Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

SERIGNAN - Inauguration de la passerelle et des aménagements cyclables lundi 18 juillet 2016

AMENGAMENTS DU TERRITOIRELE 18 JUILLET A 11H À SÉRIGNAN, INAUGURATION DE LA PASSERELLE ET…

AMENGAMENTS DU TERRITOIRE

LE 18 JUILLET A 11H À SÉRIGNAN, INAUGURATION DE LA PASSERELLE ET DES LAISONS CYCLABLES

Après 9 mois de travaux, la passerelle à Sérignan sera inaugurée le 18 juillet à 11h. A ce titre, l’ouvrage ouvrira officiellement son accès au public.

La passerelle pour piétons et cyclistes à Sérignan fera l’objet d’une inauguration lundi 18 juillet à 11h, en présence de :

Kléber Mesquida, président du Département de l’Hérault, député,
Pierre Bouldoire, 1er Vice-président du Département délégué général et aux solidarités territoriales Philippe Vidal, vice-président départemental délégué à l’aménagement du territoire,
Frédéric Lacas, Président de la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée et Maire de Sérignan Pierre Pouëssel, Préfet de l’Hérault

Il est conseillé de se garer sur le nouveau parking de la rive gauche de l’Orb (côté RD37).

La création de la passerelle est née d’une réflexion conjointe entre le Département et la Commune :

Les déplacements à pieds ou à vélo étant en nette augmentation dans ce secteur, et le « pont rouge » de Sérignan étant devenu inapproprié au nouveau mode de déplacement, le Département et la Commune ont uni leurs efforts pour répondre à la demande publique et environnementale, avec le soutien de l’Etat, la Région et l’Agglomération Béziers-Méditerranée.

Le projet a été lancé autour de 2 chantiers principaux :

* un chantier pour la construction de passerelle :
2,3 M € pris en charge à 100% par Département, dont 500.000€ versés par l’Europe (Feder)

* un chantier pour aménager les abords de la passerelle (réseau pluvial, parvis côté ville, parking, etc) :

Mardi 12 juillet 2016

– Commune de Sérignan : 1,7 M€ – Département : 200.000€
– Région : 200.000€
– Etat : 127.000€
– Agglo Béziers-Méditerranée : 62.500€


Capture d%E2%80%99e%CC%81cran 2016 07 13 a%CC%80 16.43.42

SOMMAIRE

A – UNE PASSERELLE EN COHÉRENCE AVEC LE TERRITOIRE

I – Le projet :

a) Un projet structurant pour accueillir les promeneurs …………………………………………………  
b) La passerelle piétons et cyclistes: le meilleur choix ………………………………………………… 

II – Les étapes de sa réalisation

a) Franchir l’Orb : une difficulté ……………………………………………………………………………….. 
b) Les étapes techniques de la construction ………………………………………………………………. 

III – Le financement du projet de la passerelle

a) Le coût et le financement de la passerelle……………………………………………………………… 
b) Le financement des aménagements aux abords de la passerelle………………………………. 

B – UN SCHÉMA CYCLABLE EN ACCOMPAGNEMENT DU PROJET

I – Un schéma cyclable conçu avant les travaux de la passerelle

a) Les aménagements cyclables de 2012 à 2016 ………………………………………………………. 
c) Les aménagements routiers annexes ……………………………………………………………………. 

II – Les chemins cyclables dans l’Hérault

a) L’Hérault : un département en tête de course ! ……………………………………………………….. 
b) La carte des voies cyclables dans l’Hérault …………………………………………………………….

A – UNE PASSERELLE EN COHÉRENCE AVEC LE TERRITOIRE

I – Le projet :

a) Un projet structurant pour accueillir les promeneurs

Le projet de la passerelle de Sérignan est né d’une réflexion conjointe entre le Département et la Commune. En effet, il a été constaté que les déplacements des promeneurs à pieds ou à vélo étaient en nette augmentation dans ce secteur.

