L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

RAS LE BOL DU LAXISME ET DE LA COMPLAISANCE MUNICIPALES, les Agathois ont le droit de vivre en sécurité

La délinquance subie par les Agathois est multiple : incivilités, conduites dangereuses en voiture en pleine ville, attaques à main armée, vols et cambriolages, destructions de véhicules, escroqueries, trafic de cigarettes et d’objets volés et partout le trafic de drogues, au centre-ville, au Cap, au village naturiste et même l’été à la Tama- rissière. Enfin, […]

La délinquance subie par les Agathois est multiple : incivilités, conduites dangereuses en voiture en pleine ville, attaques à main armée, vols et cambriolages, destructions de véhicules, escroqueries, trafic de cigarettes et d’objets volés et partout le trafic de drogues, au centre-ville, au Cap, au village naturiste et même l’été à la Tama- rissière. Enfin, des violences contre les femmes très répandues, même chez ceux qui devraient donner l’exemple dans la ville…

Deux constats révèlent une évolution mafieuse de notre ville : la rotation rapide de certains commerces signifie que nombre de ces implantations n’ont d’autre but que le blanchiment d’argent ; les nombreux incendies de boîtes de nuits ou de restaurants procèdent de règlements de comptes ou du racket, au détriment notamment des commerçants et des touristes.

Il y a eu en fin 2013 une petite amélioration, grâce à l’action du nouveau commissaire et certainement pas grâce au maire, mais de courte durée, comme le prouve le braquage récent d’un restaurant du centre-ville. Car le problème de fond reste entier : cette municipalité ne respecte pas la loi, s’en vante même, encourageant ainsi de fait la délinquance. Trois exemples :

  • dans son rapport de 2010 la Cour des Comptes a révélé l’illégalité de la reconstruction par la municipalité du Moulin des Evêques, situé sur un terrain inondable ;

  • l’association Agathé a pointé à juste titre l’absence de respect des règles par les bénéficiaires des concessions de plage, dont certains proches d’élus municipaux et le Préfet a admonesté le maire et rétabli la légalité ;

  • des Agathois scandalisés ont envoyé il y a quelque temps au Cactus Agathois la photo de la voiture du maire garée sur un emplacement réservé aux handicapés, comportement très révélateur….

    Comme indiqué récemment par un hebdo de grande diffusion, Agde a toujours un des taux de délinquance les plus élevés de France. Le maire sortant prétend que les chiffres ne prennent pas en compte la présence des touristes l’été mais il en va de même des statistiques des autres communes touristiques de France. Quelles que soient ses propos, le maire sortant n’est pas crédible sur la lutte contre la délinquance, en raison de son laxisme permanent, dont voici 4 exemples :

  • Lorsqu’il est devenu maire, un de ses premiers actes a été de nommer à la barrière du village naturiste un individu recherché par Interpol, qui a d’ailleurs été rapidement arrêté et incarcéré.

  • Quelques années plus tard, c’est un véhicule de la mairie qui servait à un employé municipal pour faire du trafic de drogues, qui a été condamné à une peine de prison ; aux dernières nouvelles il serait engagé à l’agglo ! Si tel est le cas, ce serait très édifiant…

  • Un peu plus tard, on a découvert qu’un membre de la police municipale passait une partie de son temps de travail à photographier dans des locaux municipaux des jeunes filles en tenue légère.

  • Lors de l’agression d’une bijouterie il y a plusieurs mois, il est apparu que nombre des caméras gérées par la municipalité étaient hors d’état de fonctionner… Tout bon pour les voyous !

Je suis déterminée à rétablir l’ordre républicain dans notre cité et voici les 4 orientations qu’avec mon équipe je vous propose :

1 REFORMER LA POLICE MUNICIPALE ET LA FAIRE PATROUILLER A PIED
Le maire, garant de l’ordre public, détient un pouvoir de police administrative pour les infractions comme le stationnement ou le bruit… Il a alors recours à la police municipale. En cas de méfaits plus graves, il doit faire appel à la police nationale, seule compétente pour intervenir. Il est donc essentiel que police

municipale et nationale coopèrent, travaillent dans le même sens, ce qui est difficile actuellement en raison de la complaisance et du manque de professionnalisme de la police municipale.
Elue maire, je réformerai complètement l’organisation et le fonctionnement de la police municipale, pour lui faire retrouver le crédit qu’elle a perdu auprès des Agathois. Si vous m’élisez maire, vous n’entendrez jamais plus un policier municipal impuissant vous dire « Changez de quartier ! » ou « Déménagez ! ». Des patrouilles à pied auront lieu tous les jours.

