Sète : 5è édition du 4 A 4 au musée Paul Valéry

Proposé tous les deux ans l’évènement 4 A 4 réunit à chaque fois quatre expositions individuelles consacrées simultanément à quatre artistes sans qu’aucune thématique commune ou correspondance visuelle ne fédère leurs œuvres. Cette édition aura lieu du 12 février au 8 mai 2022.

(ZHANG HONG MEI – Installation Human Condition, 2018. Mannequins en résine recouverts de tissu et ruban adhésif © Chen Wen Jin)

Pour cette cinquième édition, 4 A 4 montre les œuvres d’Alain Campos, Aroldo Governatori, Nissrine Seffar et Zhang Hong Mei. Pour François Commeinhes, le maire de Sète, “depuis 2014, par la biennale « 4 à 4 », le Musée Paul Valéry contribue aussi à cet élan en direction des artistes de notre temps, qu’ils soient actifs dans notre ville ou bien invités à venir y présenter leur travail. Cette année, les Sétois Nissrine Seffar et Alain Campos sont associés à deux créateurs venus d’autres horizons, à Zhang Hong Mei, originaire de Chine, et au peintre italien Aroldo Governatori. Pour beaucoup de visiteurs, « 4 à 4 » sera donc l’occasion de redécouvrir des artistes dont le travail a presque évolué sous nos yeux, à Sète, ou bien d’avoir la surprise de découvrir des recherches inédites. Chacun trouvera, j’en suis certain, dans cette édition de « 4 à 4 » des raisons de prendre une nouvelle fois avec bonheur le chemin du musée.

Le travail d’Alain Campos

Alain Campos conserve intacte sa capacité à sourire ou à tourner en dérision certains travers : déplacés au Jardin d’Éden, la pomme du logo Apple et le cordon USB enroulé à la manière du serpent autour de l’Arbre de la connaissance apparaissent comme un détournement burlesque où les séductions de la marque sont portées à la hauteur du mythe fondateur. Refusant d’être moralisateur, Alain Campos adopte néanmoins l’attitude du moraliste : ses figures, souvent répétées à l’identique d’œuvre en œuvre ou bien dédoublées, soulèvent ainsi une interrogation sur « Ego », le moi, que Selfie affiche en toutes lettres.

Aroldo Governatori s’intéresse au temps primitif où la Terre s’est formée

Aroldo Governatori imagine des réseaux de veines minérales proches du marbre. Utilisée comme une technique complémentaire, l’impression numérique produit des effets d’assemblage comparables au collage. Les formes engendrent des images mentales selon un processus proche de celui qu’André Breton rappelait au sujet de Vinci et de ses élèves. Il leur demandait en effet « de regarder longtemps un vieux mur décrépi », en les assurant qu’ils ne tarderaient pas « à remarquer peu à peu des formes, des scènes qui se préciser[aient] de plus en plus. »

Le travail de Zhang Hong Mei à découvrir

Formée en Chine où elle a étudié le dessin décoratif pour les textiles avant de devenir elle-même enseignante dans sa discipline à l’université d’art et de design de Shandong, elle a développé une pratique personnelle où elle associe la découpe du tissu à la peinture acrylique. De manière générale, Zhang Hong Mei peut s’appuyer sur sa formation pour proposer une relecture de la tradition. Réalisées principalement avec des textiles collés sur des supports peints, ses œuvres évoquent la Chine contemporaine sous la forme de paysages imaginaires qui font écho aux dessins à l’encre. Apparemment abstraits, leurs contours ont la capacité de suggérer le monde alentour.

Nissrine Seffar et la trace du passage du mal

Nissrine Seffar a une conscience très vive de la dimension tragique de l’histoire. Profondément marquée par le « Printemps arabe », elle travaille sur les lieux qui conservent la trace du passage du mal, comme Guernica, Oradour-sur-Glane et le camp de Rivesaltes, et de la désunion que sa présence installe. L’utilisation de la couleur, – le noir et le blanc –, s’explique par la volonté de rappeler le rôle de la presse et de la reproduction photographique dans la diffusion de la nouvelle autant qu’elle constitue une modalité dramatique donnée à la figuration.

Informations pratiques

  • 148, rue François Desnoyer à Sète
  • Téléphone : 04 99 04 76 16
  • www.museepaulvalery-sete.fr
  • Dates de l’exposition : du 12 février au 8 mai 2022
  • Catalogue éditions Loubatières. Tarif. : 29 €
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.