Une fréquentation issue, à la fois du tourisme, mais également d’une démarche citoyenne à l’égard des déplacements non motorisés, qui s’est développée notamment :

– suite aux créations de pistes cyclables du Département de l’Hérault sur l’ensemble de son territoire depuis 2002

– par la volonté de la commune de Sérignan d’adapter son cœur de ville et chemins annexes, à ce type de déplacement

– en raison de la proximité des plages à moins de 5 km du centre-ville de Sérignan, qui accentue le trafic en deux roues.

Or, il se trouve que le « pont rouge » de Sérignan, qui mène le trafic routier du centre-ville vers l’autre côté de la rive, ne garantissait pas toutes les sécurités de passage pour les piétons ou les vélos. Trop ancien et étroit, il était devenu inapproprié au nouveau mode de déplacement.

Les collectivités ont donc décidé d’apporter des améliorations pour favoriser les déplacements à vélo ou à pieds, en parfaite cohésion avec la fréquentation touristique.

b) La passerelle pour piétons et cyclistes : le meilleur choix

La décision de construire une passerelle réservée aux cyclistes et aux promeneurs, en parallèle du « pont rouge » existant, présente deux avantages :

1/ celui de répondre à la sécurité des déplacements deux roues et piétons
2/ celui d’être moins onéreux pour la collectivité, en comparaison d’un nouveau pont pour tout type de véhicules.

A partir de cette réflexion, le projet a été lancé autour de 2 chantiers principaux :

* un chantier pour la construction d’une passerelle
=> pris en charge à 100% par Département de l’Hérault, avec le soutien de l’Europe

* un chantier pour aménager les abords de la passerelle : réseau pluvial, aménagement du parvis côté ville, parking, etc => pris en charge par la Commune avec la participation du Département, de la Région, de l’Etat et de l’Agglomération Béziers-Méditerranée 

II – Les étapes de sa réalisation

a) Franchir l’Orb : une difficulté

Dès le début du projet, l’Orb est apparu comme le premier obstacle dans la construction du nouvel ouvrage. Connu pour être un fleuve « fougeux », avec des possibilités de crues importantes en période pluviale, le projet de franchissement a nécessité plusieurs années d’études qui ont débuté en 2009 pour se terminer en 2014.

La passerelle suspendue métallique a finalement été choisie comme la structure la mieux adaptée, répondant à la fois :

– aux exigences techniques
– aux normes d’intégration imposées par les Bâtiments de France – au coût prédéfini
– aux besoins de la population.

b) Les étapes techniques de la construction :

* Avant le démarrage de la passerelle :

La ville de Sérignan étant directement et indirectement liée à la réalisation de la passerelle, cette dernière a d’abord déplacé et adapté le réseau pluvial de la rive droite (côté centre-ville), pour dégager les emprises nécessaires à la construction des fondations de la passerelle.

* Création de la passerelle :

Les travaux de la construction de la passerelle ont débuté en août 2015, pour une durée de 9 mois, avec comme étapes principales :

– la réalisation des fondations et des appuis
– la fabrication de la charpente en usine
– la pose de l’ouvrage
– la pose et les soudures des tronçons sur le site – les travaux de finition

– L’étape la plus spectaculaire a été, sans nul doute la pose des 4 tronçons de 25 mètres chacun, en février 2016. En seulement deux jours, les 4 parties (représentant 60 tonnes en tout) ont été portées dans les airs avant d’être reliées pour former le tablier principal. Cette opération aura nécessité : 2 nacelles, 2 grues et 14 personnes !

* Après la construction de la passerelle :

La construction d’un parvis sur la rive droite (côté centre-ville) et celle d’un grand parking sur la rive gauche (côté RD37) pour relier le centre-ville, complètent le projet d’aménagement de la passerelle. 

