Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

REGIONALES 2015 - Vous faites quoi Dimanche prochain ? par Patrick VIGNAL, député de l'Hérault

Au vu de ce premier tour des élections régionales, les résultats montrent une forte…

Au vu de ce premier tour des élections régionales, les résultats montrent une forte progression de l'extrême droite partout en France. Le FN arrive en tête dans 6 régions sur 13. Notre région ne fait pas exception, son littoral est encore plus fortement touché, la 9è circonscription de l’Hérault n’y échappe pas avec un score de 34%.

Je n’userai pas de superlatifs pour commenter ces chiffres. C’est inutile, ils parlent d’eux-mêmes. Au risque de surprendre, je ne ferai pas non plus de ces résultats favorables au Front National la boussole de mon combat politique. D’abord parce qu’avoir les yeux rivés sur les scores du FN ne remplace pas l’action politique. Et mon combat prioritaire est et reste l’action politique sur le terrain. C’est comme cela que j’entends combattre les illusions, les mensonges et les aberrations du FN. Ensuite parce que les électeurs qui ont voté en faveur du FN ne l’on pas fait pour nous envoyer un énième message de protestation, de colère ou de dégoût. Ces messages ils nous les envoient depuis de nombreuses élections. Dans la Région, comment expliquer que là où les scores du FN dépassent les 40%, ils étaient déjà de l’ordre de 30 % il y a 10 ans. Les municipales, puis les européennes, enfin les départementales nous annonçaient ces résultats. Parmi les quelques 6 millions d’électeurs en France et les 653 000 en Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées qui ont voté pour le FN, combien l’ont fait parce qu’ils ne voulaient plus voter pour le PS et plus largement pour les listes de gauche ? La gauche a perdu une partie de cet électorat. Il faut s’interroger sur ces raisons, nous en avons le devoir. A-t-elle les moyens de les retrouver ? Je m’y suis engagé et je le crois. Je ne crois pas aux analyses de certains politologues qui pensent que le vote FN du 1er tour reste un vote de protestation, un coup de gueule qui une fois poussé soulagerait suffisamment pour retrouver la raison le dimanche suivant. Alors aujourd’hui, je ne m’adresse pas aux électeurs du FN. Les 12 % de jeunes qui ont voté pour lui sont de dangereux apprentis sorciers. Ceux qui sont en souffrance se trompent de remède et nos ainés ont déjà oublié qui sont les fondateurs, issus de la collaboration et de l’OAS, de ce parti d’extrême droite.

Aujourd’hui, je veux m’adresser aux électeurs de gauche qui ne sont pas venus pour protester. Ils sont nombreux, très nombreux, trop nombreux. Ils représentent une bonne part des 47,75 % d’abstentionnistes de notre belle région. Je ne fais pas la morale aux abstentionnistes, je leur dis de ne pas confondre les élections et de ne surtout pas transformer ces régionales en référendum pour le FN, car c’est ce qu’ils feront s’ils s’abstiennent dimanche. S’ils sont mécontents du gouvernement, ils se trompent en utilisant cette élection pour le dire. Et ils confortent l’idée que le parti qui représente les mécontents serait uniquement le Front National. Veulent-ils vraiment faire de ce parti leur porte voix ? Ils peuvent juger que la gauche au gouvernement n’en fait pas assez, qu’elle a perdu une partie de son logiciel, qu’il nous reste beaucoup à faire et nous nous y attelons tous les jours sans relâche. Il est certain que le FN au pouvoir fera pire.

C’est à ces électeurs que je m’adresse et je leur dis que cette élection est une élection locale. Qu’ils lisent les propositions de la liste « Notre Sud en Commun » menée par Carole Delga :

• Une action économique innovante en faveur de l’emploi, de la formation et de l’apprentissage, selon les besoins des territoires.
• Une garantie de l’équilibre territorial, avec une politique forte en matière de services publics de proximité et de qualité.
• Une priorité à la jeunesse, avec pour elle, de meilleures conditions de vie et d’études, une aide concrète pour leur autonomie
• Un soutien affirmé à la culture, à nos identités occitane et catalane, aux associations et l’ouverture au monde et à la solidarité.
• La protection de notre cadre de vie, de notre santé, de notre modèle de vivre ensemble et tout ce qui favorise le lien social.
• La préservation de notre environnement avec la mise en avant des énergies renouvelables, la transition écologique, une action concrète pour la biodiversité et le climat, une agriculture de qualité.
• Des transports du quotidien plus sûrs, plus faciles et plus fréquents.
Surtout, il nous paraît décisif de travailler, ensemble, à une nouvelle pratique politique permettant de renforcer le lien direct entre l’institution régionale et les citoyens, la garantie de l’action dans la clarté et la transparence.
Les politiques menées par les majorités socialistes des deux régions seront maintenues voire renforcées en matière de transports avec le TER à 1€, avec la construction et de rénovation des lycées, avec l’accès au savoir et à l’éducation avec l’ordinateur gratuit pour tous les lycéens…

Voilà des faits, des chiffres et les électeurs de gauche ne peuvent pas faire comme si rien n’avait été fait même s’il reste tant à faire et beaucoup de choses à corriger. Peuvent-ils sincèrement penser que le FN le fera ?
Je ne veux pas que mon travail de terrain sur la 9ème circonscription de l’Hérault et celui des maires de Lunel, Claude Arnaud, de Saint-Nazaire de Pézan, Robert Pistilli, de Marsillargues, Bernadette Vignon, de Saint-Just, Hervé Dieulefès, de Lunel-Viel, Jean Charpentier, du groupe socialiste à la ville de Lunel, de la majorité des élus locaux, des conseillers départementaux, Bernadette Vignon et Claude Barral, du président du département, Kléber Mesquida et du président de la région, Damien Alary, soient pris en otage par des élus d’extrême droite qui n’ont que les présidentielles de 2017 en ligne de mire.

Grâce au travail de tous, nous avons obtenus pour ce territoire :

• La création d’une zone de sécurité prioritaire, dès 2012,
• La déviation de la RN113, attendue depuis 30 ans, est lancée,
• Le pôle d’échanges multimodal à la gare de Lunel pour améliorer la desserte de la ville,
entre Nîmes et Montpellier,
• La mise en place d’un délégué du Préfet à Lunel qui coordonne sur le terrain l’ensemble
des actions, entre collectivités et monde associatif,
• L’école régionale de la 2ème chance, pour donner des formations aux décrocheurs du
Pays de Lunel,
• La rénovation du Centre-Ville intégrée dans le Contrat de Ville

En vous abstenant, vous laisserez le FN anéantir le travail engagé. En votant, vous direz que vous en voulez plus. Et cela, nous l’entendrons, nous le ferons.

Dimanche prochain, votez pour la liste Notre Sud en Commun menée par Carole Delga, votez pour votre région.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.