Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SCANDALE POLITIQUE - Condamné pour abus de confiance, Robert Navarro toujours Sénateur LREM !

L'homme est réputé aussi malin que coquin et il aura fait une belle carrière…

L'homme est réputé aussi malin que coquin et il aura fait une belle carrière politique, au nez et à la barbe de ses opposants lui reprochant un manque de probité. Le voilà aujourd'hui définitivement condamné mais toujours sénateur de l'Hérault !

Le cumul des mandats, la marque de fabrique de l'élu héraultais

Ancien employé SNCF, il est responsable syndical de 1983 à 1989 puis premier secrétaire de la fédération socialiste de l'Hérault de 1990 à 2011.

Membre du conseil national du PS en 1990, le parti socialiste lui ouvrira alors toutes les portes des élections : conseiller municipal de Montpellier, conseiller communautaire de Montpellier Agglomération Communauté d'agglomération, membre du Conseil économique et social de 1999 à 2004, élu au conseil régional Languedoc-Roussillon en 1998, réélu en 2004 et 2010, vice-président, délégué à la mise en place du mémorial de Rivesaltes, ainsi qu'à la mise en place et au fonctionnement de la Maison de la Région à Bruxelles.

En 2010, à la suite du décès de Georges Frêche, il devient premier vice-président du Conseil régional puis président par interim suite au décès de Christian Bourquin. 

Toujours poussé par le PS, il est également élu député européen en 2004 puis sénateur de l'Hérault depuis 2008, mandat qu'il exerce toujours à ce jour.

85 700 euros de pizzas et de billets d'avion 

Après l'avoir porté au sommet, la fédération du PS de l’Hérault finira par déposer plainte en 2011 contre son homme de confiance, après avoir constaté la disparition de la comptabilité et découvert de multiples anomalies.

Le Député européen se faisait rembourser 2 fois

Ne reculant devant aucun sacrifice, l'homme politique se faisait rembourser ses billets d'avion deux fois : une fois par le PS héraultais et une autre fois par le parlement européen. C'était donc fromage et dessert pour le « cher » Robert Navarro ! 

Des voyages en famille payés par les adhérents du parti

Plus c'est gros, plus çà passe ! Voyageant également en famille, l'homme politique pousse le bouchon un peu plus loin : les billets d'avions de voyages privés du sénateur Robert Navarro , à Prague, Ljubljana, Budapest ou encore Marrakech seront payés la fédération PS de l'Hérault, sur instruction de son premier secrétaire Robert Navarro !

Son épouse, par ailleurs  salariée de la fédération PS et attachée parlementaire de son mari, fait souvent parti du voyage. Certainement pour l'assister dans l'exercice difficile de ses mandats, dans un Riad marocain ou au bord du Lac Balaton. 

Des pizzas sur la table des juges

D'importants frais de bouche sont également sur la “table” des juges, notamment la facture cumulée en 2010 d'une pizzeria voisine à hauteur de 19 710 euros. A 10 euros la pizza, cela fait prés de 2 000 pizzas engloutis sur un an. Un bel appétit de sénateur, mais toujours au frais d'autrui ! Il est vrai que dans ces conditions, la digestion en est facilitée ! 

En 2017, il adhère courageusement au groupe LREM juste après l'élection d'Emmanuel Macron

En 2017 et l'élection d'Emmanuel Macron, le sénateur qui doit entièrement sa carrière politique au PS choisit courageusement de rejoindre la majorité présidentielle et le groupe de La République en Marche.

Ce rapprochement que certains qualifieront d'opportunisme et de bouclier judiciaire n'aura heureusement pas empêché la Justice de statuer sur son sort. En 2018, l'homme politique est condamné par la cour d’appel de Montpellier à trois mois de prison avec sursis, à 30 000 € d’amende, ainsi qu’à la privation de tous ses droits civils, civiques et de famille. La privation de ces droits le rend de fait inéligible, l’empêche d’exercer un mandat électoral, et entraîne sa radiation des listes électorales.

Condamné et toujours Sénateur à ce jour 

Décidé à toucher ses indemnités parlementaires jusqu'au dernier jour, Robert Navarro se pourvoit alors en Cassation, suspendant ainsi encore pour quelques temps sa condamnation.

Il continue donc de poursuivre son mandat de sénateur, toucher ses indemnités et continuer son activité parlementaire au sein du groupe LREM du Sénat, en toute tranquillité et en toute légalité.

Fort heureusement, les bonnes choses ont une fin et la cour de Cassation a rendu le 17 avril 2019 un arrêt qui a rejeté son pourvoi. Sa condamnation est enfin réputée définitive. Ayant été déchu de ses droits civiques, il n'a plus le droit d'exercer de mandat et ne devrait pas non plus être en mesure de voter ce dimanche pour les élections européennes.

Il était temps que la cour de Cassation mette un terme à la carrière politique de Robert Navarro, après huit ans de procédure“, s’est félicité Me Abratkiewicz, avocat de la fédération socialiste de l’Hérault.

La bonne morale aurait également pu lui faire penser à démissionner de lui-même. Mais il aurait alors perdu ses “chères” indemnités payées par le contribuable depuis plus de 20 ans…

Contacté par la presse,  Robert Navarro n’a pas donné suite aux demandes de réaction. Le courage a peut etre touché ses limites… 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.