III – Le financement du projet de la passerelle à Sérignan

a) Le coût et le financement de la construction de la passerelle :

Le coût de la passerelle à elle-seule est de 2,3 M€ : financé à 100% par le Département de l’Hérault, qui a bénéficié d’une aide de l’Europe (Feder) de 500.000€

b) Financement des aménagements aux abords de la passerelle :

Pour rappel : le projet de la passerelle de Sérignan est une réflexion commune à plusieurs collectivités. Aussi, les partenaires se sont associés aux travaux
d’aménagement des abords de la passerelle dont le montant est
réparti comme suit :

– Commune de Sérignan : 1,7 M€ – Département : 200.000€
– Région : 200.000€
– Etat : 127.000€

– Agglo Béziers-Méditerranée : 62.500€

B – UN SCHÉMA CYCLABLE EN ACCOMPAGNEMENT DU PROJET

I – Un schéma cyclable conçu avant les travaux de la passerelle

Le projet de la passerelle a été conçu dans un schéma de cohérence de territoire. A ce titre, des aménagements cyclables ont été intégrés dans le projet de passerelle dont les premiers travaux ont débutés en 2012, intégrant des infrastructures routières, pour un montant de 1,3 M€ investis par le Département.

a) Les aménagements cyclables : de 2012 à 2016

* Dès 2012, le Département a entamé les premiers aménagements de liaison cyclable en aménageant des voies communales permettant de rejoindre Sérignan à Villeneuve-lès- Béziers, à Portiragnes, et le long du Canal du Midi.

Ensuite une piste cyclable a été créée aux abords de la RD37, entre le pont rouge de Sérignan et l’échangeur de la route vers Béziers. Les travaux se sont poursuivis avec un chemin cyclable reliant Sérignan à Sauvian, sur la RD19.

* Le dernier tronçon : 4,2 km jusqu’aux plages

Au début du printemps 2016, les premiers touristes de la saison ont pu agréablement constater qu’une liaison cyclable venait d’être aménagée pour relier le centre-ville de Sérignan aux plages, sur une distance de 4,2 km.

b) Les aménagements routiers annexes

Pour réaliser les liaisons cyclables et garantir la sécurité sur route, le Département n’a pas hésité à aménager 2 giratoires en 2013, positionnés chacun aux abords de l’échangeur vers Béziers et accédant aux plages. Enfin, un dernier giratoire a été créé à la sortie du pont rouge vers la RD37 en mai 2016. 

II – Les chemins cyclables dans l’Hérault

a) L’Hérault : un département en tête de course !

Afin d’offrir une alternative à la voiture et de favoriser la pratique du vélo, le Département de l’Hérault s’est engagé dès 2002, dans la réalisation d’itinéraires adaptés et sécurisés sur l’ensemble de son territoire.

Cette politique s’applique au travers du schéma départemental cyclable qui s’articule autour de trois grands objectifs opérationnels :

– favoriser la pratique du vélo particulièrement en tant que mode de déplacement, – sécuriser les aménagements pour répondre à tous les usages,
– conjuguer l’efficience des moyens et la dynamique partenariale,

La résorption des points noirs sur les aménagements existants, comme l’insécurité ou les discontinuités, est une priorité, et le traitement des «connexions» avec les réseaux des villes et ceux des établissements publics de coopération intercommunales constitue un véritable enjeu.

Aujourd’hui, le Département de l’Hérault est reconnu par l’E.C.F (European Cyclists Federation) :
– grâce à l’existence de pistes cyclables conformes aux exigences de l’association
– en raison d’un relief idéal pour la pratique de cette activité sportive

En outre, l’aménagement de pistes cyclables près des collèges reste une volonté du Département. A ce jour, 10 collèges départementaux en bénéficient.

b) La carte des voies cyclables dans l’Hérault :
Téléchargeable sur hérault.fr : http://www.herault.fr/sports-loisirs/publication/herault-velo 

Capture d%E2%80%99e%CC%81cran 2016 07 13 a%CC%80 16.58.07

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.