ROUTES - Dans L'Hérault, on roule écolo avec Eiffage !

Le groupe de construction Eiffage a développé un revêtement qui remplace le pétrole par…

Le groupe de construction Eiffage a développé un revêtement qui remplace le pétrole par des arbres et le teste sur des chaussées de l’Hérault.

Routes = pétrole

Si vous n’y aviez jamais pensé, une route est surtout un enrobé d’une vingtaine de centimètres fait d’un résidu pétrolifère. Il ne faut que 5% de bitume environ mais il doit être chauffé à plus 140°C, ce qui nécessite également beaucoup d’énergie. Ajoutez qu’il faut refaire le revêtement tous les dix ans en moyenne et vous arriverez à la conclusion que pour se défaire des énergies fossiles, il ne va pas falloir se contenter de regarder dans nos carburateurs.

Un nouveau procédé à froid plus écolo

Comme tous les grands groupe du BTP, Eiffage a cherché une alternative plus écologique et développe depuis trois ans Recytal Arm, un « bitume vert » qui utilise un liant d’origine végétale et récupère l’ancienne enrobée. Celle-ci est en effet mélangée sur place avec le Biophalt, le liant qui résulte d’émulsions de pins.
En plus de recycler l’ancien bitume et d’exploiter des déchets végétaux plutôt que des granulats pétrolifères, ce système fonctionne à froid, ce qui cumule plusieurs avantages : plus besoin de surchauffer, une machine en moins à amener et des économies d’énergie, et donc de gaz à effets de serre.

Le système a été testé depuis trois ans sur une piste de l’Ifsttar à Nantes pour vérifier comment ce bitume végétal résistait au passage de millions de poids-lourd. Désormais, il est utilisé pour restaurer une portion de route dans l’Hérault, proche de Montpellier.

Ce chantier innovant est réalisé sur la RD 26 entre St Mathieu de Tréviers et Guzargues sur une longueur d’environ 2,5 kilomètres, avec deux parties distinctes :

– une partie retraitée à froid à l’émulsion classique de bitume, en cours de réalisation,

– une partie retraitée à froid au liant végétal, programmée les lundi 30 et mardi 31 juillet.

Les services routiers du Département et les experts des laboratoires pourront ainsi suivre l’évolution des deux techniques pendant trois ans, et comparer leurs performances. Si ce chantier expérimental s’avère concluant, la technique pourrait se généraliser à terme sur l’ensemble des routes françaises.

Ce chantier innovant, d’un montant de 251 000 €, est intégralement financé par le Département.

 

Les chiffres clés du chantier :

7 000 m² de retraitement de chassée à froid à l’émulsion de bitume

7 000 m² de retraitement de chaussée au liant biosourcé Recytal

6 cm d’épaisseur de rabotage et retraitement

3 % de dosage de liant innovant Recytal

4 000 m² d’enduit de scellement gravillonné provisoire sur les zones retraitées

900 tonnes de bétons bitumineux minces (qui seront réalisés ultérieurement en septembre)

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.