Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Touché .. ! par Louis Paul Delpech

"Monsieur le Vice président de l'agglo, délégué à l'environnement, que j'interpellais la semaine dernière…

“Monsieur le Vice président de l’agglo, délégué à l’environnement, que j’interpellais la semaine dernière sur l’état calamiteux de la proppreté en ville, dans l’Hérault Tribune et dans un autre média, n’a pas juger utile de me répondre sur l’Hérault Tribune, mais seulement dans l’autre média. Si l’occasion vous en était offerte, je vous recommande sa réponse, laquelle justifie ma relance pour en savoir davantage sur les intentions de l’agglo en matière de déchets. “

Que d’arguties pour éviter de répondre à la question posée ! Passons sur les câlins habituels, j’en ai l’habitude. Mais tout de même Monsieur le Vice-président, êtes-vous si à cours d’arguments pour fuir le débat ? Votre mémoire est excellente mais sélective.
Certes notre équipe avait enclenché le processus de tri et interrompu l’extension géographique du procédé, dans l’attente de propositions préfectorales en matière de traitement des déchets (que nous attendons toujours d’ailleurs).
Vous avez repris le même dispositif que l’initial sauf que les parties de la ville restées « hors tri » subit la réduction drastique des tournées de ramassage.
Peut-on nous reprocher d’avoir été attentistes ? Je ne le crois pas au vu et au su de l’imbroglio dans lequel vous pataugez pour finaliser le traitement terminal des déchets irrécupérables. Vous n’avez à aucun moment prévu le ramassage différencié des matières compostables dont la proportion du volume général aurait conduit à une économie substantielle des points de vue écologiques et financiers. Ce qui vous conduit, à ce jour, à la dépose en décharges aériennes et en incinération (mais ailleurs !) de la totalité des ordures sauf les recyclables (poubelles jaunes).

Finalement, vous avez mis 3 ans à relancer le système partiel de tri sans en apporter la moindre modification, alors qu’il aurait fallu utiliser ce temps pour regarder ce qui se fait de mieux ailleurs, par exemple trier les compostables. J’ai appris, entre temps, que le SICTOM envisage une première distribution de composteurs (3000) dans les résidences pouvant les accepter. Voilà une bonne mesure ! Je sais reconnaître les actions positives.

Par contre, même si vous ne le dites pas, vous remettez sur la table la « torche à plasma ».
C’est une erreur grave. Vous avez pris cependant une tangente astucieuse en refilant le bébé sale à Saint Thibéry dont je ne suis pas sûr que les habitants verront avec bonheur le risque d’explosion et de pollution aérienne s’installer sur leur commune, sans parler du trafic des camions-bennes. D’autant que la capacité promise à ce traitement final est destinée à encaisser les ordures ménagères de l’Ouest de l’Hérault, en tous cas une bonne partie.

C’était donc, si vous le permettez, Monsieur le Vice président, la leçon réclamée !
Pour revenir au ton de votre réponse, je peux effectivement comprendre que de parler de poubelles le jour de la saint Sylvestre, au milieu des baigneurs nus, c’était incongru. Mais que voulez-vous, c’est le lot des élus que d’être interpellés en toutes circonstances.
Désormais vous le saurez.

Et le temps de la mise en place me dites-vous : eh bien, nous en sommes à 14 mois d’expérience. Qui a-t-il de changé ? Les deux photos que je joins à ma requête ont été prises au même endroit mais à des dates différentes ; vous connaissez les lieux, c’est à côté de la Caisse d’Epargne.
Entre le 27 Mai et le 3 Décembre : rien de neuf ! Vous laissez entendre qu’un aménagement du four ancien aurait permis de traiter à AGDE les ordures collectées. Vous ne pouvez pas, à ce point, ignorer les coûts d’une telle opération, car il aurait fallu tout reconstruire et se mettre sans cesse aux nouvelles normes pour une installation que désormais l’ensemble des spécialistes considèrent comme obsolète et dangereuse. J’avoue qu’à titre personnel, j’étais tenté par cette solution, dans l’attente d’une autre meilleure et pour éviter les promenades d’ordures sur toutes les routes de France.
Puis-je avancer un « mea culpa » ?
Vous revenez sur les ordures non traitées en 2003 (et non pas en 2000) avec beaucoup de légèreté ; pourquoi n’avez vous pas programmé un budget à la hauteur de la dépense dès 2003 ? Auriez-vous utilisé une partie de cette recette pour d’autres activités de l’agglomération ?
Pourquoi n’avez-vous pas rendu en 2005 aux agathois, mais pas seulement eux, le surplus recueilli en 2004 ?
Et n’allez pas chercher un autre élu bouc émissaire dont tout le monde sait, et vous le premier, que son investissement au service de la Ville est total. Le Vice-président délégué à l’environnement, donc entre autres, aux ordures ménagères, c’est vous. La tâche n’est pas facile, j’en conviens. Mais ne vous dérobez pas au débat, dites-nous où vous en êtes de vos réflexions sur les cadences de ramassage, le traitement final des ordures, les évolutions attendues de la taxe perçue à ce titre etc..C’est cela qui m’intéresse, qui intéresse très certainement tous les agathois. Le reste n’est que discours futiles donc inutiles.

Louis-Paul DELPECH, pour le MRC
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=114

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.