SERIGNAN - Il s'appelait Armand, fondateur du domaine viticole des Orpellières

La photographie date de la fin du XIXe siècle et c’est un document exceptionnel.…

La photographie date de la fin du XIXe siècle et c’est un document exceptionnel.

Voici le visage du fondateur du domaine viticole des Orpellières. Ce magicien de la vigne a réussi l’exploit d’en faire pousser plus de 200 hectares dans un environnement extrême, soumis aux caprices du temps et aux mâchoires acérées du sel. Son acharnement quotidien et sa vision lui ont permis de laisser son empreinte dans l’histoire de la viticulture.

En 1885, en pleine crise du phylloxéra, il parvient à tirer son épingle du jeu en transformant une ancienne ferme agricole en un domaine florissant. Il s’est même payé le luxe de créer un cépage à son nom, issu de ses expérimentations. Armand de Caunes (1845-1904) a épousé Claire Cazal, issue d’une vieille famille de Sérignan, les Castel. Ce mariage lui a apporté l’amour, la richesse et la possibilité de racheter ce domaine des Orpellières et de le transformer.

Nous avions publié il y a quelques mois un poème d’Armand (un autre document exceptionnel) évoquant la beauté naturelle de ce site qui encore aujourd’hui ne laisse personne indifférent. Armand était un pionnier mais sa vision a consumé son mariage jusqu’à lui faire perdre ses prétentions sur le domaine. Après sa mort en 1904, plus aucun propriétaire n’a réussi à le rendre aussi florissant que son fondateur. Une forme de malédiction s’est d’ailleurs abattue sur les viticulteurs entre faillites, guerres et salinisation des terres.

Le projet d’Armand demeure, c’est lui qui a rassemblé les terres qui constituent aujourd’hui la réserve naturelle, c’est également lui qui a offert les murs de sa cave à l’artiste Dado presque un siècle plus tard.

Le destin des Orpellières s’est donc forgé en 1880 grâce à la vision d’un homme tombé amoureux de son terroir.

Le service patrimoine de la ville est en lien étroit avec la famille De Caunes qui a pu nous transmettre des documents inédits. Nous avions fait visiter le domaine à Laurent et François de Caunes il y a quelques mois, nous espérons reproduire l’exercice avec un autre arrière-petit-fils d’Armand, le célèbre Antoine qui lui aussi a du sang Sérignanais qui coule dans ses veines.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.