2 METTRE FIN AU LAXISME ET AUX PASSE-DROITS
Je reverrai l’implantation des annexes de police municipale pour les rapprocher des lieux où se déroulent les perturbations. Les stationnements gênants, les injures, les menaces, les crottes de chiens non ramas-

sées, les dégâts causés aux véhicules garés, la conduite sans casques de scooters bruyants, toutes ces incivilités qui polluent notre quotidien seront systématiquement sanctionnées par des amendes et j’utiliserai à fond le rappel à la loi pour les auteurs d’incivilités et petits délinquants. Lorsqu’il s’agit de mineurs, les parents auront à assumer leurs responsabilités. Aucun passe-droit ne sera accordé, y compris à moi-même et aux membres du conseil municipal.

3 MOBILISER TOUS LES ACTEURS POUR LA SECURITE
Beaucoup d’acteurs doivent travailler ensemble pour la sécurité : police nationale et municipale, mais aussi services municipaux, services sociaux, établissements d’éducation, etc. Il existe une structure qui les

rassemble, le comité urbain de cohésion sociale, qui, avec le maire sortant est resté une coquille vide, alors qu’ailleurs il a été efficace. Je le réanimerai et tous les ans un rapport sera présenté aux Agathois sur l’évolu- tion réelle de la délinquance quartier par quartier.

4 ASSURER L’ASSIDUITE SCOLAIRE ET METTRE LES JEUNES DESOEUVRES EN FORMATION PROFES- SIONNELLE

Ayant dirigé avec succès des établissements difficiles en région parisienne, je sais qu’il ne faut rien laisser passer. Les enfants et adolescents sont mieux à l’école, au collège, au lycée qu’à traîner dans la rue. Elue maire, j’organiserai des formations professionnelles pour permettre aux jeunes de s’intégrer dans la société, au lieu qu’ils zonent et tombent sous la coupe des trafiquants de drogue.
Naturellement, juste avant les élections, le maire sortant fait semblant de se réveiller sur le sujet de la délinquance, de même qu’un autre candidat, qui, il y a encore quelques mois, dans une réunion au centre-ville, minimisait la réalité de la délinquance… N’écoutez pas ces beaux parleurs et faites-moi confiance, je suis une femme déter- minée, qui, avec l’équipe du Cactus Agathois, a sans relâche depuis 5 ans dénoncé la délinquance galopante dans notre ville et je suis la seule à avoir le courage et la capacité d’agir vraiment !

Dominique ANTONMATTEI, candidate à la mairie d’Agde

Le vrai changement pour Agde en 2014 sera d’élire une femme dynamique, déterminée et de bon sens !

LISTE AGISSONS POUR AGDE

Liste d’intérêt local soutenue par le Cactus Agathois
Pour vous informer, pour soutenir DOMINIQUE ANTONMATTEI
Tél.
06 95 92 80 11
Email : contact@dominiqueantonmattei2014.fr

www.dominiqueantonmattei2014.fr

www.facebook.com/AgissonsPourAgde 


Réunions publiques (à 19h) :
 
Le mercredi 5 mars, au Grau d’Agde,
salle de la mairie annexe ;
 
Le mardi 11 mars, au Cap d’Agde,
salle Mozart au Palais des congrès ;
 
Le mardi 18 mars, au centre-ville,
Salle des mariages
au 1er étage dela maison du cœur de ville.

 

Cliquez sur les documents pour les agrandir en plein écran


Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2014 02 24 %C3%A0 01.33.53

Capture d%E2%80%99%C3%A9cran 2014 02 24 %C3%A0 01.34.16

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.