Rencontre des Entrepreneurs de France (Medef) : les patrons de l’Hérault se confient à Paris

Hérault Tribune Pro Reportage

L’Hérault Juridique & Economique / Hérault Tribune a couvert la REF 2021, les 25 et 26 août à Paris, au cœur du patronat héraultais. Place à la première séquence de compte-rendu…

Photo : Bruno Le Maire, discours d’ouverture sur l’hippodrome de Longchamp. © Hubert Vialatte.

Première partie de compte-rendu avec Jean-Marc Oluski, futur président du Medef Montpellier, Thierry Lemerle, nouveau directeur régional de Pôle emploi, et Agathe Boidin, PDG de Pacific Pêche.

1
Jean-Marc Oluski (à droite) en pleine discussion avec le Toulousain Yves Rougier, PDG d’Altiservice (Font-Romeu Pyrénées 2000). A côté de Jean-Marc Oluski, Agathe Boidin (Pacific Pêche). © Hubert Vialatte.

Jean-Marc Oluski, futur président du Medef Montpellier

« La reprise économique peut être freinée par les problèmes de recrutement »
« La reprise économique peut être freinée par des problèmes de recrutement de personnel, qui deviennent récurrents, quels que soient les secteurs d’activité. Pour pallier cette difficulté, je souhaite travailler sur l’attractivité territoriale pour les salariés. C’est l’un des points que je présenterai le 9 septembre devant la presse. Il y a un marketing naturel du territoire, il faut en jouer.

La nouvelle agence de développement économique, préfigurée par Alex Larue ? J’attends que l’on nous interroge à ce sujet. Nous voulons être partie prenante. Cette structure me semble nécessaire pour relancer une dynamique d’attractivité territoriale, qui fait défaut à ce jour. »

Thierry Lemerle, directeur régional de Pôle emploi Occitanie

« Mettre en place une approche par filière »
« Je suis en train d’organiser, au niveau de Pôle emploi Occitanie, une approche par filière. L’Occitanie compte une dizaine de filières économiques majeures : la santé en première ligne, du fait de la crise sanitaire ; l’aéronautique, la métallurgie, l’agroalimentaire, l’hôtellerie café restaurant. L’idée est de placer des chefs de file employeurs en face d’un responsable de Pôle emploi pour traiter les sujets de la pénurie d’emploi et des tensions sur le marché du travail. Comme nous fonctionnons aussi par filière avec la Région, nous pourrons ajuster ensemble les programmes de formation.

Les difficultés de recrutement évoquées par le patronat sont réelles, et concernent tous les secteurs. Ici, sont notamment concernés le commerce de gros et de détail, la sécurité, ou encore la logistique – du chauffeur poids-lourd au préparateur de commandes. Nous pouvons impulser des actions concrètes sur ces métiers qui ne demandent pas une formation poussée.

Autre débouché, peu médiatisé, les Armées. Elles recrutent 40.000 personnes par an au niveau national. On s’intéresse de près à ce vivier, qui peut permettre à des gens diplômés d’accéder à une profession militaire. »

Thierry Lemerle est aussi chef de file national de Pôle emploi sur les filières maritimes et l’économie de la mer (en incluant la Marine nationale), et correspondant des Armées.

5
Agathe Boidin. © Hubert Vialatte.

Agathe Boidin, PDG de Pacific Pêche*

« La fin des aides signifie le retour à un environnement normal »
La repreneuse de Pacific Pêche vit sa première REF, en tant que nouvelle adhérente au Medef Montpellier. « C’est toujours positif, pour un chef d’entreprise, de s’aérer l’esprit, d’écouter des conférences sur la macroéconomie. Même si je m’attendais à davantage d’interventions sur les enjeux de la sortie de crise, liés notamment à l’impact de ’augmentation des coûts de transports et aux difficultés d’approvisionnements ».

Sa réaction sur la fin des aides, officialisée par Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, le 25 août ? « Cela signifie le retour à un environnement normal. C’est ce que l’on souhaite : les entrepreneurs ne vivent pas d’aides. Celles-ci doivent rester ciblées sur des secteurs qui vont continuer à souffrir de la situation. »

Les repreneurs d’entreprises pas assez pris en compte

D’après elle, la situation des entreprises reprises pendant la crise Covid n’a pas été assez prise en compte. « J’ai repris Pacific Pêche en août 2020, et n’ai pas pu justifier de la perte de plus de 50 % de CA, alors que les magasins repris existaient bien en 2019 et que la baisse était d’environ 80 % ! Le calcul a dû se faire sur les mois d’août à octobre 2020, alors que les stocks étaient faibles : il n’y avait pas eu d’achats, l’entreprise traversant alors un redressement judiciaire. Les règles de Bercy auraient dû être davantage édictées au cas par cas, en intégrant l’histoire de la reprise d’entreprise. Je ne suis pas la seule dans ce cas. Orchestra, La Halle ou Camaïeu ont rencontré les mêmes aléas. »

Après la réouverture des magasins, juillet et août ont été « deux bons mois ». Mais une menace surgit en cette rentrée, avec les risques de difficultés d’approvisionnement en équipements de pêche. « Les difficultés de production et de transport vont crescendo, ainsi que les coûts des containers maritimes – jusqu’à 18.000 dollars pour 40 pieds. » Dans ce contexte tendu, Pacific Pêche a déjà passé des achats pour 2022, et anticipe des augmentations de tarifs de 10 à 20 %, qui pourraient être répercutées en partie sur les prix de vente.

Autre actualité : Pacific Pêche va construire son futur siège social et ouvrir un nouveau magasin dans la région de Montpellier, à l’horizon 2023, dans un bâtiment à construire d’environ 1.500 m2. On vous en dit plus prochainement !

* Vente d’articles pour pêcheurs, Saint-Gély-du-Fesc. 38 magasins, 240 salariés, CA : 40 M€.

La semaine prochaine, suite et fin du reportage à la REF avec Samuel Hervé (Medef Montpellier), la délégation du Medef Béziers, Yann Fortunato (Fibois Occitanie), Arturo Del Rio (Stim) et Augustin Valero (Florian Mantione Institut).

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.