pour sa rénovation urbaine ! En effet le gouvernement va mobiliser 380 millions d’euros. Il y a eu un appel à candidatures qui a permis d’identifier 87 projets

Sur ces 87 projets, 40 ont été retenus dans le cadre du Programme National de Requalification des Quartiers anciens dégradés (PNRQAD)

La ville d’Agde est absente de cette opération! Quelles en sont les raisons ? Pas de projet, négligence, ou incompétence de la SEBLI entre autres ? AGDE et BÉZIERS ont pourtant les mêmes problèmes d’habitats 

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

 

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle défend aussi le Patrimoine communal et la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation Stationnement) 

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social 2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.